Fil info
22:25Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
21:53Corrèze : Le sage pays et les paysages de Cueco à voir à Sédières -> https://t.co/l0eVVh8gQT
21:17 indre indre indre indre (c'est le bruit de l'écho. lol)
19:44Dordogne : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/YDjJ4Vd2o5
19:43Saint-Aulaye : Sursis d’un an pour Saint-Aulaye -> https://t.co/Nss7DfpubV
19:26RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
17:57Indre : Anciens combattants : une victoire pour le centenaire de l’UNC -> https://t.co/fZg25SmbKj
17:56Le Poinçonnet : La nouvelle saison de l’Asphodèle a été présentée -> https://t.co/QWCXeeYnr0
16:47Salagnac : Salagnac jumelé avec Campagnes-sur-Aude -> https://t.co/Kvq0JgAZcd
16:42Terrasson-Lavilledieu : Aquifrance : les salariés veulent garder leur ancien directeur -> https://t.co/XTmTQLIqer
16:42Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/hAZZnPOOU9
16:40Périgueux : Une action interprofessionnelle le 28 juin -> https://t.co/4Ra3Ggtfzu
16:38Région : Martial Faucon fait Chevalier de la Légion d’Honneur -> https://t.co/hCz5SaVeqT
16:16RT : Merci au qui fait un gros travail de responsabilisation de pauvres grâce à son beau mobilier anti sans-… https://t.co/slQkZhSPGZ
16:13RT : ⚠️Accident sur au niveau d'une zone de travaux 🚧impliquant un véhicule de la DIRCO (sens Brive-Limoges) Sortie… https://t.co/CbqBA3y0Jb
16:11RT : Honteux. Voilà la réalité de la réforme. Transfert d’un cheminot au privé, 2 options. Option 1 : si son activité r… https://t.co/YyyVl5S0Ip
15:37Les avocats de Brive, Tulle, de Creuse, de Limoges dénoncent "le début d’un processus de délocalisation de notre C… https://t.co/UTV59Jq7m7
13:51Débat de L'Echo sur l'importance des collectivités dans la vie quotidienne. https://t.co/0cApHjlAdi https://t.co/m73O5z5l6A
12:55RT : Macron m'a "tuer" Ma Gare Ma Ligne j'y tiens https://t.co/p1HbsVaVmY
12:55RT : la gare est à vendre ! https://t.co/f7FaFIB129
12:33RT : La gare de point de rencontre entre les cheminots correziens et haut-viennois. Ils veulent le rétablisse… https://t.co/u0gffZl1PS
12:33RT : Les cheminots plastifient la gare de https://t.co/J9qrzg1M9M
11:44RT : Le convoi de cheminots arrive en gare de https://t.co/gXu8mACbK2
11:40Toutes les infos sur le Salon Plumes en Berry du 24 juin sur le site https://t.co/fZzkyQzwep. L'invité d'honneur d… https://t.co/OZNxP6kMl9
11:22RT : les cheminots sont sur les rails https://t.co/uMCFYd3yN1
10:52RT : Limoges, samedi rassemblement pour soutenir le peuple palestinien face à un état israélien d’extrême droite. https://t.co/Z9TyowzQQI
10:05France : Encore plus d’activités à la station Sports nature -> https://t.co/USKvH4mVtT
10:01France : «Une réponse adaptée et professionnelle» -> https://t.co/cI6g8Phcv5
09:53France : écouter, accompagner, informer -> https://t.co/mqyfAIAs3z
07:52Région : Au service des citoyens oui mais... -> https://t.co/KeMAN8IMz4

XV de France cherche petit coin de paradis

Si dominer les All Blacks chez eux est un exploit seulement accompli à quatre reprises par les Bleus dans leur Histoire, en 1979, 1994 (à deux reprises) et 2009, le faire dans leur antre d'Auckland en constitue un encore plus grand.
Les All Blacks y sont en effet invaincus depuis... 1994 et la venue, justement, du XV de France de Pierre Berbizier, vainqueur (23-20) grâce au fameux « essai du bout du monde ».
Ainsi posé, le défi est immense pour ces Tricolores traditionnellement rincés à l'heure de défier, au bout d'une saison à rallonge, les ténors de l'hémisphère Sud chez eux.
Les trois claques reçues en Afrique du Sud l'été passé sont là pour le rappeler, même si les Bleus se présentent cette fois avec un effectif un peu moins usé par la phase finale du Top 14.
Depuis le voyage en terre springbok, le décor a changé. Geoffrey Doumayrou est devenu international, et il trouve « très lourd » de « prendre tous les étés des piquettes ».
« Pas abattus »
Surtout, Jacques Brunel a remplacé Guy Novès fin décembre et semble être parvenu à insuffler un vent nouveau pendant le Tournoi des six nations.
Lequel a commencé par deux défaites, dont une (en Ecosse) suivie d'une tempête médiatique avec l'éviction des « fêtards » d'Edimbourg, mais s'est terminé sur une note d'espoir : un succès face à l'Angleterre (22-16) et un court revers au pays de Galles (13-14).
C'est assis sur ce fin matelas de confiance, forts d'un état d'esprit de nouveau conquérant symbolisé par leur solidité défensive -- la France a même « la meilleure ligne défensive du monde », a osé le sélectionneur néo-zélandais Steve Hansen -- que les Bleus se présentent au pays du Long nuage blanc. Ils se rendront ensuite le 16 juin à Wellington puis le 23 à Dunedin.
Sans tambours, ni trompettes, mais pas sans appétit non plus face à des All Blacks privés de quelques pièces-maîtresses (Coles, Retallick, Read et Sonny Bill Williams).
« On sait où on met les pieds, on ne va pas claironner, mais on ne part pas abattus pour autant », déclare ainsi l'ailier Rémy Grosso.
« On va savoir si on a l'ambition et, comment dirais-je, si on n'a pas peur de faire un exploit », souligne de son côté Brunel, qui entend jauger si les Bleus peuvent « rivaliser avec les meilleurs » à quinze mois de la Coupe du monde.
Parra attendu
au tournant
Le train pour le Japon est lancé, et ce voyage en terre australe est aussi l'une des dernières chances pour les retardataires d'accrocher le wagon.
« La Coupe du monde est à la fois loin et près. Après cette tournée, il ne restera que huit matches officiel, donc très peu d'occasions de se mettre en valeur. Le groupe va se resserrer assez vite, en novembre » a prévenu le sélectionneur.
Certains jouent donc plus gros que d'autres, dont les revenants Yoann Maestri et Maxime Médard, qui doivent apporter leur soif de revanche et leur expérience à un groupe orphelin du capitaine Guilhem Guirado, ménagé après plusieurs saisons à rallonge.
Morgan Parra est un autre grognard de retour, titulaire samedi pour la première fois depuis la déroute en quart de finale de la Coupe du monde 2015 face aux... All Blacks (13-62). Mais son absence lors du Tournoi avait, elle, été subie par Brunel puisqu'il était blessé.
Remis sur pied, le Clermontois est attendu, derrière la mêlée, comme le patron capable de guider les Bleus.
Lesquels devront ajouter une bonne dose de réalisme offensif à la solidité défensive affichée pendant le Tournoi, pour tenter de toucher le paradis aujourd’hui.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.