Fil info
23:39Creuse : FNE 23 : nouvelle association qui préserve la nature creusoise, y compris des éoliennes | L'Echo… https://t.co/Qa3j5YQ9rF

Handicap, une application numérique inédite en France

Forte de 5 000 ouvrages tactiles fabriqués artisanalement depuis sa création à Limoges en 2010, la maison d’édition associative «Mes mains en or» investit désormais le numérique avec la sortie cette semaine de «L’école de magie d’Elentil». Une application interactive à commandes audio-tactiles destinée aux enfants déficients visuels comme aux enfants voyants, et une première en France.

Depuis 2010, année de création de l’association, 5 000 ouvrages pour une trentaine de titres sont venus concrétiser l’engagement de Caroline Chabaud, fondatrice et directrice de la maison d’édition associative «Mes mains en or» pour l’accessibilité du livre et de la lecture aux enfants déficients visuels.

Une offre -éléments manipulables et textes en braille pour les jeunes aveugles, images aux couleurs vives et gros caractères pour stimuler les restes visuels des enfants malvoyants- pensée et élaborée par une équipe de plus en plus étoffée jusqu’à compter aujour-d’hui quatre salariés, deux services civiques, 25 bénévoles et des stagiaires réguliers.

«L’apprentissage de la lecture commence tout petit et s’échelonne inconsciemment pour les enfants voyants. L’album tactile permet aux enfants déficients visuels de prendre conscience de leur futur moyen d’écriture et de lecture, le braille, au travers d’une lecture plaisir, car le jeu est primordial pour la construction cognitive de l’enfant, détaille Caroline Chabaud. Il s’agit de donner du sens, pour développer son imaginaire et ses capacités cognitives, soit met-tre en relief ce qui lui est essentiel pour construire sa bibliothèque de mots, d’images, d’outils de compréhension du monde qui l’entoure. Faire travailler sa motricité fine pour l’aider à développer sa capacité à se repérer dans l’espace, à reconnaître des formes, des matières. Faire jouer ses émotions, sensations, en multipliant les textures, les repères, dans des albums tactiles, pop-up, en volume, pour ce qui est plus difficile à représenter par rapport à la réalité. L’enfant devient ainsi acteur du livre, ce qui lui donne aussi envie de s’impliquer dans l’histoire».

Une exclusivité

française

Régulièrement primée pour son travail d’édition, «Mes mains en or» sort cette semaine «L’école de magie d’Elentil», toute première application numérique interactive française adaptée aux enfant déficients visuels, à partir de 6 ans, soutenue par la Région Nouvelle-Aquitaine et financée par le mécénat. Une année de recherche et développement a été nécessaire pour mettre au point ce livre numérique à commandes audio-tactiles, aventure immersive dont l’enfant est le héros. «Grâce à la synthèse vocale, la parution régulière de nouvelles applications dans le domaine de l’accessibilité, l’informatique, le numérique a considérablement amélioré la vie des déficients visuels adultes. Mais rien n’existait pour les enfants poursuit Caroline Chabaud. L’idée a germé, voici deux ans, d’adapter notre savoir-faire au numérique, au programme de l’éducation nationale dès le primaire, y compris pour les enfants déficients visuels en inclusion. Pour ce petit public, nous nous sommes posé la question des besoins, en collaboration avec des enfants déficients visuels et des professionnels du secteur médico-social (éducateurs, enseignants spécialisés, ergothérapeutes, etc.). Là où d’habitude le numérique sollicite principalement le visuel, il faut ici écouter les commandes, qui font partie de l’histoire, pour s’immerger dans l’ambiance sonore et collecter les badges qui permettront de devenir apprenti-sorcier». écrite par Pauline Dufour, illustrée par Claire Gaudriot, lue par le comédien et metteur en scène limousin Philippe Labonne, mixée à Bonnac-la-Côte par David Mascunan pour Mastermixlab, «L’école de magie d’Elentil» est accessible à tous sur Google play et Apple store pour moins de 4 euros.

«Développer ce type de projet innovant en lien avec nos objectifs

-l’accès au livre, à la lecture et à la culture pour les enfants en situation de handicap, ne peut se faire qu’avec le soutien du privé, mécénat d’entreprises et dons des particuliers» conclut Caroline Chabaud.

L’association poursuit en parallèle son travail autour de l’accessibilité des bibliothèques tout en développant son projet d’accessibilité numérique au LaM, musée d’art moderne de Villeneuve-d’Ascq (59) aux enfants en situation de handicap -autisme, déficience visuelle et intellectuelle, avec notamment le soutien de chercheurs en psychologie du développement des enfants aveugles.

Ses ouvrages sont disponibles aux BDP de la Creuse, de la Corrèze, de la Haute-Vienne, ainsi qu’à la BFM de Limoges et son réseau.

I.H.

Contact : Mes mains en or, 4, allée Fabre- d’Eglantine, 87280 Limoges.

Téléphone : 06.75.37.19.47 et 09.81.63.38.92

Mail : contact@mesmainsenor.com

 

Légende photo:  Dans l’atelier, les bénévoles confectionnent les éléments manipulables qui viendront compléter la lecture en braille. 

Nike Kyrie 5