Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Quinze drapeaux se sont inclinés

Dans le cadre des commémorations de samedi dernier le comité de l’ANACR de Saint-Benoît-du Sault et les associations patriotiques se sont rendus sur la commune de Roussines au lieudit « Le petit bois » pour honorer le sacrifice de Sylvain Meignan.
En cette fin du mois de juillet 1944 une section de la compagnie 2204 Sud-Indre composée d’une trentaine d’hommes de la résistance stationnait pour quelques jours au Moulin de Montupet dans la Vallée du portefeuille. Le 27 juillet 1944 dans l’après-midi un détachement d’Allemands d’environ 4 à 500 soldats débarque en camion, à quelques kilomètres des lieux. Ils se divisent. Un groupe se dirige vers le hameau du Meslier et les autres vers la Frissonette (Chaillac) pour prendre Montpeuret à revers et en tenaille. Ils s’arrêtèrent tout d’abord au petit village du Mélier situé à 800 mètres au Nord du Moulin. Là, le jeune Sylvain Meignan originaire d’Atilly en Indre et Loire, prenait son tour de garde, et avait pour mission de donner l’alerte. Les Allemand le surprirent et capturèrent le jeune maquisard. Neutralisé, ils le brutalisèrent, sans que ce dernier puisse donner l’alerte. Un second maquisard en retrait put prévenir le cantonnement, qui sous le commandement de Daumis se dispersa rapidement dans la nature. Sylvain Meignan refusa de renseigner l’ennemi sur l’emplacement de ce moulin où étaient cantonnés ses camarades. A cette période de l’année la moisson battant son plein. Alors les Allemands allumèrent un feu et y jetèrent Sylvain, puis récidivèrent quelques centaine de mètres plus loin. Arrivés au moulin, les Allemands torturèrent leur jeune prisonnier et son corps fut retrouvé mort en fin de soirée par Lathière alias « Tito » responsable militaire du bataillon. Les obsèques de Sylvain Meignan eurent lieu le surlendemain au cimetière de Roussines en présence d’une foule impressionnante venue de tout le canton.
Soixante-douze ans plus tard les anciens combattants ne l’ont pas oublié et se sont inclinés devant la stèle, qui par la même circonstance a été fleurie.
JLV

Commentaires

Bonsoir
En memoire de mon oncle, merci de bien vouloit corriger l'orthographe de son Nom .
Sylvain MAIGNANT
Vous remerciant par avance .
Sylvain MAIGNANT ( Le neveu )

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.