Fil info
19:16Larche : Chasse aux déchets sauvages ouverte ! -> https://t.co/BdgxMlpjow
18:58RT : Derrière Zemmour, l’irrépressible banalisation de l’extrême droite dans les médias via https://t.co/bfcFXMeYh2
17:54Vous les croiserez sûrement ! La team des jeunes de sera de la partie pendant les vacances de la Tou… https://t.co/UURIejsocH
16:26Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» | L'Echo https://t.co/SQZVnPyhnC via
16:21RT : À chaque fois que ce message est liké je fais 10 pompes. https://t.co/jpZY7uK6ff
16:19RT : Le député et ancien a été mis en examen pour fraude fiscale, détournement fonds publics,… https://t.co/LW9h14CXJJ
16:17RT : On se souvient que le Député Villani a voté la suppression de l’obligation d’accès pour les handicapés à tous les l… https://t.co/owKnnRwlEk
16:17RT : rares images d'une sublime panthère des neiges . https://t.co/rF7vUAo5Db
16:16RT : STROMAE L’artiste belge va porter plainte contre les organisateurs et organisatrices de la marche anti PMA du 06 o… https://t.co/X14jPBr81q
14:00RT : ALERTE ORAGE Les services de météo France ont placé le département de la Corrèze en vigilance Orange, pour un épiso… https://t.co/PjpbeKZisS
13:02Périgueux : Lionel Pascal (PRG Périgueux) au PS Dordogne : "l'huile est plus utile dans les rouages que sur le feu"… https://t.co/6M2RE1l5GP
11:56Escoire : Orages : Dordogne passe en alerte orange -> https://t.co/NURStZhi5q
10:28Beaupouyet : Leur maison brûle entièrement cette nuit près de Bergerac -> https://t.co/UqSWXKjYK2
09:09# # - -Vienne : Les 20 ans de la petite unité de vie de la cité Thuillat -> https://t.co/hR4Vhnq8sk
09:07# # - -Vienne : Le mariage, tendance néo-trad -> https://t.co/0xOJfisOMS
09:06# # - -Vienne : Le NPA veut faire converger les luttes et les colères -> https://t.co/Jn2P13zXkG
09:04# # - -Vienne : Sensibiliser et inciter le public à être «co-producteur» de sa sécurité -> https://t.co/CwIB6vhDJG
09:00Région : Les besoins de logements d’ici 2030 -> https://t.co/J2azhaYyRv
08:58Région : Nouvelle alerte aux pesticides -> https://t.co/AjzF8p5M3t
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra

Le bistrot-musée ouvre sa coquille

Pays de la noix

Dans les cartons depuis plus de 20 ans, le musée de la noix ouvre aujourd’hui ses portes à Saillac. Ce nouveau lieu espère
attirer 15.000 visiteurs par an, tout en offrant aux habitants un espace de convivialité grâce à son bistrot. Berceau de la noix Marbot, où sa naissance est attestée en 1532, le petit village de Saillac, à la limite du Lot, ouvre aujourd’hui son musée de la noix.
Un projet qui, comme le fruit auquel il est consacré, a pris le temps pour atteindre la maturité. Lancée en 1993 par l’ancien maire de la commune, Léon Marcillou, l’idée est restée en sommeil pendant de nombreuses années. Mais la mise en valeur de ce produit phare du Midi Corrézien relancé par le maire actuel Olivier Laporte, a  finalement su convaincre. Dans le cadre d’un pôle d’excellence rurale, (Opération Grand site Collonges/Turenne) lancé en 2010, le projet a pu être financé à hauteur de 80% par l’Etat, l’Europe, le Département, la Région et la Commune. Et c’est dans l’ancien prieuré bénédictin de femmes, entièrement rénové et classé aux Monuments historiques, que cet espace a trouvé son écrin en plein cœur du bourg. Baptisé Les Quatre Demoiselles en référence aux quatre parties du cerneau mais aussi aux quatre variétés (marbot, grandjean, franquette et corne) de l’AOP  Noix du Périgord.
Aussi, l’entrée du musée «où il y a à boire et à manger» se fait par l’arrière-salle d’un bistrot-restaurant. Ecartant des rideaux, les visiteurs découvrent une salle voûtée où se déroule la réunion d’une mystérieuse assemblée : le Cercle international des Amis de la noix (CIAN). Composé de treize membres imaginaires aux noms évocateurs, chacune des  prises de paroles incarne une thématique  précise à suivre sur des écrans disposés autour d’une table (histoire, environnement, terrain, climat, maladie, cuisine ou encore symbolique). Cette réunion terminée, le visiteur est invité à se rendre dans la salle du trésor où des vitrines illustrent à travers des objets les thématiques précédemment abordées, le tout sur une reprise de la chanson La noix de Charles Trenet.
De retour au bistrot, les visiteurs découvriront l’espace dégustation où les co-gérantes du lieu, Cécile Brégiroux et Hélène Hacquart, proposeront des plats à base de noix du Périgord confectionnés par leurs soins «avec des matières premières de saison, achetées localement et bio de préférence».
Respectivement bibliothécaire et infirmière, nos deux gérantes   avaient déjà l’idée d’ouvrir un restaurant culturel depuis plusieurs années. «Nous avons eu connaissance de ce lieu par une amie puis nous avons été littéralement séduites par ce musée. Nous avons été tout de suite intéressées parce que nous avons un rôle à jouer et pas seulement celui d’un bar-restaurant» note Hélène Hacquart.
Situé au cœur du triangle stratégique Collonges-Turenne-Curemonte, l’enjeu de cet équipement est double. «L’idée était de créer un musée mais aussi un lieu de convivialité, de lien social» précise le maire Olivier Laporte. «Nous sommes à la croisée du GR 480, du chemin de Saint-Jacques, des alambiques et du PDIPR. Cela nous permettra de garder les gens sur place un peu plus longtemps et de recréer une vie de village» souligne le maire de cette commune de 210 habitants et dont le dernier commerce, un bistrot, a brûlé en 1999.
Un double défi dont l’objectif est d’attirer 15.000 visiteurs par an.
Musée ouvert de juin à septembre de 10h à 20 heures ; tarif de 4 euros (adultes), 2 euros (enfants).

Mathieu Andreau

Nike Paul George PG3