Pas pour des prunes!

Demain, à une heure inhabituelle (12h 30), le CA Brive Corrèze Limousin recevra, au Stadium, le SU Agen, équipe qui devrait être un de ses adversaires directs tout au long de la saison.

Dans ce Top 14, on s'aperçoit  après seulement trois journées, que la pole position est déjà presque promise à Clermont avec, dans sa soute, de solides écuries nommées Toulouse ou le Racing ; mais, derrière des équipes comme La Rochelle, Oyonnax, Agen ou Brive se retrouvent au coude à coude pour éviter les deux dernières places du classement.
Brive, qui a réussi à ramener un point précieux de La Rochelle la semaine dernière, n'a pas perdu son temps au stade Marcel-Deflandre même si Nicolas Godignon était un peu déçu du voyage : « On tient en infériorité numérique plus de cinq minutes sur notre ligne d'en-but ; en revanche on produit du jeu pendant une demi-heure et on ne marque rien... et on encaisse un essai à zéro passe. C'est un peu frustrant, mais ce point de bonus est vraiment bon à prendre dans ce contexte. Désormais, c'est Agen qui est au programme de la quatrième journée, et il ne faut pas se rater. »
Oui, les « noir et blanc » savent ce qui leur reste à faire s'ils veulent aller, le moment venu, au bout de leurs ambitions. Car toute contre-performance aurait des conséquences inéluctables.
Agen, pour son retour au top niveau, mesure la marche qui existe entre les deux groupes du rugby pro. Mais pour les hommes du « Directeur du rugby » Philippe Sella, l'ampleur de la tâche n'est pas pour les effrayer tant leur opiniâtreté est légendaire. Certes les Lot-et-Garonnais restent sur une défaite ramenée de Grenoble (38-23) mais Agen a eu le mérite de battre le Racing sur le score de 30 à 18. sérieuse référence tout de même !
Le budget en question
En fait, le triple objectif pour le promu est de surfer sur l'engouement des phases finales de la saison dernière tout en pérennisant sa place sans l'élite et en ce avec un budget raisonnable de 12 millions d'euros. Enfin, le SUA souhaite placer son centre de formation Académia au cœur de sa politique sportive. Le président Alain Tingaud le dit tout net : « Je crois qu'il peut exister des grands clubs avec de gros budgets, mais aussi des grands clubs avec de petits budget. » Et il précise : « Les titres +Agen déjà relégué+, je les refuses. »
N'oublions pas que les Lot-et-Garonnais affichent 8 titres de champions de France à leur palmarès. Et même si les temps ont bien changé, il n'empêche que le SU Agen viendra à Brive pour gagner, comme à la belle époque.
Il faut remonter à la saison 2011-2012 pour trouver trace de la dernière confrontation entre Brive et Agen, le 14 janvier 2012 en Challenge européen, avec une victoire de Brive par 50 à 13. Mais, 15 jours plus tôt, Agen avait battu Brive, en Top 14, à Armandie sur le score de 15 à 9, confirmant sa victoire du match aller au Stadium (20-19). Un résultat que les entraîneurs Jean-Jacques Crenca et Stéphane Prosper, ainsi que leurs joueurs, rêvent secrètement de rééditer. Pour y parvenir, ils comptent sur la valeur des éléments chevronnés que sont Lamoulie, Francis, Mazars, Bales, Erbani, Vaquin, Dupreez, Machenaud, … et les autres.
détermination
Une chose est sûre, les Brivistes qui ont besoin de points, on le comprend tout de suite, sauront trouver les raisons de leur motivation. Ils doivent attaquer la rencontre avec le même état d'esprit que face au Stade Français. Respect des fondamentaux, rythme et vivacité : tels doivent être quelques uns des arguments des « noir et blanc ».
A cette condition, et avec le mental qu'ils manifestent, ils devraient parvenir à leur objectif immédiat : la victoire !
Guy DUMOND (CLP)

nike free run 5.0 release