Fil info
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU
08:48Marsac-sur-l'Isle : Dixième salon animalier du Périgord : coup d'envoi au parc des expo' ! -> https://t.co/p6CLIkLE08
07:47France : Nouvelle exposition au musée de la Résistance, regard sur les brigades internationales -> https://t.co/caNMHLqoaD
07:44# # - -Vienne : Les Petits Ventres, un succès sans cesse renouvelé! -> https://t.co/TTzFlA4Xuk
07:41Région : A la découverte de l’architecture contemporaine -> https://t.co/OSBGQvtF79
07:37Région : A Limoges, la voie du «faire pour apprendre» -> https://t.co/SqNTZduZAH
04:00La Douze : Un motard gravement blessé au sud de Périgueux -> https://t.co/MsiSO6cCfK
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby

Les adhérents de la la Coordination Rurale manifestaient hier à Limoges

Agriculture

«Une mobilisation à la hauteur du ras-le-bol général du monde agricole !» Hier, c’est équipés de 20 tracteurs et de plusieurs tonnes de déchets que 70 adhérents de la Coordination rurale sont venus le signifier à Limoges devant la MSA, puis l’ASP, avant les services de la DDT dans l’après-midi.

Une R4 sur laquelle gît un pendu. De l’autre côté de la rue, une pelleteuse étale consciencieusement son mélange de bâches, palettes et fourrage, interdisant tout accès à l’entrée de l’Agence des Services et Paiements. Hier, les adhérents de la Coordination rurale étaient venus en nombre, pour frapper fort.

«Les agriculteurs en ont ras-le-bol et ont besoin de s’exprimer. Quand près de deux paysans se suicident chaque jour en France, on peut parler de désespoir !». Prix trop bas, réglementation intenable, contrôles administratifs de plus en plus punitifs, accords de libre échange en concurrence déloyale avec les normes imposées aux productions françaises... «L’administration nous lâche. Celles qui devraient nous soutenir nous compliquent la vie» souligne Emilie Pons, présidente de la Coordination rurale 87 et éleveuse à Eymoutiers. La pression des contrôles administratifs liés à la conditionalité des aides PAC -sur le bien-être animal, le phytosanitaire, l’eau, etc.- est aujourd’hui intenable. Les agriculteurs s’inquiètent également d’une augmentation des contrôles de prophylaxie de tuberculose bovine. «Cela risque de mettre à mal nombre d’exploitations, car l’administration lorsqu’un cas est découvert, impose l’abattage total du cheptel, abandonnant l’agriculteur à son sort. Le monde paysan est en danger. Vu la pyramide des âges des exploitants agricoles et les difficultés économiques qu’ils rencontrent aujourd’hui, on se demande combien il en restera dans dix ans». Un constat particulièrement prégnant en Haute-Vienne, région de polycultures-élevages et département où le revenu agricole est le plus bas de France. Egalement dans le collimateur des mobilisés, les accords de libre échange signés avec le Canada. «La viande en provenance du Canada dans le cadre du CETA ne sera quasiment pas contrôlée, alors qu’elle a droit aux farines animales, aux antibiotiques et aux activateurs de croissance, strictement interdits ici. Tout ça allégrement incorporé dans les produits transformés, et comme il n’y a pas d’obligation de traçabilité, le consommateur est berné. Et ne parlons pas du MERCOSUR, qui atteint des sommets sur tout ce qu’on ne fait pas ici. Notre métier a du sens, il est vital pour l’humain, et on n’arrive pas à en vivre».

«Ce qu’il nous faut obtenir rapidement, c’est une revalorisation des prix de vente poursuit Bertrand Regaudie, éleveur de bovins à Saint-Yrieix-la-Perche. Travail 7 jours sur 7 pour 450/500 euros par mois... On nous broute la laine sur le dos !».

 

Photo : Intervention musclée devant l’ASP hier matin.