Fil info
07:37Région : A Vassivière, des caméras parmi les brebis -> https://t.co/3oKpKtZuBZ
07:35# # - : Ce soir au Lido, «Taxi Téhéran» en soutien à l’avocate Nasrin Sotoudeh -> https://t.co/8PlrMSbOHS
07:33# # - -Vienne : Festival l’esprit des pierres, un premier acte de grâce -> https://t.co/IimTHvGeCW
07:31# # - -Vienne : C’est la Dolce Vita au Vigen -> https://t.co/ZTNpyRC88W
07:29# # - -Vienne : Demain et samedi, Festi’Zac de retour à Ambazac -> https://t.co/vJatMAMM50
07:29 "Le massif forestier ne doit pas reconquérir des espaces unique… https://t.co/aCnQVDsO8R
07:27Région : Solutions pour l’inclusion -> https://t.co/MyKWksPOyg
07:22Coulounieix-Chamiers : La filière bois ne doit pas compter sur le malheur des agriculteurs -> https://t.co/IZkdGXMS81
05:59 Les SP de nouveau en prise avec un violent incendie cette nuit. C dans :… https://t.co/K8bhTVUBBF
05:55Prigonrieux : Violent incendie près de Bergerac : la circulation coupé -> https://t.co/lMrPWLb8Tz
00:57Région : Pas touche aux trésoreries | L'Echo https://t.co/CFAJzv8TIM via
22:18 "En , la question des transmissions est majeure". C da… https://t.co/6SsMm12mxq
22:12Périgueux : « Jamais on n’aurait cru que l’agriculture tournerait comme ça… » -> https://t.co/ahvNYE8fsk
20:10Châteauroux : L’année 100 pour l’Apollo -> https://t.co/RI9ntgujKL
19:41📰C'était à lire aujourd'hui dans . C'est demain à : une rencontre… https://t.co/ImPRvqDSIQ
19:23Migné : Double inauguration au Domaine du Plessis -> https://t.co/vY3bKjB8Oc
19:22La Châtre : Patrick Judalet brigue un nouveau mandat -> https://t.co/MRf0VJNq06
19:21Issoudun : Finances publiques : les agents manifestent chaque vendredi -> https://t.co/j8ZuQTtAGW
19:20Châteauroux : Le quartier de la gare s’engage sur une nouvelle voie -> https://t.co/EIe1gsuIar
18:42RT : [Retour vidéo ] journée d'hier de végétation 🚒 sur la commune de . Merc… https://t.co/FZWV4sxuja
18:40Corrèze : Un Trésor public à sauvegarder -> https://t.co/YwwsZDJ7IW
18:39 Les sapeurs pompiers limitent les dégâts... mais qd même... Grosse imprudence à C dans… https://t.co/rnzCNa73Sa
18:32Jumilhac-le-Grand : Il brûle des herbes chez lui... et calcine presque un hectare -> https://t.co/aeIgQSuWSw
17:13RT : [presse] Manque d'AESH et terminale à 36 élèves à Bordeaux : les enseignants du lycée Magendie en… https://t.co/eQ8vcP2Str
17:13RT : Les salariés de General Electric s’apprêtent à se mobiliser à l’appel pour exiger l’arrêt du démantèlement de… https://t.co/yg5iKf1Edw
17:13RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
16:43France : Chez FO, les établissements tournent comme le père Ubu -> https://t.co/jao978AZB1
16:33RT : Et tuer le train des primeurs , c'est quel degré d'incivisme ? Mettre 20 000 camions en plus sur les… https://t.co/uzROQipj4l
15:42RT : 🚨L'association Saint-Junien Environnement nous informe de la non potabilité de la source publique de Saint-Martin-d… https://t.co/rnL2dLuiUK
14:50RT : Ils iront jusqu'à l'os. Et lorsque qu'ils seront arrivés à l'os il iront jusqu' la moelle. Des fous furieux ! https://t.co/k453evnJFg
14:50RT : RT si t'es Français et que t'as jamais rien conféré à Marine Le Pen. https://t.co/JQD2qrmPyd
14:50RT : Nous aussi ! On utilise Tweeter pour suivre les conneries du Grand Timonier imbu de sa personne ! https://t.co/43pNFu9fU9
14:49RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:49RT : 🚒🚒🚒🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👨🏻‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒👩🏼‍🚒 + 🚁👮‍♂️ https://t.co/JWnJHEekVS https://t.co/9LRrX5zuMR
14:48RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
14:48RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
14:47RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
14:47RT : La préfecture de la et les sous-préfectures de et seront exceptio… https://t.co/YYph5lre5z
14:47RT : Les mots nous manquent à la lecture de cette phrase ignoble, les sentiments nous manquent devant tant de violence g… https://t.co/OfBORr83lk
14:47RT : Comment les gens de droite si prompts à défendre le retour à l’ordre moral, si à cheval sur les valeurs cathos, si… https://t.co/WmH2bPHe4q
14:46RT : Un excellent moment radiophonique mais surtout politique ! Il y a donc des citoyens.nes heureux de vivre sous la co… https://t.co/eU0OF4c8NB
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA

Comborn, un patrimoine millénaire

A Orgnac-sur-Vézère, le château de Comborn et ses vestiges offrent une plongée au cœur de l’histoire médiévale de la Corrèze et plus largement, au cœur de celle du Limousin. Visite guidée en compagnie des propriétaires, passionnés par ce lieu.

Depuis plus de mille ans, le château de Comborn veille du haut de son éperon rocheux sur la Vézère et sa vallée. Et cela fait vingt ans que Régine et Jean-Pierre Bernard veillent à préserver de l’usure du temps, les restes de cette forteresse. « C’est un lieu éminemment intéressant du point de vue historique et archéologique car des vestiges de quatre époques différentes cohabitent. En achetant ce

château, notre objectif était de le faire sortir de l’oubli», détaille Jean-Pierre Bernard.

Classée à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1985, la citadelle se compose de vestiges datant des XIe, du XIIe et du XVe siècles ainsi que d’un logis du XVIIIe. La forteresse est aujourd’hui un des plus anciens châteaux de la Corrèze mais

probablement un des moins connus malgré son histoire très riche. Elle demeure, en effet, le berceau d’une des plus importantes dynasties qui régna sur une grande partie du Limousin : les Comborn.

Au fil des siècles, cette grande famille seigneuriale étendit son pouvoir bien au-delà du Vicomté de Comborn en conquérant ceux de Turenne, de Ventadour puis de Limoges. Mais les Comborn ne sont pas les premiers à s’être installés sur le site à partir du Xe siècle. La première présence

humaine remonte à l’époque gallo-romaine comme en témoignent les tessons et morceaux de tuiles découverts lors de fouilles archéologiques au début des années 2000. Un oppidum se tenait là avant d’être remplacé par un château : «Jusque vers l’an 1000, cette bastille était en bois. Nous en avons d’ailleurs retrouvé une trace.

L’emplacement, ici, était idéal car nous sommes sur un promontoire naturel essentiel pour la défense. La rivière qui coule en contrebas servait, quant à elle, de voie de communication», précise le châtelain.

Au cœur de l’enclos castral, se dressent les décombres d’une tour maîtresse en pierre de quatre étages du XIe siècle dont il ne subsiste à l’heure actuelle qu’un seul niveau : «Au XIXe siècle, le bâtiment a été transformé en citerne et aujourd’hui, nous y exposons les matériaux découverts lors des fouilles», explique Régine Bernard. A quelques mètres de là à l’intérieur d’une grange, un petit escalier escarpé mène à trois salles souterraines du XIIe, voûtées et en parfait état de conservation.

Au XVe siècle, un nouveau château est construit pour remplacer le précédent détruit lors de la Guerre de Cent ans. Le seigneur d’alors fait bâtir un logis plus imposant doté d’une tour

ainsi que d’une chapelle consacrée à Sainte-Madeleine. Mais au XVIIe siècle, un incendie ravage la bâtisse. A la même époque, le domaine de Comborn passe aux mains de la famille Delastery du Saillant qui décide de démolir le château incendié afin de reconstruire une demeure bourgeoise où vivent les propriétaires. Aujourd’hui, il ne reste plus que des ruines de l’ensemble du XVe : «La tour faisait un étage de plus qu’actuellement. L’escalier en colimaçon que l’on peut voir à l’intérieur était beaucoup plus majestueux. Malheureusement, il a été pillé dans les années 1960», déplore Régine Bernard.

L’histoire n’a eu de cesse de s’écrire à Comborn mais le temps a aussi fait son travail et ces

vestiges du passé pourraient bien disparaître un jour. Néanmoins, les propriétaires ont reçu une bonne nouvelle il y a plusieurs mois de cela : le château a été sélectionné pour bénéficier du Loto du

Patrimoine (soutien financier permettra de réaliser des travaux en vue de faire vivre ces vieilles pierres encore quelques années.

Photo : La tour du XVe siècle avec au second plan, les restes de la chapelle Sainte-Madeleine. (Photo : CM)

Des visites sont organisées jusqu’au 20 septembre. Tous les jours (sauf le mercredi) de 15h à 18h. Réservations au 05.55.73.77.23.

 

 

Loto du Patrimoine

Le château de Comborn fait partie des 3 sites limousins parmi les 121 retenus pour l’édition 2019 du Loto du Patrimoine organisé par la Mission Stéphane Bern en partenariat avec la Fondation du Patrimoine et la Française des Jeux. Le jury a estimé qu’il s’agissait «d’un site de tout premier ordre en ce qui concerne l’histoire médiévale du Limousin». «Nous ne nous y attendions vraiment pas.

Au-delà du simple aspect pécunier, cela va donner un coup de projecteur sur Comborn. C’est la reconnaissance de 20 ans d’effort»,

commente Jean-Pierre Bernard. Si la somme récoltée ne sera connue qu’en décembre prochain car un 2e tirage aura lieu en septembre à l’occasion des Journées du Patrimoine, les chatelains savent déjà à quoi ils emploieront cet argent. «Les travaux les plus urgents concernent la sauvegarde des ruines de la chapelle et de la tour du XVe grâce à une méthode de cristallisation. Ensuite si la dotation nous le permet, nous envisagerons la restauration de la façade du logis XVIIIe, la réfection de la toiture de la grange ainsi que le déblaiement des remparts situés au nord», énumère le propriétaire. Une souscription en ligne sera bientôt ouverte sur le site de la Fondation du Patrimoine.