Des Brivistes en mode survie?

TOP 14 : CA Brive CL - Styade Toulousain

Chez les Brivistes tout le monde s’accorde à dire que la préparation de la saison était au top, que l’ambiance dans le groupe est saine et que le groupe entier est assidu et appliqué dans le travail. Et pourtant ça coince dangereusement. Après quatre journées, les Corréziens n’ont toujours pas débloqué leur compteur et n’auront tenu qu’une petite demi-heure dans le derby du Massif Central avant de lâcher prise dans une rencontre qui a viré à l’humiliation (62 à 6)  avec pas moins de 8 essais encaissés.
Déjà affaiblis par un début de saison catastrophique avec deux défaites à domicile, les Noir et Blanc qui affichaient quelques ambitions en début de saison sont désormais en mode survie. Même Grenoble l’an dernier n’avait réussi aussi mauvais départ... et on connaît la suite.
Malmené par cette lame de fond, les Corréziens aimeraient bien retrouver un peu d’air mais ils s’apprêtent à recevoir un Stade Toulousain plutôt en forme cette saison. Il semble avoir récupéré de l’éprouvant exercice passé. Avec douze points dans leur escarcelle et autant d’essais inscrits, les Toulousains débarquent en terre corrézienne en pleine confiance surtout après un clasico qui a tourné au fiasco pour les Parisiens (53-17).
Les Corréziens auront donc encore affaire à des vents contraires pour manoeuvrer leur fébrile embarcation dans ce Top 14 version 2017-2018, d’autant plus que leur vaisseau amiral d’Amédée-Domenech à pris l’eau à deux reprises et n’inspire plus, ou beaucoup moins la peur à ses adversaires.
Tant est si bien, que le président du club, Simon Gilham, généralement peu disert dans les vestiaires s’est fendu d’un petit mot aux joueurs. Contre vents et marées, le club corrézien entend pourtant relever pavillon et démontrer qu’ici encore c’est la Corrèze !
C’est d’ailleurs le sens de l’appel à l’union sacrée lancé par l’entraîneur des avants Didier Casadeï qui compte sur le 16e homme pour galvaniser ses troupes : «On sait que Toulouse est en forme, qu’ils se sont améliorés et se sont renforcés avec de bons joueurs, mais ça c’est l’avant-match. Après il arrive ce qui doit se passer sur le terrain. Aujourd’hui on doit être performant dans l’intensité, sur les phases de conquêtes, dans les duels et être opportunistes quand on à l’occasion de marquer des points. [...] Les joueurs sont bien conscients de notre mauvais début de saison, que nous sommes très en retard en terme de points par rapport à nos prévisions. On connaît nos adversaires directs pour ce maintien. Il faut impérativement que cet objectif devienne celui de tout le monde. Que ce soit les gens du club ou les gens de Brive, il faut être tous derrière l’équipe car on a besoin du 16e homme pour nous transcender».    
Une haie d’honneur sera organisée pour l’arrivée des joueurs ce soir vers 19h. Toujours est-il que dans cette zone turbulence, Brive a des choix limités pour construire son équipe face à Toulouse après la déroute clermontoise. Ainsi Petrus Hauman Petrus Hauman (épaule), Thomas Laranjeira (épaule) et Sisaro Koyamaibole (genou) ont rejoint une infirmerie déjà bien fournie.
Après Toulouse, il restera encore 22 matchs dans la saison pour redresser la barre mais cette confrontation face à Toulouse  possède tous les attraits du match de la dernière chance.
Mathieu Andreau

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.