Fil info
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1

Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels»

Suite à l’agression d’un contrôleur de bus place Jourdan à Limoges lundi en fin d’après-midi, les chauffeurs de la STCL exerçaient hier matin leur droit de retrait, tandis que l’intersyndicale FO/CFDT/SATUL rencontrait la direction.

Le 5 septembre dernier, un chauffeur refusant à son bord un passager dépourvu de titre de transport s’était vu asséné par ce dernier un coup de poing au visage par la vi-tre ouverte de son poste de conduite. Lundi à 18h sur la ligne 5 Isle-Jean-Gagnant, c’est à coup de pieds qu’un contrevenant agressait un contrôleur de la STCL qui lui refusait l’accès au bus place Jourdan. En réponse, les chauffeurs n’ont pas pris leur service hier matin, le temps d’exprimer leur malaise à la direction qui annonce des mesures de sécurité supplémentaires venant renforcer la charte signée en 2014 entre la STCL, la police municipale et la police nationale, pour une intervention systématique et immédiate en cas d’agression des personnels. Intervention qui a permis lundi d’interpeller le mis en cause en flagrant délit, avant son placement en garde à vue. Une plainte pour coups et blessures volontaires a été déposée par le contrôleur agressé (auquel une journée d’ITT a été délivrée par le médecin dans un premier temps), appuyée par une constitution de partie civile de la STCL dans la foulée.

à 90%, les personnels de conduite «du matin» ont hier exercé leur droit de retrait dès 4h50, ne reprenant leur service qu’à partir de 13h30, après une réunion de l’intersyndicale FO/CFDT/SATUL avec le directeur, Germain Sauve-tre, et le président de la STCL, Jean-Marie Lagedamont. «Physiquement, notre contrôleur va bien, mais il est psychologiquement atteint précise ce dernier. Nous sommes solidaires à 100% et l’accompagneront jusqu’à la conclusion de l’affaire. L’inquiétude manifeste de l’ensemble des salariés quant à leur sécurité sur leur lieu de travail est légitime car aujourd’hui, nous avons affaire non à des incivilités, mais à des agressions rapprochées, déjà quatre successivement entre juillet et septembre. Ce sont des faits de violence, des délits, avec la circonstance aggravante qu’il s’agit d’agents du service public. Il est inadmissible que nos personnels viennent travailler avec la peur au ventre». «La discussion a été sereine, parfois tendue sur certains éléments, et nous n’occultons pas non plus les difficultés posées aux usagers dans un tel cas» abonde Germain Sauvetre. La direction, qui se félicite de l’efficacité du partenariat mis en place avec la police nationale et la police municipale sur l’amont -comprenant la vidéoprotection- précise que les procédures internes en cas d’agression seront améliorées et que le travail déjà entrepris sur l’aval sera renforcé, autour de la prévention -formation et gestion des litiges et conflits. «Concrètement nous avons eu des demandes précises ce matin de la part des personnels sur ce qu’il faudrait améliorer, qui convergent pour partie avec nos propositions». S’il n’est pas envisagé d’augmenter le nombre de contrôleurs, une organisation différente de leur travail devrait se concrétiser, en partenariat avec la Communauté urbaine, «pour qu’ils puissent intervenir plus efficacement sur l’ensemble du réseau et bénéficier d’un soutien plus rapide».

 

Photo : Hier matin, les bus de la STCL sont restés au dépôt en signe de protestation.