Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Pour mettre quatre points sous le sapin

Mais voilà qu'on en revient aux réalités du terrain et on va, maintenant, parler du Top 14 jusqu'au 10 janvier sans le moindre créneau de respiration. Or, ces retrouvailles vont s'effectuer entre vieilles connaissances puisque ce sont les Oyonnaxiens qui sont invités au Stadium, ce soir à partir de 18h 30. Avouez que comme hors-d'oeuvre de réveillon, il y a bien de quoi éveiller les appétits.

Pas besoin donc d'en remettre une couche pour indiquer que Brivistes et gens du Haut Bugey se rencontrent régulièrement depuis plusieurs saisons. Il s'agit d'ailleurs de deux équipes à la recherche de points précieux dans la course au maintien. Brive occupe la onzième place du classement avec 23 points, Oyonnax la neuvième avec 25. Voilà qui donne donc un piment supplémentaire à cette empoignade qui s'annonce équilibrée et musclée.

Les protégés de l'entraîneur en chef Christophe Urios sont bien connus, eux qui ont élevé au rang d'une institution la vaillance, le courage et l'esprit de club, auxquels viennent s'ajouter, bien sûr, une bonne technique collective et un goût prononcé pour un rugby complet. Le pack « rouge et noir » est costaud ; les Tonga'Uhia, Power, Ma'Afu, Jeneker, Missoup, Nemecek,... apportent leur enthousiasme, leur dynamisme et leur puissance. Derrière, il faudra surveiller comme le lait sur le feu des garçons comme Paea, Aguillon, Denos, Dongy, Cibray, Tian, sans oublier le redoutable buteur Urdapilleta.

C'est dire que les Brivistes ne seront pas à la fête ce soir. L'an dernier, Oyonnax avait donné bien du fil à retordre en ne s'inclinant que sur le score de 19 à 17 ; mais au match aller, le CABCL avait un peu pris l'eau à Charles-Mathon en s'inclinant 26-9. Alors, pourquoi le cacher, les « noir et blanc » doivent absolument l'emporter, ce soir, pour distancer un rival dangereux.

Mais les hommes de Nicolas Godignon, Didier Casadeï et Philippe Carbonneau savent fort bien qu'il ne s'agira pas d'une tâche aisée. Bien sûr, ils disposent de tous les arguments pour parvenir à leurs fins ; le pack afficha une autorité grandissante face à Montpellier et au Stade Français, les trois-quarts sont bien en place et le rythme qu'ils imposent leur permet de pratiquer un rugby ambitieux.

Pour Nicolas Godignon, dont on connaît la lucidité et le sain jugement, pas question de prendre cette équipe d'Oyonnax à la légère. « Toutes les rencontres sont difficiles dans ce Top 14 de niveau relevé, et chaque équipe aspire à marquer quatre points. Pour gagner nous savons que nous devons livrer un match plein durant 80 minutes face à une équipe qui ne lâchera rien et qui vient pour gagner, comme elle l'a fait au Racing il y a un mois. »
Ce soir au Stadium, nous assisterons à une rencontre qui n'est pas à recommander aux cardiaques. Elle sera d'une grande intensité. Face aux Oyonnaxiens en pleine forme, Brive connaîtra des moments difficiles ; il lui faudra se battre, attaquer tous les ballons et témoigner d'un engagement physique total, mais jamais en « marge ». Bien sûr !

L'indécision qui régnera sur le résultat de cette empoignade ne sera pas, au demeurant, l'un de ses moindres attraits.
Certes, ce n'est pas « dans la poche », mais le CABCL devrait finir par placer le mot décisif en ce colloque des plus relevés.
 

jordans for sale custom