Fil info
21:29Périgueux : Une voiture brûle, un jeune homme renseigne les policiers -> https://t.co/CiAjFPCadm
19:41Saint-Aulaye : Mettre un vent au projet -> https://t.co/9Tj1pTfnuZ
19:35RT : Bonjour j’aimerais attirer votre attention sur le fait que nous sommes mercredi et que j’ai déjà été c… https://t.co/e62DxwbWIr
19:14Déols : Top départ pour les as de la haute voltige aérienne -> https://t.co/BXtcb4Vf5b
19:08RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Pentagon papers" jeudi soir au parc des bords de vienne, bass… https://t.co/l6ju3QFv4g
19:08RT : Toile sous les étoiles - Concert gratuit à partir de 19h demain soir au parc des bords de vienne https://t.co/HZV79p3VWj
19:06RT : Et photo souvenir. Alain Damasio a l'assaut. https://t.co/egfLiTDIoB
19:06RT : Et quel public, concentré, attentif, et partageur de témoignages forts. Comme ce gilet jaune du Mans, racontant les… https://t.co/HRt7dMlTTb
19:06RT : Normalement à 20h fait un reportage sur les maires qui ont pris un arrêté anti Glyphosate. Je devrais y… https://t.co/vsNmomDyBQ
18:54RT : Le 21 août 1944, fut libérée de l'occupation. Les maquisards, menés par Georges GUINGOUIN, entrent dans la… https://t.co/wtMDSuv4Sx
18:54RT : En direct de la place des Carmes, commémoration du 75e anniversaire de la libération de , en présence de Jé… https://t.co/7zn4fE10Jo
18:32Last days on Arte on replay... After you will be able to see the cinéma version in theaters in the fall !… https://t.co/PCbmhU6ODk
16:33Le Pêchereau : DARC au Pays pescherellien : la musique déconcentrée -> https://t.co/OxWsjzOrBy
16:16Sarlat-la-Canéda : Du changement à la tête de la Compagnie de Sarlat -> https://t.co/ryHDUWIoUS
15:35Bergerac : L'opposant s'était suspendu à une grue, son jugement, à la question de la légalité du chantier -> https://t.co/MgQmcvlhiu
11:13Brive-la-Gaillarde : Pour une solidarité sans faille -> https://t.co/tB8DB6piSH
11:09Sport : Tour du Limousin, 117 coureurs répartis pour une édition très ouverte -> https://t.co/C8k5h1oW9e
10:46RT : J'ai eu la chance de le voir en avant-première en présence des gars de au forum des images à Paris. Ce doc de… https://t.co/lwhZ7FqZMo
10:46RT : Merci Mme le Président de porter à l’Elysée la voix de tous ces Barreaux mobilisés pour la défense de Nasrin SOTOUD… https://t.co/z07SnDCLin
07:40# # - -Vienne : La Cuisine de Conso ouvre demain -> https://t.co/5NphMhDRbH
07:39Bergerac : Un air d’étuve… moins chaud qu’à Périgueux -> https://t.co/2DXHKI7AVf
07:36# # - -Vienne : Collège de Nantiat: vers une optimisation des services -> https://t.co/JoRxhQCICL
07:31Région : Check In Party : décollage imminent -> https://t.co/6G6U5FTknu
07:29Région : Confolens, plus d’un demi-siècle de fête -> https://t.co/acbiPVpmy9

Contre les punaises de lit : notre meilleur ami, le chien

Le flair de Nova est infaillible. En quelques secondes, cette working cocker de 15 mois détecte la présence de punaises de lit.

Nova est le deuxième chien à être formé au cœur de cette ancienne caserne militaire de Magnac-Laval, en Haute-Vienne. Jacky Experton, ancien militaire spécialisé dans les recherches cynophiles de stupéfiants ou d’explosifs, a créé cette formation de 10 à 12 semaines.

En arrivant à repérer, au flair, ces insectes hématophages de la taille d’un pépin de pomme, les canidés offrent une localisation rapide et précise des nids à la société qui sera chargée de traiter les lieux infestés. La quantité d’insecticide utilisée sera moins élevée. L’intérêt est donc économique et écologique.

«Les punaises de lit se développent de manière exponentielle en France. Et nous n’arrivons pas à tout traiter. Or les chiens étaient jusqu’à présent formés aux Etats-Unis. On ne remplace pas les services de neutralisation mais nous offrons un moyen infaillible de détection», affirme Jacky Experton. Aucun diplôme ne sanctionne cette «formation», d’où l’idée de l’ancien militaire de la faire valider par huissier. Coût de la formation : 12 000 euros.

Deux qualités sont demandées aux animaux. La première : être de petit gabarit pour se faufiler partout. La seconde : qu’ils soient joueurs. «Nous associons l’odeur dégagée par la punaise à une balle, ou un jouet. Chaque fois qu’il arrive à retrouver cette odeur, il sait qu’il va avoir sa récompense. C’est de cette manière que nous les formons.»

Aux côtés des salles aménagées pour la détection d’explosif ou la recherche de stupéfiants, l’une d’elles est désormais consacrée aux punaises. Quelques boîtes sont accrochées à un mur dont l’une contient les insectes suceurs de sang. Guidée par son maître Patrick Claude, Nova arpente la salle et ne met que quelques secondes à les détecter. Dans un autre bâtiment, un appartement entier a été reproduit. Chaises, lits, bureaux, malles rendent l’accès plus difficile. Nova saute sur un bureau, plonge sous le lit et marque l’essai !

Fléau nocturne des particuliers, les punaises de lit envahissent les logements des particuliers, des offices HLM, ou autres salles de spectacles. C’est dans ce type d’endroit que le propriétaire de Nova, Patrick Claude, deuxième maître chien à être formé dans ce centre haut-viennois, espère intervenir. Après l’été, il compte créer une structure dans les environs de Bordeaux.

«Une femelle peut pondre 5 œufs par jour, c’est considérable. Et elle peut vivre durant deux ans», explique Laurent Renouard-Vallet, formateur cynotechnique. «On est très vite débordé. Bien souvent les gens veulent traiter eux-mêmes et ce n’est pas la meilleure chose à faire. Les punaises ont développé des résistances aux insecticides et il est très compliqué de s’en débarrasser. Plus vite elles sont localisées, plus vite on peut en venir à bout en faisant appel à une société spécialisée.» Le chien a également la faculté de distinguer les punaises mortes des vivantes. «Ce qui permet de faire revenir l’animal une fois le traitement effectué et de savoir s’il a été efficace», poursuit Laurent Renouard-Vallet.

C’est dans ce même centre qu’un autre projet a été initié il y a quelques années. Des chiens ont été utilisés pour détecter le cancer du sein sur une lingette imprégnée de la transpiration ou de tissus prélevés sur un sujet. Il a débouché sur une étude clinique d’une durée de trois ans, de 2018 à 2021, portant sur un échantillon de 1 000 femmes. Les six premiers mois ont été «positifs à 100%» assure l’Institut Curie.

 

Photo : En quelques secondes, Nova détecte la présence de punaises de lit. (Photo AFP)

 

Nike LeBron 16