Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via

Loi mobilité, LOM : Urgence ligne POLT argumente

Après avoir été adoptée par le Sénat, la loi d’orientation des mobilités (LOM) est soumise à débat à l’Assemblée Nationale. L’association Urgence ligne POLT interpelle les députés pour défendre la ligne ferroviaire Paris-Orléans-Limoges-Toulouse afin de l’inscrire dans le marbre de cette loi.

«La ligne POLT est une artère majeure qui concerne dix à quinze départements. Elle est une colonne vertébrale pour nos territoires voire pour le pays» a rappelé Jean-Claude Sandrier, président de l’association Urgence ligne POLT lors de la conférence de presse donnée à l’issue du conseil d’administration qui s’est tenu à Brive, samedi dernier. Un CA auquel les députées corrézienne et lotoise, Frédérique Meunier et Huguette Tiegna ont assisté. Également présents, les élus municipaux Christophe Patier et André Pamboutzoglou ainsi que le sénateur du Lot, Jean-Claude Requier. Un rassemblement de couleurs politiques, de représentants locaux, régionaux et nationaux pour discuter de «deux enjeux majeurs, à la fois économique et écologique, qui sont la réduction de la fracture territoriale et la transition écologique» sur lesquels repose le réseau ferroviaire.

Investir pour l’avenir

Si les travaux de régénération de la ligne sont d’ores et déjà lancés avec un financement bouclé, Urgence ligne POLT préconise d’aller au-delà des 1,6Md€ engagés. Pour l’association, 350 M€ supplémentaires seraient nécessaires «au renouvellement du matériel roulant, à la poursuite de la régénération des infrastructures visant une vraie modernisation, à une desserte supplémentaire, à un cadencement à 1 ou 2 heures». La somme pourrait ramener le Paris-Limoges à 2h30 avec un gain de 45 minutes sur le Paris-Toulouse. Un terminus incontournable pour rejoindre le bassin méditerranéen. Selon Urgence ligne POLT, les 350 M€ pourraient être pris en charge selon l’équation suivante «50% par l’État, 30% par SNCF Réseau et les 20% restant répartis entre les quatre régions concernées». Les moyens financiers exposés, le calendrier reste un élément prépondérant à la bonne réalisation des ambitions. «L’objectif de notre association est d’unir nos voix pour accélérer les décisions» affirme Jean-Claude Sandrier. «Les premières livraisons des nouveaux trains devant intervenir en 2023, il convient de garantir les financements de modernisation de la ligne d’ici 2022». Autour de la table, il y a consensus à considérer cette ligne comme une priorité. «La loi Mobilités doit confirmer l’importance de la ligne POLT» a déclaré Frédérique Meunier. «Nous savons ce que nous défendons, la vitalité de nos territoires et de nos entreprises. La modernisation doit être effective d’ici 2025. L’État, les Régions et SNCF Réseau doivent prendre leurs responsabilités» a confirmé Huguette Tiegna pour qui le ferroviaire est une alternative au transport routier et «un argument pour laisser la voiture et augmenter le pouvoir d’achat». Le 17 juin prochain, les association Urgence ligne POLT et Objectifs Capitales (pour la défense de la ligne Paris-Clermont-Ferrand) seront reçues au ministère de la Transition écologique et solidaire pour être entendues. S’agissant d’Urgence ligne POLT, les rendez-vous avec les présidents de régions restent à déterminer.

S.P.

 

jordans for sale custom