Fil info
11:35 a le regret d'annoncer l'annulation de la venue de Surfbort à : "Sans plus d'explications,… https://t.co/kGESJ65HZh
07:41# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/I4E2d5y11R
07:38# # - -Vienne : Revoilà les marchés des producteurs de pays -> https://t.co/Hr92qJE1Y2
07:36# # - -Vienne : Cheminer pour aboutir à un autre regard sur la santé mentale -> https://t.co/nt6WzsDleD
07:34Région : Salon de l'agriculture de Bordeaux, une invitation à «avancer ensemble» -> https://t.co/4AxKXAV2Ax
07:32# # - -Vienne : Valeurs et savoir-faire à transmettre aux plus jeunes -> https://t.co/t9snKoijtX
19:02Châteauroux : Les collégiens s’initient aux élections européennes -> https://t.co/IcRNK6ODV3
19:01Indre : Ils seront au festival Darc cet été -> https://t.co/6VhXbGIlzL
18:46Corrèze : Village éphémère pour service durable -> https://t.co/JI7L2cyQyP
17:35# # - -Vienne : L’éducation par le sport prend ses marques dans l'Ouest-Limousin -> https://t.co/Wxfgs7ZXl1

Haletant jusqu’au bout

fédérale 1 (quarts de finale retour) : St-Jean-de-Luz 25 - Trélissac 23

Quel final ! Après six minutes d’arrêts de jeu, Thierry Mallet a sifflé la sentence : Trelissac disputera les demi’finales, en dépit de la victoire, trop juste du SJLO hier. Sur quatre points de retard, les Basques n’en ont rattrapé que deux, et très logiquement, Trelissac a gagné le droit d’affronter Oloron au tour suivant.. Si les Luziens nourrissent à juste titre quelques regrets, ceux-ci concernent plutôt le match aller, sottement perdu, que celui d’hier joliment gagné en dépit de la puissance des visiteurs.
Pour une fois, la mêlée luzienne n’a pas dominé son sujet, et même si dans le combat les verts ont été héroïques et performants, le fait de confondre trop souvent vitesse et précipitation s’est avéré cette fois fatal, Trelissac se nourrissant des ballons luziens pour faire étinceler sa défense, réaliser de mortelles interceptions, bref,  d’anihiler les forces luziennes.
D’emblée on sentit que le match serait beau mais compliqué pour les locaux. Dès la quinzième minutes, il fallut ramer, et même souquer ferme, pour revenir dans la partie après qu’un ballon chipé à à l’attaque luzienne ait permis à l’ailier Maxence Dessoudeix de marquer un essai en contre.
Le jeu s’équilibra ensuite au grand dam des Luziens qui attaquaient sans arrêt, toujours avec trop de scories à l’instant crucial. Dangereux, car les lourds avants visiteurs, très costauds, avaient également du souffle et promettaient de ne pas s’effriter, quelles que soient les conditions météo. L’entraîneur Stéphane Labrousse nous avait confié : « On a tort de dire qu’on préfère la pluie, on est meilleurs sur terrain sec ». Hier, il n’a pas plu sur le Pavillon, en dépit de grondements de tonnerre alarmants, et Stéphane Labrousse a pu constater qu’il n’avait pas tort.
Trelissac menait même au score à le dernière minute du temps réglementaire, lorsque le capitaine vert, Xabi Elissalde, fut à l’origine et à la conclusion d’un essai qui relançait, un peu tard, son équipe. Les six minutes de temps additionnel furent palpitantes, Saint-Jean bénéficiant de pénalités et de mêlées qui lui permettaient d’entretenir son rêve. Jusqu’à la 80e+6, où Thierry Mallet siffla une pénalité en faveur de Trélissac, et le garçon qui tenait le ballon en main tapa directement en touche, mettant un terme au suspense.
Eliminé, le SJLO aura quand même gagné la « der » au Pavillon bleu, un succès archi-mérité qui couronne une excellente saison. Trélissac continue sa route, avec son petit budget et ses gros piliers, Xabi Elisalde a souhaité à ses adversaires d’aller très loin.
François Trasbot (CLP)