Fil info
11:01 merci !
10:51Terrasson-Lavilledieu : L'incendie anéantit la moitié de sa récolte de noix -> https://t.co/6IyG2x8IXu
09:24Tulle : Le Sporting joue contre le cancer -> https://t.co/nKYRX7vLU5
09:09 L'hôpital local de va contracter 1 emprunt d'une dizaine de M€ pour sa reconstruction que… https://t.co/mmglrGVNe6
08:58Saint-Astier : Thierry Boissinot mènera un chantier à 11,6 M€ -> https://t.co/GAH95YtOUD
07:34# # - -Vienne : Municipales, «Limoges au cœur» officiellement lancée autour de Emile Roger Lombertie -> https://t.co/Ryiwnh60P7
07:31# # - -Vienne : Le préfet dans nos murs -> https://t.co/4yRgdW0rBk
07:28# # - -Vienne : Le quotidien d’un club sportif de banlieue -> https://t.co/H9J0PZ7PSE
07:25Région : FuturoWeen, l’Halloween familial du Futuroscope -> https://t.co/V32Bftjlt8
07:23Région : La grogne paysanne en suspens -> https://t.co/up6smLfsiQ
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC

Urbaka théâtre au cœur

Des «Préalables» sur les communes environnantes, des «Impromptus» au cinéma en bord de Vienne tout l’été, un grand village au jardin de l’Evêché, au cœur du festival des arts de la rue, du 3 au 6 juillet à Limoges. Du 22 juin au 29 août, Urbaka fêtera sa 30e saison, en théâtre, en poésie, en partage, et en feux féériques, avec la présence exceptionnelle cette année, de la cie Carabosse.

Trentième et nouvelle saison des arts de la rue, Urbaka sera «festi-poétik», thème choisi par son équipe cette année comme étendard d’une édition resserrée autour du théâtre.

Festive comme un anniversaire dont les spectateurs partageront la «Pièce montée» géante dès l’ouverture, poétique tout du long, comme son identité, avec en final, les sublimes «Installations de feu» de la Cie Carabosse aux jardins de l’Evêché... «Cette trentième édition fera la part belle au théâtre annonce le président d’Urbaka Jacques Reix. Avec entre autres propositions, «Open Door» de la cie Perehosta, «L’Hô qui passe» des Arts de Nez, le «15» de la cie Tétrofort, et les six femmes de «Quel culot». Et avec «Jacques Livchine, pape des arts de la rue qu’il a créé en 1968 et qui sera des nôtres le mercredi 3 juillet à l’agora du festival, dans le cadre des Caus’Rue-Apé’Rue imaginés par la Fédération néo-aquitaine des Arts de la Rue, sur dix festivals et dix thèmes différents. En présence de la journaliste Floriane Gabert, qui les compilera dans un livre».

Nouveauté, Urbaka travaille pour la première fois cette année avec le Conservatoire de Limoges, à deux niveaux. Le 6 juillet place Saint-Etienne, les spectateurs découvriront «L’énergie des silences», pièce chorégraphique mixant le théâtre et la danse, construite par la Cie Sous la Peau avec et pour les élèves de la classe de danse du conservatoire. Le 4 juillet, la classe d’art dramatique sera invitée à explorer les différentes façons d’appréhender le public et d’aborder la narration de rue avec Laurent Savalle, metteur en scène de la cie Fil en scène, autour du texte «Matin brun» de Franck Pavloff. «Une réflexion sur les dangers du totalitarisme, sur l’intolérance, que nous recommandons le vendredi 5 juillet à 19h30 sur le parvis du musée des Beaux-Arts» souligne Jacques Reix..

Danse hip-hop avec la cie Alexandra N’Possee, cumbia avec la cie ô’Kazoo, contemporaine avec la Cie Empreintes, déambulation des Gueules Sèches et du Po’Boys Brass Band (Cie Bémol), cirque en jeux d’équilibres («Gum Over», cie Lombric Spaghetti) et bien sûr village du festival construit par les bénévoles, avec tout ce qu’il faut pour une pause gourmande et conviviale chaque jour de 11h à 1h... Le programme est riche, et s’annonce intense d’intimité et d’émotions partagées avec en ouverture le 3 juillet à 19h la «Parade des découvreurs» devant le musée des Compagnons. Une dizaine d’élèves des classes Segpa du collège Ventadour de Limoges déambuleront sur les échasses et revêtus des costumes qu’ils ont eux-mêmes confectionnés, lors d’ateliers mis en œuvre par la cie Tac O Tac dans le cadre des projets de rénovations urbaines.

Un Festival en saison

A l’occasion de cette 30e édition, le festival Urbaka s’affirme comme une saison, étoffant d’année en année les incursions initiées par sa fondatrice, Andrée Eyrolle, dans les quartiers, et sur le territoire. Basé à Limoges, le festival essaime tous les ans sur les communes environnantes, y délocalisant certains spectacles -au Palais-sur-Vienne, Condat, Solignac et Le Vigen cette année- ou proposant des inédits. Ce sera le cas le 28 juin avec la compagnie Julot Cousins à Chaptelat, pour 38 minutes de hula-hoops en ondulation à 9 mètres du sol, où retrouver le goût délicieux du vertige.

Des «Préalables» que compléteront des «Impromptus», spectacles d’art de la rue en écho au thème des films projetés chaque fin de semaine tout l’été, dans le cadre de «Toiles sous les étoiles» en bord de Vienne.

également :

-plusieurs animations familiales seront au programme du 3 juillet : maquillage pour petits et grands, réalisations de balles de jonglage, atelier jonglage et découverte avec Les Allumés ; montagne de jeux, goûter, atelier jeux 3-8 ans animés par la Ludothèque ; atelier cirque (portés, jonglage, acrobatie, monocyle) et spectacle des ados «Coupez ! C’est dans la boîte !» avec Rue du Cirque.

- le 14 juillet, Urbaka et la ville de Limoges rendront hommage au peintre Auguste Renoir, né à Limoges le 25 février 1941, à l’occasion du 100e anniversaire de sa mort. Trois rendez-vous sont proposés dans les jardins jouxtant le musée des Beaux-Arts :

- 13h30 à 18h : Le P’tit bal perdu, collectif la Saugrenue ; 14h/15h30/17h : découverte de Limoges comme vous ne l’avez jamais vue avec «Ludovic Füschetelkeit spécialiste sur commande», cie Astrotapir ; 12h/14h30/16h : «Les flâneries impressionnistes», Impressionne-moi Cie.

www. urbaka.com

Légende photo : Cie Empreintes (photo Laurent Smadja)

 

Kobe 11 ELite PE