Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

CABCL : Au Stadium «Il faut remettre les pendules à l’heure»...

Brive

Après une défaite inaugurale à Bayonne (30-17), les blanc et noir du CABCL retrouvent ce soir à 20h la pelouse du Stadium Amédée-Domenech pour un match déjà important face à Colomiers. La reconquête passe par la victoire.

L’heure de vérité ne sonnera pas ce soir à l’issue du match du CABCL en ce deuxième match du championnat de Pro D2, le premier à domicile. Mais comme le dit le nouveau manager Jeremy Davidson «Il faut mettre les pendules à l’heure» !
En clair, une victoire face à Colomiers pourrait mettre l’équipe dans le bon tempo lors de ce premier bloc resserré du championnat. Elle enclencherait positivement une nouvelle ère pour le club après la saison catastrophique 2017-2018 et la descente  traumatique d’un étage professionnel.

Du jeu et de l’enjeu en action

Du passé faisons table rase donc. «On va attaquer la saison avec l’enthousiasme nécessaire. Le week-end dernier, on est dans le match jusqu’à la soixantième minute. On est passés ensuite à côté après les cartons jaunes. Il faut réaliser un match complet et montrer à tout le monde que cette saison, il faut être optimiste» avance Jeremy Davidson. Il va s’agir également de reconquérir les coeurs des supporters, malmenés la saison dernière.
De bons résultats passeront d’abord par le Stadium et une pelouse d’Amédée-Domenech imprenable. «On veut que ça devienne une forteresse après une année difficile. On veut que l’équipe reste invaincue à la maison» espère le manager. Les Columérins, toujours bien placés en haut de tableau chaque fin de saison, font figure de très bon test pour les Brivistes en quête de certitudes et du goût de la victoire.   Le nouveau groupe rajeuni travaille depuis neuf semaines la cohésion, les automatismes, les stratégies et la nouvelle philosophie de jeu portée par Jeremy Davidson, soit en résumé  des bases solides et un jeu d’attaque fait de mouvements.
Le capitaine Thomas Laranjeira constate que le gros travail de préparation fourni finira par payer. «Il y a un autre visage de Brive qui commence à se dégager. C’est un style de jeu totalement différent de ce que l’on pouvait faire ces dernières années. ça prend un peu de temps à s’assimiler. Dans les semaines à venir, on va vraiment voir le jeu qu’on veut mettre en place sur cette saison». Une première esquisse de ce jeu est attendue dès ce soir par les
supporters brivistes. «L’objectif c’est quatre points, se mettre en jambe et retrouver la gagne» prévient le talonneur François Da Ros.

Un nouvel environnement

Le club a enregistré 5.000 abonnés et prévoit ce soir plus de 7.000 personnes au Stadium. Les supporters découvriront en cette rentrée des classes plusieurs nouveautés. On commencera par une énigme qui sera levée lors du premier essai des Brivistes. Le jingle a fait peau neuve.  Les buvettes ont été repensées tout comme les verres -Ecocup à 40cl et   pichets de 140cl-. Nouveaux tonneaux et  B Blox seront installés autour des points de vente.
Des Food Trucks  seront de la partie restauration. Les supporters pourront régler en CB ou avec la nouvelle carte Cashless (télécharchable sur internet et rechargeable sur place).  Le Food truck by VA sera entre la tribune Sud et Elie Pebeyre alors que le Truck Français et le Concept Truck (School bus) encadreront les nouvelles buvettes au pied de la tribune Elie-Pebeyre.
L’argent reste le nerf de la guerre. Les partenaires du club sont restés fidèles malgré le contexte sportif. Le budget global est tombé de 17,3M à environ 12,2M d’euros. Le club a lancé cette semaine une application digitale CAB en direction de ses supporters avec plus de 2.000 chargements.
La saison commence à la maison.

Serge Hulpusch

Ouverture des portes : 18h30. Coup d'envoi du match  à 20h.

Le groupe de Brive
Devisme, Da Ros, Demba ; P. Marais, Snyman ; Waqaniburotu, R. Marais, Fa'aso'o ; Marques, Ugalde ; Galala, Olding, Mignardi, Namy, Laranjeira (cap).