Fil info
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

Les gendarmes, rien sans amour

Les gendarmes de la compagnie de Nontron ont fêté la semaine dernière leur patronne, Sainte-Geneviève, à Saint-Martin-de-Ribérac.
Du général à l’aspirant, de Dordogne, Charente ou Gironde, de la gendarmerie départementale comme mobile et du Cnefg de Saint-Astier, ils étaient nombreux à être venus partager ce moment avec les militaires de la compagnie de Nontron, qui s’étend sur 2 765 km2, et regroupe 148 communes. Son commandant, le chef d’escadron Nicolas Vignon, a remercié l’assistance après la messe et avant le repas qui a rassemblé plus d’une centaine de personnes. Le choix de Saint-Martin-de-Ribérac pour cette célébration n’est pas dû au hasard. « En 2015, la compagnie a vécu un tournant avec la suppression de l’échelon de commandement à Ribérac, et la création du Psig, qui apporte des capacités d’intervention supérieures, et de couverture du territoire accrues » notait Nicolas Vignon. Il confiait ensuite que durant la messe le prêtre avait évoqué l’amour, glissant : « Sans amour, je ne suis rien ». Ce qui amenait le chef d’escadron Vignon à demander : « Est-il possible de servir la population et le territoire si on n’en a pas l’amour ? » Il se félicitait que soit remis au goût du jour le contact avec la population et les élus, avant de passer la parole à son supérieur, le colonel Lionel Nicot. Ce dernier indiquait en préambule que normalement, c’était à l’autorité administrative de clôturer les discours, mais le sous-préfet étant absent, et le sénateur Bernard Cazeau pas encore arrivé, il a dû prendre la parole : « En cette période troublée, nous avons à rassembler, et faire en sorte que nos concitoyens le soient dans cette démocratie. La volonté de servir la République est un combat quotidien, qui n’est utile que si les valeurs de la démocraties sont préservées ». Il a rappelé toutes les tâches qui ont incombé aux forces de l’ordre, « la sécurisation des écoles, des bureaux de vote, des manifestations festives, sportives... Les gendarmes se sont impliqués à chaque fois, que ce soit dans la préparation de la sécurisation des événements, ou sur place. 2018 ne changera pas, mais nous sommes plus rodés, et les élus aussi. Et la population s’est habituée ». Il a ensuite évoqué la compagnie de Nontron, la seule sur le territoire de laquelle il n’y a pas de police municipale : « Il n’y a donc que les gendarmes pour assurer la sécurité des citoyens ». Si la proximité est l’Adn de la gendarmerie, elle demande à la fois des militaires et du temps pour aller au devant de la population. « Je ne suis pas pour la concentration des effectifs » a ajouté Lionel Nicot, « mais pour le maintien de la proximité. Ici, nous disposons d’une brigade tous les 20 ou 25 kilomètres, au coeur des territoires ». Il a aussi insisté sur la sécurité routière, confiant que depuis le début de l’année, près de 1 500 conducteurs ont été contrôlés avec une alcoolémie contraventionnelle ou délictuelle : « ça justifie que l’on vous demande d’être présents les vendredis et samedis soirs sur des contrôles d’alcoolémie, qui permettent aussi de faire du contrôle des flux. Les délinquants sont obligés de prendre une voiture ». Il notait aussi la pression mise sur les cambrioleurs, : « Nontron est sur des chiffres neutres, ou en diminution par rapport à 2016. Bravo ». Bernard Cazeau, membre de la commission des finances au Sénat, concluait les discours en annonçant que le buget de la gendarmerie pour 2018 serait stable, voire en légère augmentation : « Il y aura des crédits pour l’entretien du matériel ». Une fois les discours terminés, toute l’assistance a été invitée à lever le verre de l’amitié.
Isabelle Vitté