Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Urbaka théâtre au cœur

Des «Préalables» sur les communes environnantes, des «Impromptus» au cinéma en bord de Vienne tout l’été, un grand village au jardin de l’Evêché, au cœur du festival des arts de la rue, du 3 au 6 juillet à Limoges. Du 22 juin au 29 août, Urbaka fêtera sa 30e saison, en théâtre, en poésie, en partage, et en feux féériques, avec la présence exceptionnelle cette année, de la cie Carabosse.

Trentième et nouvelle saison des arts de la rue, Urbaka sera «festi-poétik», thème choisi par son équipe cette année comme étendard d’une édition resserrée autour du théâtre.

Festive comme un anniversaire dont les spectateurs partageront la «Pièce montée» géante dès l’ouverture, poétique tout du long, comme son identité, avec en final, les sublimes «Installations de feu» de la Cie Carabosse aux jardins de l’Evêché... «Cette trentième édition fera la part belle au théâtre annonce le président d’Urbaka Jacques Reix. Avec entre autres propositions, «Open Door» de la cie Perehosta, «L’Hô qui passe» des Arts de Nez, le «15» de la cie Tétrofort, et les six femmes de «Quel culot». Et avec «Jacques Livchine, pape des arts de la rue qu’il a créé en 1968 et qui sera des nôtres le mercredi 3 juillet à l’agora du festival, dans le cadre des Caus’Rue-Apé’Rue imaginés par la Fédération néo-aquitaine des Arts de la Rue, sur dix festivals et dix thèmes différents. En présence de la journaliste Floriane Gabert, qui les compilera dans un livre».

Nouveauté, Urbaka travaille pour la première fois cette année avec le Conservatoire de Limoges, à deux niveaux. Le 6 juillet place Saint-Etienne, les spectateurs découvriront «L’énergie des silences», pièce chorégraphique mixant le théâtre et la danse, construite par la Cie Sous la Peau avec et pour les élèves de la classe de danse du conservatoire. Le 4 juillet, la classe d’art dramatique sera invitée à explorer les différentes façons d’appréhender le public et d’aborder la narration de rue avec Laurent Savalle, metteur en scène de la cie Fil en scène, autour du texte «Matin brun» de Franck Pavloff. «Une réflexion sur les dangers du totalitarisme, sur l’intolérance, que nous recommandons le vendredi 5 juillet à 19h30 sur le parvis du musée des Beaux-Arts» souligne Jacques Reix..

Danse hip-hop avec la cie Alexandra N’Possee, cumbia avec la cie ô’Kazoo, contemporaine avec la Cie Empreintes, déambulation des Gueules Sèches et du Po’Boys Brass Band (Cie Bémol), cirque en jeux d’équilibres («Gum Over», cie Lombric Spaghetti) et bien sûr village du festival construit par les bénévoles, avec tout ce qu’il faut pour une pause gourmande et conviviale chaque jour de 11h à 1h... Le programme est riche, et s’annonce intense d’intimité et d’émotions partagées avec en ouverture le 3 juillet à 19h la «Parade des découvreurs» devant le musée des Compagnons. Une dizaine d’élèves des classes Segpa du collège Ventadour de Limoges déambuleront sur les échasses et revêtus des costumes qu’ils ont eux-mêmes confectionnés, lors d’ateliers mis en œuvre par la cie Tac O Tac dans le cadre des projets de rénovations urbaines.

Un Festival en saison

A l’occasion de cette 30e édition, le festival Urbaka s’affirme comme une saison, étoffant d’année en année les incursions initiées par sa fondatrice, Andrée Eyrolle, dans les quartiers, et sur le territoire. Basé à Limoges, le festival essaime tous les ans sur les communes environnantes, y délocalisant certains spectacles -au Palais-sur-Vienne, Condat, Solignac et Le Vigen cette année- ou proposant des inédits. Ce sera le cas le 28 juin avec la compagnie Julot Cousins à Chaptelat, pour 38 minutes de hula-hoops en ondulation à 9 mètres du sol, où retrouver le goût délicieux du vertige.

Des «Préalables» que compléteront des «Impromptus», spectacles d’art de la rue en écho au thème des films projetés chaque fin de semaine tout l’été, dans le cadre de «Toiles sous les étoiles» en bord de Vienne.

également :

-plusieurs animations familiales seront au programme du 3 juillet : maquillage pour petits et grands, réalisations de balles de jonglage, atelier jonglage et découverte avec Les Allumés ; montagne de jeux, goûter, atelier jeux 3-8 ans animés par la Ludothèque ; atelier cirque (portés, jonglage, acrobatie, monocyle) et spectacle des ados «Coupez ! C’est dans la boîte !» avec Rue du Cirque.

- le 14 juillet, Urbaka et la ville de Limoges rendront hommage au peintre Auguste Renoir, né à Limoges le 25 février 1941, à l’occasion du 100e anniversaire de sa mort. Trois rendez-vous sont proposés dans les jardins jouxtant le musée des Beaux-Arts :

- 13h30 à 18h : Le P’tit bal perdu, collectif la Saugrenue ; 14h/15h30/17h : découverte de Limoges comme vous ne l’avez jamais vue avec «Ludovic Füschetelkeit spécialiste sur commande», cie Astrotapir ; 12h/14h30/16h : «Les flâneries impressionnistes», Impressionne-moi Cie.

www. urbaka.com

Légende photo : Cie Empreintes (photo Laurent Smadja)