Fil info
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV

Reconnaître le préjudice des proches de victimes

Les 6 et 7 juin, les 33es Assises nationales de la fédération France Victimes, réseau d’associations d’aide aux victimes et de médiation, se tiendront pour la première fois à Limoges. L’association fondée voici 33 ans y développera le thème «Proches de victimes : victimes ou pas» décliné en tables-rondes en présence de nombreux invités.

Ce colloque se tiendra pour la première fois en Limousin, à la faculté de droit et de sciences économiques de Limoges, à destination des 126 associations d’aide aux victimes réparties sur le territoire français, mais aussi du grand public. Reliées au monde judiciaire via les tribunaux de grande instance, leur mission première est de faciliter l’accès à la justice en matière de droit pénal, de procédure pénale et de prise en charge psychologique des personnes victimes au sens large que ce soit de violences volontaires ou involontaires, viol, violences conjugales, maltraitance, discrimination, harcèlement, insultes, menaces, vol, escroquerie, abus de confiance, accident de la route ou toute autre infraction. Un champ élargi depuis 2015 aux victimes d’événements collectifs en lien avec le terrorisme ou des événements climatiques.

Ces 33es assises nationales aborderont cette année la thématique «Proches de victimes : victimes ou pas ?». «Nous sommes partis d’une approche globale. Lorsqu’une personne est victime, il y a des effets par ricochet sur les personnes qui l’entourent et peuvent se re-trouver victimes indirectes, au travers de difficultés, de mal-être, de souffrances nécessitant le besoin d’une reconnaissance par la justice. Les enfants notamment, dans le cas de violences conjugales. Lorsque la victime est décédée, cela paraît évident. Mais lorsqu’elle est vivante, l’impact n’est pas forcément pris en considération, mis à part pour l’instant dans la prise en charge, en terme de réparation, des événements collectifs» expliquent Catherine Boisseau, directrice et psychologue et Olivier Guillot, président de France Victimes 87. Où est la frontière ? Ce colloque veut en débattre avec l’objectif de faire évoluer la loi vers une meilleure prise en charge -du point de vue administratif, psychologique et en matière d’indemnisation- des proches, victimes par ricochet.

Un volet sur lequel la France reste très frileuse, au contraire du Québec notamment. Catherine Rossi, professeure de criminologie à l’Ecole du travail social de l’université de Laval, interviendra sur les thème «Proches : de quels liens parle-t-on» et «La notion de proches sous l’angle de la victimologie». Nancy Roy, directrice de La pair-aidance, association québécoise des familles de personnes assassinées ou disparues, animera le débat sur «Le proche reconnu comme victime». Sont également attendus Thibaut Letellier-Galle, psychiatre auteur d’une thèse sur la parentalité des victimes endeuillées du Bataclan et des terrasses parisiennes, et Jean-Luc Wertenschlag, initiateur du collectif des citoyens du 13/11 sur le thème «Les proches aidants».

Des psychologues et thérapeutes praticiens de nouvelles techniques, telle l’EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires), utilisée dans le traitement des séquelles post-traumatiques, ainsi que des représentants d’organismes de justice restaurative abonderont également le débat sur la place des proches dans ce dispositif.

L’expérience limougeaude de partenariat original avec les tribunaux sera largement évoquée en présence des présidents du TGI de Limoges et de la cour d’assises de la Haute-Vienne, lors de la table-ronde «Le proche reconnu comme victime».

A noter que l’association limougeaude a signé une convention de partenariat avec une cinquantaine d’avocats du barreau de Limoges, disponibles et réactifs en permanence à la semaine pour l’accompagnement des victimes.

Le propos de clôture reviendra le vendredi au bâtonnier de l’Ordre des avocats du barreau de Limoges, Frédéric Olivé. Avec, sans doute, des questionnements collatéraux concernant la poursuite d’un accompagnement au plus proche des victimes, au regard de la réforme de la justice portée par la ministre de la Justice et Garde de Sceaux, Nicole Belloubet, également annoncée.

Isabelle Haderer

Légende photo: Catherine Boisseau, directrice et psychologue, et Olivier Guillot,  président de France Victimes 87.

Inscription auprès de France Victimes 87
7 bis du Général-Cérez à Limoges.
Tél. : 05.55.32.68.10.
contact@france-victimes87.fr

 

jordan shoes for sale outlet cheap