Fil info
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3
18:42Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
18:41Indre : Châteauroux - Guterslöh, une année riche à venir -> https://t.co/nEYBZkdAAX
17:58RT : ⚠️Vague de froid. Certains appareils de chauffage peuvent provoquer des intoxications au . Soyez… https://t.co/beQQeOzh3k
17:56Rue de la Boucherie, les structures ont été consolidées. Réouverture dès ce soir 18h. https://t.co/91rqHnrDlO
17:40RT : Période de grand en Nouvelle-Aquitaine : vigilance et bons réflexes à adopter ! Des températures extrêmement… https://t.co/Ztqh9faTD6
17:10RT : L'Humanité donne un coup de jeune à Karl Marx dans son dernier hors série ! A retrouver chez votre marchand de jou… https://t.co/4jN2byagFt
17:09RT : 🤽🏻‍♀️🤽🏼‍♂️Sport : Samedi 24 février à partir de 18h - Matchs équipes masculine et féminine de waterpolo pour France… https://t.co/dOEOSnCjN2
16:44Dordogne : « Les bourgs centre n’existent que grâce aux communes des coteaux » -> https://t.co/u5iRc2xrGO
16:40Sarlat-la-Canéda : Chantier ouvert à l’école du Pignol -> https://t.co/XdAyXzHcvs
16:22RT : 🔵❄️[GRAND FROID] Appareils à combustion ⚠️Attention aux intoxications au 🔎Les symptômes : maux d… https://t.co/1OWqWmPpEo
14:10Dordogne : Le photovoltaïque essaime -> https://t.co/slVkb8h1xW
14:01Dordogne : Le Périgord s’exporte au salon de l’agriculture -> https://t.co/4oMLiFLXBA
13:59Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
13:20RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
12:31 A lire dans l’ du jour évidemment
11:12La Nuit de article de réservations au 0254076392 https://t.co/fWY2hAsBr0
10:35Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn

L'approche positive de Brunel sera-t-elle suffusante?

TOURNOI DES SIX NATIONS : XV de France

«C'est parfait ! », lance Brunel, 64 ans, de sa voix grave, planté au milieu de ses joueurs, hier sur un terrain de Marcoussis. La personnalité du Gersois, tout en bonhommie, tranche avec celle plus froide de Guy Novès, limogé fin décembre après une série toujours en cours de six tests sans victoire.
Quand Brunel parle, « tout le monde arrive à s'identifier à lui », a dit vendredi Wenceslas Lauret. « Il fédère le groupe. L'ancien sélectionneur aussi mais ça n'a pas marché avec lui », avance le troisième ligne du Racing 92.
« Dans tout secteur, celui de l'entreprise comme du sport, le changement a souvent du bon. On l'avait vu au début de l'ère Novès », a osé le centre Rémi Lamerat en évoquant les « ajustements » nécessaires pour basculer du côté positif.
« La première chose qu'il faut arriver à créer, c'est une histoire commune, une ambition commune, des repères communs dans lesquels les joueurs vont se retrouver, se mettre à l'aise », a lancé Brunel mercredi dernier à Londres lors de la présentation du Tournoi.
Le coeur et l'oreille
Un mot revient à la bouche des Bleus, interrogés sur leur nouveau patron après une semaine de préparation à Marcoussis : humain. « C'est un manager qui est beaucoup sur l'humain, sur le plaisir », juge l'arrière castrais Geoffrey Palis.
La méthode Brunel, c'est aussi l'écoute. « On discute beaucoup avec lui », explique l'arrière Benjamin Fall. « S'il y a des trucs qui nous paraissent un peu moins bien, on l'expose aux coaches et ils sont très ouverts là-dessus. Ils nous ont dit que c'était à nous de nous approprier les choses, du moment qu'on en parle ensemble », rapporte Palis.
Des Bleus amenés à décider pour eux-mêmes, vraiment ? « Il nous pose la question et n'hésite pas à changer les combinaisons pour qu'on adhère tous au projet », acquiesce le pilier Eddy Ben Arous.
Faire simple
Alors que Novès réclamait du temps pour mettre en place un plan de jeu basé sur le mouvement et la recherche des espaces au grand large, Brunel revient à davantage de réalisme compte tenu du déficit accumulé au fil des années. « Les plans de jeu sont un peu inspirés de ce qu'il y avait avant mais peut-être en plus simplifiés », indique Palis.
Aguerri par trente ans de métier au plus haut niveau, l'ex-adjoint de Bernard Laporte (2000-2007) sait que l'état de grâce ne tiendra qu'avec une entrée en matière réussie contre l'Irlande, 3e nation mondiale. « Ce match sera déterminant », avait-il clamé mi-janvier en donnant sa liste, ajoutant : « Il faut créer une dynamique, que les victoires s'enclenchent ».
Un mois pour repartir de zéro ou presque, avec un groupe qui compte de nombreux joueurs sans expérience internationale (Gomes Sa, Jalibert, Lambey, Palis, Priso, Tauleigne) ou très peu (Belleau, Y. Camara, Chavancy, Danty, Doumayrou, Dupont, Fall, Gabrillagues, Iturria, Lauret, Macalou, Tolofua), la mission est très risquée mais ce proche de Laporte le savait d'emblée.
« Rien n'est impossible, ce groupe est capable de faire de bonnes choses », a répondu l'ex-manager de Bordeaux-Bègles en s'appuyant sur l'exemple de l'Angleterre, éliminée en phase de poules lors de la Coupe du monde organisée sur son sol en 2015 et qui n'a perdu qu'une seule rencontre par la suite, depuis sa reprise en main par Eddie Jones.
Quant au manque de temps pour se mettre au niveau d'un XV du Trèfle qui brille lui par sa stabilité, Lauret exhume l'exemple de la sélection française battue par les All Blacks B (28-23) en novembre à Lyon : « On a eu même pas trois jours de préparation, on a dit que c'était le meilleur match de la France ».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.