Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Pour une meilleure reconnaissance des AESH, ’un métier tout à fait essentiel

Le 7 mai dernier, la CGT éduc’action a été reçue en audience par la rectrice et le secrétaire général d’académie afin d’évoquer la situation des AESH (accompagnants d'élèves en situation de handicap).

Travailleurs précaires qui ne jouissent pas de conditions de travail des plus évidentes, les accompagnants d’élèves en situation de handicap sont pour la plupart épuisés. Pour la CGT Éduc’action et les personnels, les dernières annonces ministérielles qui entendent mettre en place des contrats de 3 ans dès la rentrée prochaine sont perçues comme «une avancée» mais ne permettent pas, selon eux, «de sortir de la précarité».

Lors de l’entretien avec la rectrice de l’académie de Limoges, la délégation de la CGT Éduc’action a rappelé ses exigences : la transformation de tous les CUI (contrats uniques d’insertion) en contrat CDD AESH avec reconnaissance de leur ancienneté ; un avancement spécifique pour les agents qui exercent dans les établissements REP et REP + ; la fin des temps de travail à 50 % et temps plein pour les personnels qui le souhaitent ; 24 heures hebdomadaires pour un temps complet, qui prendrait en compte le travail invisible des agents et la pénibilité des missions des AESH ; la prise en compte des temps de trajet entre établissements avec indemnisation des frais de déplacements ; le refus de l’élargissement des missions au périscolaire et à l’extrascolaire ; davantage de clarté dans les affectations grâce à un protocole permettant de faire des vœux et établissant des critères précis tels que l’ancienneté, la situation familiale ; la remise en place avec rétroactivité de l’indemnité compensatrice de la CSG.

Par ailleurs, le syndicat a demandé qu’un rappel soit fait aux chefs d’établissement pour que les AESH cessent d’effectuer des actes paramédicaux, voire médicaux, pour lesquels ils ne sont pas formés et qui relèvent de l’infirmière scolaire.

La CGT a également fait part de ses inquiétudes quant au projet ministériel de généralisation de Pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL) et du développement de la mutualisation qui «va dégrader encore les conditions de travail et nuire à un réel accompagnement inclusif des élèves». D’après un des syndicalistes présents à la réunion, «peu de réponses ont été apportées sur leur mise en place et leur fonctionnement. Selon la rectrice, cela consistera en un partenariat entre les établissements mais nous n’avons pas eu d’information quant à la sectorisation et un probable accroissement de la flexibilité, et le nombre maximum d’établissements inclus dans ces pôles».

Concernant les autres revendications, le rectorat a fourni quelques réponses : il ne devrait donc plus y avoir de CUI à partir du 1er juillet 2020, mais uniquement des contrats AESH. Dès le ler septembre prochain, tous les contrats AESH seront de 3 ans, a assuré la rectrice. Par ailleurs, les syndicats ont été assurés qu’«une nouvelle grille indiciaire a été actée. Tous les personnels AESH seront prochainement reclassés avec rétroactivité au 1er septembre 2018».

Afin de faire avancer les droits et les conditions de travail des personnels, la CGT a demandé à être invitée dans les prochains groupes de travail concernant les AESH. Le syndicat compte bien peser dans «la création d’un véritable protocole concernant la signature des contrats, l’affectation…ainsi que sur l’augmentation des quotités de temps de travail sans demander de missions hors du temps scolaire». Car malgré quelques «avancées», «beaucoup d’inquiétudes demeurent et les personnels restent précaires».

Légende photo: Lors de la mobilisation des AESH devant le rectorat de Limoges

Nike Zoom All Out Flyknit