Fil info
08:17Lalinde : Vous êtes attendus à la 3e de Lire en bastides ce dimanche ! -> https://t.co/mnuRfjIoWG
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf
15:11RT : A dérouler pour ne pas oublier qu'il y a des "journalistes" (qui servent plus la soupe qu'autre chose....) et des… https://t.co/sjW76fq6yX
15:10RT : Une foule de plusieurs milliers d'opposants au G7 a entamé à Hendaye une marche de quatre kilomètres vers Irun, de… https://t.co/PVO9VLe2n0
14:46Bergerac : Si le sas du bar discothèque n’était pas surveillé, l’entrée, si… et bonjour la dérouillée -> https://t.co/CMvnxHSrKa
13:50RT : utilise une loi "antiterroriste" pour empêcher un journaliste militant allemand de couvrir le contre… https://t.co/VQUtiOmz7j
13:50RT : La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
13:49RT : Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr

Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin

La Nouvelle-Aquitaine est concernée par la maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme et plus particulièrement, ses départements de l’ex-Limousin, avec 1700 nouveaux cas chaque année. C’est ce qu’indique l’ARS.

Cette maladie intervient à la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie (Borrelia). Toutes les tiques ne sont pas infectées par la bactérie responsable de cette maladie. Cependant, la réaction de la peau suite à la piqûre est très distinctive et doit inciter à consulter rapidement son médecin ou un pharmacien. La tique n’est pas dangereuse dans l’immédiat mais en revanche, elle peut transmettre à ses hôtes et notamment à l’homme, des maladies que l’on appelle vectorielles. En effet, dans les jours ou semaines qui suivent la piqûre de la tique, la maladie de Lyme apparaît généralement sous la forme d’une plaque rouge qui s’étend en cercle à partir de la zone de piqûre puis disparaît en quelques semaines. En l’absence de traitement, la maladie de Lyme entraîne des signes neurologiques et rhumatologiques qui peuvent être graves : paralysie du visage, atteinte des nerfs et du cerveau ou des articulations peuvent apparaître quelques semaines ou années après la piqûre. Il faut noter que cette maladie n’est pas contagieuse. Des mesures de prévention simples permettent de se protéger. Avant l’activité en plein air, porter des vêtements couvrants et clairs afin de repérer rapidement les tiques ; vaporiser vêtements et chaussures de produits anti-tiques (en respectant les contre-indications pour les enfants et les femmes enceintes) et utiliser un produit anti-tiques pour vos chiens et chats. Pendant et après l’activité en plein air : retirer le plus rapidement possible les tiques. Les tiques apprécient les milieux humides : tapis de feuilles, herbes hautes, forêts de feuillus et conifères. Elles sont généralement plus abondantes entre avril et octobre.

Les populations à risque sont les forestiers, les agriculteurs, les campeurs, les randonneurs et toutes les personnes ayant une activité en plein air. Les zones d’accrochage et de piqûres sont les zones les moins visibles comme le cuir chevelu ou les endroits où la peau est plus fine comme les plis des aisselles, de l’aine… Le retrait doit se faire le plus rapidement possible car plus une tique porteuse de maladies reste fixée longtemps et plus le risque de transmission de ces maladies augmente. Retirer la tique à l’aide d’un tire-tique en glissant le crochet sous la tête de la tique et en tournant le tire-tique. Après l’avoir enlevée, désinfecter la peau avec un antiseptique. Ne pas presser la tique entre ses doigts, afin de ne pas favoriser le passage de la salive de la tique qui contient les agents infectieux ; ne pas tirer sur la tique et ne pas utiliser de pince à épiler. La probabilité de laisser la tête dans la peau est forte.

En l’absence de traitement, après quelques semaines à plusieurs mois débute la phase précoce disséminée avec des manifestations au niveau neurologique ou articulaire (douleurs inflammatoires). Ce n’est que bien plus tard que la phase tardive apparaît avec des signes neurologiques et articulaires plus graves et persistants, puis une fatigue à long terme.

En cas de doute, consulter son médecin ou son pharmacien.

 

Photo : Attention aux tiques !

 

nike air max 2019 pink