Fil info
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao

Malgré un sursaut, le XV de France encore loin du compte

Sans faire preuve d'un « optimisme béat », le sélectionneur Guy Novès refusait, avant le rendez-vous face aux doubles champions du monde, d'enterrer les Bleus au sortir d'une tournée de juin catastrophique en Afrique du Sud (trois lourdes défaites).
L'ancien manager du Stade Toulousain retiendra-t-il le verre à moitié plein, cette réaction d'orgueil en seconde période (remportée 13 à 7 par les Bleus), ou à moitié vide, ce premier acte complètement manqué (5-31) ?
Le score, lui, est là, après un été où les Bleus ont pourtant eu droit à une véritable préparation physique. La situation ne s'est pas améliorée pour autant, alors que la pression fédérale s'est elle accentuée, avec l'objectif fixé par le président de la FFR, Bernard Laporte, de remporter trois des quatre rencontres de novembre.
Mêlée en souffrance
Pour le remplir, le XV de France est donc désormais condamné au sans-faute. Avec sa réserve, contre celle de All Blacks, demain à Lyon, avant les deux derniers test-matches, le 18 novembre pour les retrouvailles contre l'Afrique du Sud puis le 25 face au Japon.
Même si ces Bleus étaient privés de quelques pièces maîtresses (Lopez, Lamerat, Vakatawa) et alignaient au coup d'envoi quatre joueurs non capés (Belleau, Cancoriet, Gabrillagues et Doumayrou), la situation semble même s'être détériorée en regardant un an en arrière. En novembre 2016, moins d'un an après l'arrivée aux commandes de Novès, le XV de France avait en effet su accrocher les Néo-Zélandais (16-24).
Pas samedi soir, où la 11e victoire de rang néo-zélandaise contre la France était déjà acquise à la pause (5-31) après quatre essais inscrits par Dane Coles (9), Waisake Naholo (23), Ryan Crotty (36) et Sam Cane (39), à chaque incursion ou presque dans les 22 mètres tricolores.
Les deux derniers en supériorité numérique après le carton jaune infligé à Rabah Slimani (35), symbole d'une mêlée française copieusement dominée en première période (quatre pénalités contre elle).
Les Bleus, eux, ont trouvé avant le repos une fois la faille, par Teddy Thomas (27) lors de leur première réelle venue dans le camp adverse. Après une combinaison en touche entre Antoine Dupont et Guilhem Guirado qui aboutit sur l'aile opposé à un surnombre bien négocié.
Dupont, rayon bleu
Dupont, justement, à quatre jours de fêter ses 21 ans et pour sa première titularisation (4e sélection), a été l'un des seuls à tenir durablement la comparaison avec les maîtres du monde.
Le demi de mêlée du Stade Toulousain, associé au sein d'une charnière juvénile à Anthony Belleau (21 ans), a été l'un des artisans du réveil en seconde période des Bleus, sans doute secoués à la mi-temps d'une façon que n'aurait pas reniée son patron, Bernard Laporte.
Sa percée dans les 22 mètres néo-zélandais, suivie d'une passe au contact pour Belleau, a ainsi abouti en bout de chaîne à un essai de pénalité qui a permis aux Bleus de réduire l'écart (17-31, 47e).
Et de réveiller un Stade de France emballé par une deuxième période de bien meilleure facture, où le XV de France a eu plusieurs occasions de recoller au score, en vain (essai refusé à Thomas, 57e ; ballon « gratté » par les All Blacks devant leur ligne, 60e).
Sa chance était passée, et la Nouvelle-Zélande, devant le réveil tricolore, a resserré les boulons dans le dernier quart d'heure, ajoutant même un dernier essai par Naholo (80). Pour donner au score une apparence plus conforme au niveau qui sépare les deux équipes.

mi-temps : 5-31
A Saint-Denis (Stade de France), Nouvelle-Zélande bat France 38 à 18 (mi-temps : 31-5)
Terrain : bon
Spectateurs : 78.561
Arbitre : Angus Gardner (AUS)
Les points
France : 2 essais Thomas (27), essai de pénalité (47), 2 pénalités Belleau (42, 52)
Nouvelle-Zélande : 5 essais Coles (9), Naholo (23, 80), Crotty (36), Cane (39), 5 transformations B. Barrett, 1 pénalité B. Barrett (17)
Exclusions temporaires
France : Slimani (34, fautes répétées en mêlée)
Nouvelle-Zélande : S.B. Williams (47, en-avant volontaire).