Fil info
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Ecole universitaire de recherche : le projet limougeaud « Tactic » retenu par le gouvernement

Sur proposition d’un jury international, présidé par Sir Malcolm Grant, jusqu’à récemment président de NHS England et ancien président de University College London, le Premier ministre a retenu vingt-quatre lauréats de la deuxième vague d’appels à projet «écoles universitaires de recherche». Quatre-vingt et une candidatures avaient préalablement été déposées.

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, ont lancé en décembre dernier un second appel à projets pour la constitution d’«écoles universitaires de recherche», dans le cadre du troisième Programme d’investissements d’avenir (PIA 3). Parmi les vingt-quatre lauréats, on re-trouve l’Université de Limoges pour son projet «Tactic», dans la thématique «actions transverses céramiques avancées et technologies de l’information et de la communication». L’Université de Poitiers a également été retenue pour son projet «Intree», dans les domaines des interfaces en aéronautique, de l’énergie et de l’environnement.

Les projets sélectionnés portent sur des thématiques diverses telles que l’archéologie, l’ingénierie biomédicale, la cybersécurité, la nano-optique, l’énergie solaire, la chimie ou encore le sport.

Cette deuxième vague «écoles universitaires de recherche» a pour ambition de permettre aux lauréats de renforcer l’impact et l’attractivité internationale de leur recherche et de leurs formations dans un ou plusieurs domaine(s) scientifique(s), par la création d’une ou plusieurs écoles universitaires de recherche qui rassembleront des formations de master et de doctorat ainsi qu’un ou plusieurs laboratoires de recherche de haut niveau. Cette deuxième vague s’adresse aux établissements qui ne sont pas membres d’une initiative d’excellence labellisée IdEx ou ISITE. Pour ces dernières, un appel à projets spécifique sera lancé dans les tous prochains jours.

Ces projets associent des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de recherche, comportent une forte dimension internationale et entretiennent pour nombre d’entre eux des liens étroits avec les acteurs économiques.

Dotée d’un budget de 109 millions d’euros de dotations décennales, cette deuxième vague vise à :

- lier fortement, et au meilleur niveau, formation et recherche en rassemblant dans une même dynamique d’excellence universités, écoles et organismes;

- valoriser les points forts thématiques des établissements et des sites sur l’ensemble du territoire, quelles que soient leur taille et les disciplines concernées, en organisant les forces de recherche et de formation qui constituent la signature de ces établissements ou sites ;

- concourir au rayonnement international et à l’attractivité du pays en construisant des partenariats internationaux stratégiques, en attirant les meilleurs étudiants.

La précédente vague d’appel à projet avait déjà vu l’annonce, le 24 octobre 2017, de vingt-neuf lauréats sur 191 projets évalués.

A Limoges, le projet TACTIC, labellisé désormais EUR vise à renforcer la position de leader de

l’Université dans les domaines des céramiques avancées et des technologies de l’information et de la communications. Il prévoit quatre programmes phares : «Aller au-dela de la 5G», «Faire plus avec moins d’énergie», «Apporter un nouvel éclairage sur la photonique» et «Promouvoir la santé par des diagnostics et thérapies avancés.

 

Photo : L’Université de Limoges fait partie des vingt-quatre de la deuxième vague «écoles univresitaires de recherche».