Fil info
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp
00:02À nos souvenirs de la remontée en , le public reprend avec les joueurs et le sta… https://t.co/S0GzyoSKqO
22:46Corrèze : Le département placé en alerte orange canicule -> https://t.co/GYsUE4Zkuo
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

La Rib’Car fédère les jeunes d’Arnaut Daniel

Innovation

Samedi, les jeunes du lycée Arnaut Daniel de Ribérac étaient présents au salon vivant du véhicule électrique de Périgueux avec leur voiture électrique, la Rib’Car.
La Rib’Car est un projet démarré en 2015 au lycée Arnaut Daniel.
« Nous avions un chef de travaux, directeur délégué à la formation, qui avait en son temps fait le circuit de course de Nogaro sur le Shell Eco Marathon. C’est comme ça que le projet est né et c’est devenu un projet multi-disciplinaire inscrit au projet d’établissement qui concerne toutes les sections soit 270 élèves. J’ai donc repris le flambeau et la suite du projet à son départ », explique Stéphane Amand, magasinier au lycée Arnaut Daniel. « Dès le départ, l’idée était de fabriquer une voiture qui ne pollue pas car nous avons au lycée toutes les filières correspondantes : mécanique électrique, électricité, tournage, fraisage, maintenance équipement industriel, gestion administration qui s’occupe de la logistique, de l’animation, de la recherche de sponsors ou encore de la location de véhicules, les ATMFC (classes de découverte des métiers) et enfin les MELEC (métier de l’environnement et de l’électricité connectée). Mais nous ne sommes pas plasticiens et nous ne travaillons pas la fibre de verre donc il nous a fallu trouver une carrosserie et un châssis. Nous les avons donc achetés au lycée de la découverte de Decazeville puis nous avons fabriqué tout ce qui va autour », explique Stéphane Amand.
La peinture de la carrosserie a été réalisée par les jeunes du CFA et les élèves du lycée ont refait le châssis en aluminium afin qu’il soit plus léger. Les élèves ont monté dessus un moteur électrique standard (utilisé sur des vélos électriques ou des kartings), monté les roues, la distribution, l’alimentation du moteur et procédé à la mise au point.
« Chaque année nous repartons de zéro en démontant le véhicule et cette année nous avons fait dans l’innovation en faisant de la récupération d’énergie en ajoutant sur le toit du véhicule un panneau photovoltaïque nano-cristallin. Il est relié à une batterie pour récupérer la charge électrique et la redistribuer dans le circuit d’alimentation du moteur. Donc lorsqu’il y a un beau soleil il réalimente le moteur en roulant. Mais l’important dans ce projet avec ce prototype, c’est l'éco-conduite et l’économie d’énergie », poursuit Stéphane Amand.
Les jeunes travaillant sur le projet ont donc suivi une formation à l’éco-conduite dispensée par la Sécurité routière et la préfecture comme l’explique Théo Bombezin chef d’équipe sur le projet et élève en classe de seconde Maintenance des équipements industriels.
« Après avoir été admis dans l’équipe, nous avons eu un rendez-vous avec la Sécurité routière avec qui nous avons passé une journée. La matinée nous avons eu une sensibilisation à l’environnement et à l’éco-conduite pour apprendre à conduire en souplesse, économiser et consommer le moins d’énergie possible. Puis l’après-midi nous sommes passés sur un simulateur de conduite ».
Suite à cette journée de sensibilisation, les élèves ont choisi ceux qui étaient les plus sensibles à l’éco-conduite pour être les pilotes de la Rib’Car afin de participer au challenge Éduc-éco qui se déroule depuis plusieurs années à Valenciennes. « Cette année nous étions sur le circuit d’essais de la Toyota Yaris. Il s’agit d’un challenge européen auquel participent des écoles du collège à l’université. Et toutes les équipes viennent avec leur véhicule alternatif et se retrouvent sur le même circuit dans différentes catégories. Nous faisons partie de la catégorie éco-citadine. Le challenge dans cette compétition, c’est de déterminer celui qui aura économisé le plus d’énergie en 16 tours de circuit. C’est un joulemètre qui détermine la valeur que nous avons dépensée. Et cette année nous avons fini troisième de notre catégorie en faisant 684 km avec 939 kilojoules soit l’équivalent d’un litre de sans-plomb 95 », explique Stéphane Amand. Une belle performance pour le lycée et ses élèves qui avaient déjà réussi à se hisser en 2017 à la seconde place avec 657 km parcourus.
Philippe Jolivet