Fil info
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF
07:52Découverte à Limoges d'un parchemin de l'ordre de Grandmont datant de 1496 https://t.co/NbP7Wbp4QJ https://t.co/mPOD0mqX9l
07:46# # - -Vienne : A Clédat, la pause nature s’impose -> https://t.co/Ia2O2vr9Yt
07:40# # - : Quel futur pour l'îlot Elie-Berthet? -> https://t.co/zMs31MMn5t
07:37# # - -Vienne : 1001 Notes s’ouvre au Zénith de Limoges -> https://t.co/aKiWwRFXzR
07:35Région : La croissance économique ralentit -> https://t.co/DuwYyEZWQD
07:33# # - -Vienne : Pas si simples que ça! -> https://t.co/WrMAkEOlWz
23:45France : Le cabinet de curiosité de Saint-Pardoux -> https://t.co/vV7qC0hGPF

Le bistrot-musée ouvre sa coquille

Pays de la noix

Dans les cartons depuis plus de 20 ans, le musée de la noix ouvre aujourd’hui ses portes à Saillac. Ce nouveau lieu espère
attirer 15.000 visiteurs par an, tout en offrant aux habitants un espace de convivialité grâce à son bistrot. Berceau de la noix Marbot, où sa naissance est attestée en 1532, le petit village de Saillac, à la limite du Lot, ouvre aujourd’hui son musée de la noix.
Un projet qui, comme le fruit auquel il est consacré, a pris le temps pour atteindre la maturité. Lancée en 1993 par l’ancien maire de la commune, Léon Marcillou, l’idée est restée en sommeil pendant de nombreuses années. Mais la mise en valeur de ce produit phare du Midi Corrézien relancé par le maire actuel Olivier Laporte, a  finalement su convaincre. Dans le cadre d’un pôle d’excellence rurale, (Opération Grand site Collonges/Turenne) lancé en 2010, le projet a pu être financé à hauteur de 80% par l’Etat, l’Europe, le Département, la Région et la Commune. Et c’est dans l’ancien prieuré bénédictin de femmes, entièrement rénové et classé aux Monuments historiques, que cet espace a trouvé son écrin en plein cœur du bourg. Baptisé Les Quatre Demoiselles en référence aux quatre parties du cerneau mais aussi aux quatre variétés (marbot, grandjean, franquette et corne) de l’AOP  Noix du Périgord.
Aussi, l’entrée du musée «où il y a à boire et à manger» se fait par l’arrière-salle d’un bistrot-restaurant. Ecartant des rideaux, les visiteurs découvrent une salle voûtée où se déroule la réunion d’une mystérieuse assemblée : le Cercle international des Amis de la noix (CIAN). Composé de treize membres imaginaires aux noms évocateurs, chacune des  prises de paroles incarne une thématique  précise à suivre sur des écrans disposés autour d’une table (histoire, environnement, terrain, climat, maladie, cuisine ou encore symbolique). Cette réunion terminée, le visiteur est invité à se rendre dans la salle du trésor où des vitrines illustrent à travers des objets les thématiques précédemment abordées, le tout sur une reprise de la chanson La noix de Charles Trenet.
De retour au bistrot, les visiteurs découvriront l’espace dégustation où les co-gérantes du lieu, Cécile Brégiroux et Hélène Hacquart, proposeront des plats à base de noix du Périgord confectionnés par leurs soins «avec des matières premières de saison, achetées localement et bio de préférence».
Respectivement bibliothécaire et infirmière, nos deux gérantes   avaient déjà l’idée d’ouvrir un restaurant culturel depuis plusieurs années. «Nous avons eu connaissance de ce lieu par une amie puis nous avons été littéralement séduites par ce musée. Nous avons été tout de suite intéressées parce que nous avons un rôle à jouer et pas seulement celui d’un bar-restaurant» note Hélène Hacquart.
Situé au cœur du triangle stratégique Collonges-Turenne-Curemonte, l’enjeu de cet équipement est double. «L’idée était de créer un musée mais aussi un lieu de convivialité, de lien social» précise le maire Olivier Laporte. «Nous sommes à la croisée du GR 480, du chemin de Saint-Jacques, des alambiques et du PDIPR. Cela nous permettra de garder les gens sur place un peu plus longtemps et de recréer une vie de village» souligne le maire de cette commune de 210 habitants et dont le dernier commerce, un bistrot, a brûlé en 1999.
Un double défi dont l’objectif est d’attirer 15.000 visiteurs par an.
Musée ouvert de juin à septembre de 10h à 20 heures ; tarif de 4 euros (adultes), 2 euros (enfants).

Mathieu Andreau

Nike Paul George PG3