Fil info
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur

Salon de l'agriculture de Bordeaux, une invitation à «avancer ensemble»

Du 1er au 10 juin, le salon de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine et Aquitanima reprennent leurs quartiers au parc des expositions à Bordeaux, avec leurs centaines d’animaux, d’animations grand public et de rendez-vous professionnels. Reflet de la richesse d’une agriculture régionale qui rayonne au-delà des frontières, ce rendez-vous est devenu, au fil des ans, incontournable, au sein du 1er territoire agricole français et européen.

L’agribashing ambiant laisse des séquelles profondes chez les agriculteurs. Si bien que la campagne de communication «Pas d’élevage sans amour», qui a rythmé le salon de l’an dernier, sera de nouveau d’actualité lors de ce prochain salon qui aura lieu du 1er au 10 juin à Bordeaux. Le fil conducteur de cette nouvelle édition «avançons ensemble», n’y est d’ailleurs pas étranger. Un point que Dominique Graciet, président de la chambre d’agriculture de Nouvelle-Aquitaine, a souligné lors de la présentation du salon : «Nous n’avons pas bien communiqué sur nos pratiques et nos métiers, laissant le «agribashing» et les anti-viandes nous accuser de maltraiter nos bêtes, alors qu’on les aime», indique-t-il en évoquant la rancœur ressentie par nombre d’agriculteurs. «L’avenir de l’agriculture de Nouvelle-Aquitaine est au cœur de toutes les préoccupations» insiste le président. Le salon sera donc l’occasion de déli-vrer des messages positifs, mais pas que. L’avenir de la profession, la jeunesse, est particulièrement choyée par les chambres, «nous avons un projet erasmus avec l’Espagne et la Belgique, sur lequel nous travaillons depuis deux ans», informe Dominique Graciet, «le salon nous permettra de nous y pencher et de l’affiner».

Le salon est aussi un lieu de contacts intéressant pour toutes les filières, «c’est au cours d’un des salons que nous avons tissé des liens avec le Japon ou la Chine. Nous exportons au Japon de la viande de cheval, que nous faisons partir depuis l’aérodrome de Châteauroux en Indre. En Chine, c’est le vin qui les intéresse pour l’instant», ajoute le président régional. Jean-Marc Alibert, président du Herd-Book limousin confirme : «Les échanges sont intéressants et ce moment est l’occasion d’avoir de belles opportunités». Il estime que cette année, «le Limousin va faire l’actualité», notamment lors d’Aquitanima qui aura lieu du 1er au 3 juin. Chaque année, le salon accueille pendant 3 jours celui de l’élevage et de la génétique bovine. Ce rendez-vous, avec la journée ovine, fait partie des points phares du salon. Il permet de valoriser l’exemplarité et l’excellence de l’élevage régional. Il rassemble cette année 400 bovins issus de 9 races différentes (bazadaise, blonde d’Aquitaine, charolaise, jersiaise, limousine, parthenaise, prim’holstein, salers et bordelaise). Toutes participeront à des présentations ou concours, organisés en public sur le ring central et qui seront retransmis dans le monde en streaming. «Il y aura une centaine de limousines» précise Jean-Marc Alibert. Aquitanima permet aux éleveurs de proposer des animaux à la vente au cours d’enchères organisées sur le ring. Là encore, la présence de la limousine sera loin d’être anecdotique.

La dernière journée d’Aquitanima, le 3 juin, est dédiée aux ovins et rassemble une centaine de moutons et d’agneaux. On y reparlera du championnat du monde de tonte de moutons qui aura lieu au Dorat (Haute-Vienne) du 4 au 7 juillet. La journée proposera des démonstrations de tonte, du travail des chiens de troupeaux, présentera des races viande, etc. Cette journée ovine, comme l’indiquent les organisateurs, dévoilera plusieurs innovations et devrait favoriser les échanges avec des porteurs de projets ovins. Après 2 ans d’absence, les Ovinpiades feront leur retour. Les élèves de lycées agricoles, âgés de 16 à 24 ans, se mesureront lors d’épreuves liées au métier de berger.

Parmi les temps forts, à noter, le 5 juin, les assises de l’origine réunissant une centaine de spécialistes des productions d’IGP. C’est ce rendez-vous qui a contribué à la création de l’AREPO (Association des régions européennes pour les produits d’origine). Cette structure, comme l’indique Bruno Millet, commissaire du salon, a permis de renforcer le lobbying auprès des autorités bruxelloises et d’aboutir à la cohésion de l’Europe autour des IGP. C’est aussi au cours de ce salon que sera lancée la chaîne AgriWeb.tv qui permettra de suivre les événements en direct. A noter que dans le cadre du parcours de l’étudiant, 650 élèves issus de lycées agricoles régionaux seront accueillis sur plus d’une vingtaine d’ateliers et lors de conférences, afin de rencon-trer les professionnels et de découvrir les métiers et pratiques de l’agriculture régionale.

FAtima Azzoug

Légende photo: Jean-Marc Alibert et Dominique Graciet lors de la présentation du salon au Pôle de Lanaud (87). 

EQT Support Boost