Fil info
23:22Brive-la-Gaillarde - Les Jeux Gaillards reviennent cet été https://t.co/tP2n2lQNws
23:22International - Eurogroupe et Grèce : jusqu’à la lie https://t.co/zROI6nnmI3
23:20France - Flou et pommade https://t.co/CWQA0TEMsu
23:17International - Le Royaume-Uni meurtri après l’attentat revendiqué par Daesh https://t.co/C14eazdlWS
23:08La une du Mercredi 24 Mai 2017 https://t.co/tGCXBHIyrm
22:55La décision du tribunal de commerce devrait être connue demain matin. S'il y a de l'espoir les salariés comptent... https://t.co/aDLAeMYukb
22:26Région - GM&S : une lueur d'espoir https://t.co/z12tlLoSni
19:47Indre - Les soignants souffrent eux aussi https://t.co/Z1IUEMzPFh
19:46Indre - Jobs en stock au salon « 2 000 emplois, 2 000 sourires » https://t.co/6ISJIdUDOR
19:21Région - La Coordination rurale envahit une réunion nationale à l’ASP https://t.co/JQv0P6xBVV
18:50 la décision du tribunal sera connue demain en fin de matinée. Les salariés demandent aux constructeurs d'agir.
18:06 l'attente devient longue devant le tribunal de commerce de Poitiers...
18:04 l'audience au tribunal de commerce de Poitiers n'est pas encore terminée. L'attente devient longue à... https://t.co/hyyDS0XSb5
17:24«L'eau, l'arbre, la haie dans nos projets de territoire» était le thème choisi par les Conseils d'architecture... https://t.co/eOZGgmTIIt
17:23Creuse - Trame Verte et Bleue et haies en questions https://t.co/G8Fx7nKGAp
17:21Ludivine, Margaux, Loïse... de la commission vie quotidienne du conseil municipal des enfants de Guéret ont... https://t.co/Vf0gGqgo3q
17:20Creuse - Des fausses contraventions pour mieux stationner https://t.co/wgt7HKPa41
17:18Comme à son habitude, le Festival pliant proposé par l’association le Champ se-cret revient en ce week-end de... https://t.co/y9bq7MIqbp
17:17Creuse - Mystère et vérité autour du Festival pliant 2017 https://t.co/phP8p6Urem
17:00Celon - Les enfants maîtres du château le temps d’une journée https://t.co/PIBmGiDcaA
16:22 Jean-Marc Ducourtioux Vincent Labrousse, Patrick Brun et l'avocat des salariés Me Borie sont... https://t.co/j4Fhg6darV
15:53 les salariés et leurs soutiens ont respecté une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat de Manchester.
15:44 Philippe Poutou est de nouveau aux côtés des salariés à Poitiers.
15:40 Philippe Poutou est de nouveau aux côtés des salariés à Poitiers.
15:16 près de 400 personnes devant le tribunal de commerce de Poitiers pour défendre les salariés https://t.co/pIdEbtTW2w
15:15 Les salariés sont arrivés devant le tribunal de commerce de Poitiers où ils étaient attendus par une... https://t.co/zIWrqF07Vm
13:10 les cinq cars partent de La Souterraine direction Poitiers. https://t.co/sFZwFTS9cI
12:13 les salariés reçoivent des soutiens de partout même des dessins d'enfants. https://t.co/jqte9fVjh1
10:19Brive-la-Gaillarde - Un championnat de France plutôt "raid" https://t.co/SJnTPNArB9
10:19Brive-la-Gaillarde : Un championnat de France plutôt "raid" -> https://t.co/2qJjXm4KVy
10:05Région - Un réseau de drogue démantelé à Brive https://t.co/VsO57WqXLR
10:05Région : Un réseau de drogue démantelé à Brive -> https://t.co/lp971KyA6W
08:45Dans notre édition aujourd'hui : - Face aux annonces, les salariés de GM&S restent prudent - Zoom : Compostelle à... https://t.co/8lkHOsaILP

Les Brivistes ratent le coche

Top 14 : CAB 19 - UBB 22

Aux portes du top 6 après l’envoûtant succès enregistré à Clermont, les Brivistes sont passés en moins d’une semaine de l’euphorie à l’abattement.
Les Corréziens étaient pourtant prévenus. La réception de Bordeaux-Bègles avait les atours de rampe de lancement vers le firmament à condition de ne pas s’y casser les dents.
Après 80 minutes, les hommes de Nicolas Godignon sont tombés de haut. Le piège bordelo-béglais refermé les a, à n’en pas douter, clairement débarqué de leur nuage.
«En première mi-temps nous ne sommes pas sortis du vestiaire» déplore le manager briviste. «On était peut-être trop crispé. C’est dommage».
Car c’est bien lors de cette première mi-temps que les Brivistes ont manqué leur rendez-vous.
Enfoncés sur les mêlées, emportés sur des ballons portés, les fautes de mains répétées dans les lignes arrières ont tué dans l’oeuf toutes velléités offensives.
Menés 17-3 juste avant la pause après les essais de Chalmers et Spence, l’addition aurait pu être encore plus salée pour les locaux sans l’interception  in extremis de Lapeyre  face à Chalmers et Ducuing un peu plus tôt.
Un tardif sursaut d’orgueil intervenait pourtant en toute fin du premier acte durant lequel les avants brivistes s’employaient à pilonner la défense girondine pendant de longues minutes sans parvenir à la faire céder. Cette séquence aboutissait à l’exclusion temporaire du deuxième ligne bordelais, Cyril Cazeaux, et malgré cette supériorité numérique le CAB choisissait finalement les points au lieu d’insister.
De retour des vestiaires les Corréziens retrouvaient des couleurs avec une 1ère ligne entièrement renouvelée. Et c’est d’ailleurs Guillaume Ribes qui était à la conclusion de l’essai Briviste  (13-17,49e).
Et c’est encore le huit de devant sur une introduction adverse qui offrait trois points supplémentaires à Germain (54’).
Prenant les commandes de la partie un court instant avant de se faire crucifier par l’essai du Ducuing, les Brivistes ont eu pourtant l’occasion  dans les dernières seconde d’arracher la victoire  suite à une nouvelle grosse séquence de pilonnage en règle après la sirène.
Malheureusement cette ultime phase de jeu ne trouvait pas sa conclusion et Brive enregistrait sa deuxième défaite de la saison à domicile.

Gestion de la pression encore difficile !
La voie d’eau ouverte en première période aura été fatale au CAB qui contraint d’écoper n’aura pas su garder le cap.
Une fois encore  les Corréziens manquent le coche sur un match décisif comme cela s’était déjà présenté cet hiver à Bayonne lorsque l’occasion leur été déjà donnée de regarder vers le haut.
«Peut-être qu’on ne se sent pas encore assez légitime pour être là. Il faut qu’on grandisse, qu’on mûrisse. Il va falloir tirer les enseignements de ce match sur nos faiblesses» a noté Nicolas Godignon à l’issue de la rencontre, affichant la tête des mauvais jours.
Une gestion de la pression également soulignée par Saïd Hirèche le capitaine des Brivistes.
«On a fait une première mi-temps avec la peur au ventre. On avait vraiment peur de mal faire et on s’est mis la pression pour rien».  
«Peut-être qu’on se voyait trop beau après le week-end dernier. Je pense qu'il faut qu’on redescende sur terre. Ce n’est pas parce qu’on a gagné à Clermont qu’on est fort, qu’on est bon. Là, on a pris une claque et c’est normal» résume de son côté l’ailier Benjamin Lapeyre.
Tout n’est pourtant pas fini pour le CAB dans ce Top 14 où les écarts entre les prétendants tiennent dans un mouchoir de poche.
Malgré leur onzième place au classement les Brivistes, ne sont qu’à un petit point de cette sixième place...
Pour espérer l’accrocher les hommes de Nicolas n’ont plus le droit à l’erreur et doivent aller chercher une victoire dans le Béarn puis,  pour finir, prendre le meilleur sur Castres à domicile.
Au terme de cette 24e journée si la défaite est toujours amère, celle-ci l’est peut-être encore plus au vu des résultats de la journée avec les défaites de Pau et de Castres.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.