Fil info
19:58Châteauroux : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/jQQ0vWmBFM
19:53France : Réunion du Petit-Valençay : du public malgré la pluie -> https://t.co/hRF78l7L2M
19:42Lamothe-Montravel : Une grande fête pour le bonheur de mener des combats communs -> https://t.co/ZoyvPWRGmD
19:12La Châtre : Les « Arts en fête » expose cinq artistes -> https://t.co/LfVI79S5pF
19:09Valençay : Commémoration du tragique 16 août 1944 -> https://t.co/xHOmgJf1hG
19:09Périgueux : La ville peinte sous tous les angles -> https://t.co/3Q8IWDnJvy
18:17Nailhac : De nouvelles intronisations à la Confrérie de la noix -> https://t.co/Yj3zOBW3Vi
18:12Journiac : Univerland : un nouveau concept de jeux -> https://t.co/frSlUoGKr9
16:06Périgueux : Il fait payer son mal-être aux policiers -> https://t.co/Q60pJL3nVN
10:32Mussidan : On n'appelle pas sa copine "petite", même par SMS -> https://t.co/5iO2csQ3xU
05:36Bergerac : Dandinement jusqu'à Périgueux -> https://t.co/XJFptXY8oF

Les bonnes voix et voies de la charte zéro pesticide

Réunion

A la Fabrique, Elisabeth Marty la maire et Monique Rondreux l’adjointe déléguée à l’embellissement de la Ville et à l’environnement, ont accueilli les agents départementaux Daniel Beauvois directeur-adjoint, et pour le servicePaysage, espaces verts et gestion, Thierry Charmaty.

Ils ont souligné, développé et imaginé l’impact que suscite l’utilisation des pesticides sur l’environnement, l’eau, la flore, la faune et la santé humaine. Le
Département, en s’appuyant sur son expérience (notamment en matière de gestion des routes), a mis en place la Charte 0 pesticide. Le duo qui a pour mission de sensibiliser et documenter toutes les communes et les établissements publics de coopération intercommunale de la Dordogne pour qu’ils  puissent adhérer à la Charte 0 pesticide. Cette démarche s’articule autour d’un programme départemental et qui vise : à inciter les communes du département à prendre connaissance et à se mettre en conformité vis-à-vis de la réglementation liée à l’usage des pesticides (une réglementation de plus en plus stricte). Ils sollicitent les communes à repenser la gestion de leurs espaces verts (plan de désherbage, méthodes alternatives, gestion raisonnée) de façon à
diminuer - voire supprimer totalement - leur consommation de pesticides. Les collectivités désireuses de s’engager dans une politique de réduction des pesticides devront pour formaliser leur démarche signer la charte.
Prendre les voix
Pour cela, elles bénéficieront, entre autres, d’une formation à destination des agents, d’un soutien technique et méthodologique pour la mise en place de solutions de substitution à l’emploi systématique des pesticides dans les espaces publics (plan de désherbage, gestion raisonnée et méthodes alternatives). Pour Élisabeth Marty, « des formations et des sensibilisations ont déjà été engagées à Saint-Astier ». Les initiatives devront aussi s’accompagner d’un travail de réflexion de la part des élus qui l’ont fait remarquer, comme des services techniques et d’une campagne de communication à destination de la population pour expliquer la démarche. Enfin, la végétation spontanée, tout en étant contrôlée, devra avoir sa place et être acceptée dans les communes. Le débat qui a suivi, accompagné des interrogations des élus de toutes les tendances présentes à la réunion, ne pouvait qu’enrichir toutes les diverses voix vues et entendues.
A. Champeaux

Online UA Air Max 97 Undefeated Black Grey Green Red Sneakers Sale, Discount UA BASKETBALL Online