Fil info
06:08Bergerac : La tête dans les nuages, jusqu’à Périgueux -> https://t.co/P9SuhsLNqG
19:39Dordogne : La Région fait état des travaux réalisés dans les lycées cet été -> https://t.co/IZrXIN6pIf
15:11RT : A dérouler pour ne pas oublier qu'il y a des "journalistes" (qui servent plus la soupe qu'autre chose....) et des… https://t.co/sjW76fq6yX
15:10RT : Une foule de plusieurs milliers d'opposants au G7 a entamé à Hendaye une marche de quatre kilomètres vers Irun, de… https://t.co/PVO9VLe2n0
14:46Bergerac : Si le sas du bar discothèque n’était pas surveillé, l’entrée, si… et bonjour la dérouillée -> https://t.co/CMvnxHSrKa
13:50RT : utilise une loi "antiterroriste" pour empêcher un journaliste militant allemand de couvrir le contre… https://t.co/VQUtiOmz7j
13:50RT : La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
13:49RT : Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr
13:16La fête du Bois de la Croix Rouge en mode banquet autour des fameuses farcidures avant la poursuite des festivités. https://t.co/A4ORvCj9Ht
11:26Brive-la-Gaillarde : Le petit commerce is not dead ! -> https://t.co/ZJMbZxtHmr

Le 20 août dans la dignité

Cérémonie

Comme chaque année,
depuis le 20 août 1945, la cérémonie du souvenir
organisée devant le mémorial des Fusillés des Quatre-Routes, à la mémoire des vingt-et-un otages tombés en ce lieu sous les balles de la barbarie allemande et des dix morts collatéraux a eu pour maître de cérémonie le colonel. Ce dernier a dû excuser l’absence du mât du lever aux drapeaux, celui-ci ayant été volé dans la nuit. Mais cela n’a nullement perturbé la dignité d’honorer la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour la France. Élisabeth Marty, maire de Saint-Astier et conseillère départementale a présidé la cérémonie, en présence de Jean-Marc Bassaget, secrétaire général de la préfecture, qui souligna, « la vigilance au passé pour aujourd’hui actualiser la jeunesse face aux risques racistes ». Étaient également présents le député Pascal Deguilhem, Jean-Michel Magne, représentant le président du conseil départemental, Pascal Protano, conseiller départemental, Jacques Ranoux, président de la communauté de communes et des représentants du cnefg, du détachement de la
13e bs-Mat, du groupement de gendarmerie départementale, de la communauté de brigades, du peloton motorisé et des associations d’anciens combattants.
Les dépôts de gerbes et les allocutions ont été l’occasion de se souvenir et de se rappeler de l’histoire de ces hommes, mais aussi des résistants qui ont trouvé la mort ce jour-là dans les combats collatéraux sous les coups portés sans retenus par les nazis. Leurs noms sont aussi gravés dans la pierre sur ce mémorial, à côté de ceux des martyrs fusillés comme sur celui du monument aux morts de Saint-Astier. Une  fois leurs noms prononcés, avec « Mort pour la France », ils furent accompagnés de roses bleues, blanches et rouges  déposées par des enfants au pied de la stèle avant que ne retentisse le chant des Partisans. « Tout recommence toujours », disait le général de Gaulle, cité par Élisabeth Marty dans son discours. « Alors soyons tous unis comme en 1940, soyons fiers de ce drapeau tricolore, de cette
Marianne trônant dans nos mairies, d’appartenir à cette France jalousée du monde entier, de nos paysages, de notre patrimoine, de notre culture, ne baissons jamais les bras face à autant de haine destructrice, n’acceptons pas
benoitement ce terrorisme. Il est en conséquence de notre devoir, par respect pour les noms gravés sur ce mémorial, et pour tous ces innocents assassinés ces derniers mois dans notre pays, d’être soudés et vigilants afin de sauvegarder durablement notre bien le plus précieux : vivre libre ».
A. Champeaux

Nike Benassi "Just Do It." White/Silver