Les vieux réflexes doivent être vérifiés

Sécurité routière

Si les plus de 60 ans représente un tiers de la population départementale, les plus de 65 ans constituent pratiquement la moitié des automobilistes décédés sur la route en 2016. Un constat qui pousse les pouvoirs publics à agir.

Les 17 et 18 mars un rallye senior est proposé, gratuitement, aux plus de 65 ans par la mission sécurité routière de la préfecture et la gendarmerie nationale, en partenariat avec des auto-écoles, des assurances, et le concessionnaire Opel de Trélissac.
Ce dernier mettra quatre voitures à disposition pour l’atelier maniabilité, et en profitera pour promouvoir le système OnStar qui équipe désormais ses véhicules. Les seniors seront invités à manoeuvrer sur un parking, se garer... Les auto-écoles de la commune de Saint-Astier, où se déroulera ce rallye, sont aussi de la partie et assureront des sorties avec les participants en milieu ouvert autour de la cité, en double conduite pour que tout se déroule sans anicroches, et les opticiens proposeront des tests de vue. Avec les gendarmes (l’escadron départemental de sécurité routière dirigé par le capitaine Derudder), les automobilistes présents auront droit à une remise à niveau concernant la signalisation et le code de la route, qui a beaucoup évolué ces dernières décennies. Quand on a le permis depuis 40 ans et plus, certains équipements, comme les giratoires, ne font pas partie de la culture routière, puisqu’il n’en existait pas. La préfète Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc indique qu’il ne s’agit pas de stigmatiser une population, « mais de pointer leur plus grande fragilité. Au-delà de la prévention, nous visons surtout une prise de conscience ». Cette action engagée par les intervenants départementaux de la sécurité routière (Idsr) se déroulera (sur inscription*) en quatre demi-journées, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. L’opération peut recevoir une centaine de personnes, 25 par demi-journée. Le rendez-vous est fixé sur le parking devant La-Fabrique. épreuves de stationnement, de courbes, seront complétées par un atelier sur l’alcool et les médicaments, les risques routiers, le tout bien sûr après une séance d’une heure consacrée à la révision du code de la route. Le colonel Nicot, qui dirige la gendarmerie départementale, confie que sur les sept personnes décédées sur les routes depuis le début de l’année, trois avaient plus de 65 ans. Ce Rallye senior des Pandores est une première en France, et pourrait faire des émules. D’autres actions de prévention seront menées ce printemps, à commencer par une Journée d’alternative aux poursuites, le 1er avril à Sarlat. Les trois semaines précédentes les gendarmes procéderont à de nombreux contrôles, et les contrevenants se verront proposer cette journée qui se veut pédagogique, à la place d’une amende en bonne et dûe forme, et de la perte de points, à condition que leur infraction soit contraventionnelle et non délictuelle. Enfin, un module de sensibilisation à destination des clubs seniors a été créé, pour appuyer les interventions faites par la mission sécurité routière et les Idsr. Déjà trois rendez-vous, eux aussi d’une demi-journée, sont actés : le 13 avril à Sorges, le 5 mai à Coursac et le 2 juin à Bourdeilles.

Renseignements et inscriptions : edsr24@gendarmerie.gouv.fr ou 05 53 02 71 10. Nombre de places limité.  

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.