Fil info
07:58 Et, peu à peu, le s'est enflammé… Les premiers points du https://t.co/NfvwRDV6M7
07:50Boulazac : (VIDÉO) Boulazac reçoit… et cueille Monaco -> https://t.co/3WJaodJjdZ
23:35Trélissac : (VIDÉO) A 15 ans, Héléna est "inspirée" par la figure de Roger Ranoux, son grand-père -> https://t.co/JkFOSGhrXF
22:37Victoire à domicile des Panthères de Feu du face à sur le score de 31 à 23. Bravo ! En… https://t.co/amH0xhXydC
16:42RT : Il ne faut pas tout mélanger. On a essayé de nous entraîner sur la question de la grève et de la mobilisation. Ce n… https://t.co/BU5mLjKS99
16:37RT : La nouvelle saison du Hot Club commence par un retour aux sources du jazz avec l'orchestre "Mem’Ory" lundi… https://t.co/o6OUOkUN3N
16:35RT : Évidemment il est plus simple de dénoncer la galère des usagers que d'expliquer le pourquoi de l'application du dro… https://t.co/wytPkLcHTd
16:31RT : La réaction du de à démontre un durcissement de la réaction au mouvement… https://t.co/kMVzfWwLgQ
16:30RT : Édouard Philippe qui demande des “suites judiciaires” contre les grévistes de la SCNF.. quelle horreur ce gouvernem… https://t.co/uFgpB3LRET
16:29RT : . annonce des suites judiciaires contre les cheminots. La répression comme seul arme face à des chemino… https://t.co/H9jNtWeV9X
16:29 Qu'auraient-ils fait à la place du conducteur du train dans les Ardennes? Ils auraient trouvé la situa… https://t.co/jH2MqZrl5j
16:26RT : Ce gouvernement ne veut jamais rien négocier. Rien. Il enfume systématiquement sur « l’écoute », la « concertation … https://t.co/fte4awOJOw
15:40Périgueux : FO Dordogne durcit le ton : une grève pourrait se déclarer bientôt -> https://t.co/KZcQydTMex
10:52 si vs lisez l’histoire de Laurent, fauché par 1 chauffard à 12 ans... tjrs au à 39 an… https://t.co/mUr0Y0ztjS
10:41Périgueux : « Travailler dans une bibliothèque, ce serait le rêve » -> https://t.co/Om386ffkdU

400 voix « sans haine, sans armes, sans violence »

Concert

Hk, ses musiciens et ses choristes ont enthousiasmé La Fabrique de Saint-Astier samedi soir, par leur générosité, leur gaîté, leur énergie, entraînant dès la première chanson le public dans une relation partagée. C’est par cette chanson que Hk a débuté ce concert qui marquera les annales de la Fabrique par l’engouement qu’il a provoqué. 400 personnes dans la salle, des spectateurs qui n’ont pas attendu 20 h pour se masser avec bonne humeur devant les portes, un artiste qui avant le début de son tour de chant traversait incognito le hall pour se prendre un petit bol d’air, le ton était donné. On était loin de la superstar, c’est plutôt à une soirée entre copains que semblaient nous inviter le chanteur, ses cinq musiciens et ses deux choristes. Parmi les spectateurs, pas de limite d’âge, toutes les générations étaient représentées, et on y reconnaissait facilement des citoyens investis dans la vie de la société à travers des associations, des syndicats, des mouvements écologistes... Car Hk, ce sont des mélodies entraînantes qui donnent envie de danser, et des paroles percutantes qui donnent envie de sauter. Un mélange détonnant, plein d’optimisme et de partage, qui naît sur scène pour se propager dans une salle acquise dès les premières notes. Hk ne fait pas dans la chanson sentimentale dégoulinante, mais plutôt dans le réalisme et le combat sur tous les sujets qui touchent au respect de l’individu, de sa liberté, de sa dignité. Autant dire tous les sujets d’importance... Les unes après les autres, les artistes ont décliné la majorité des chansons de leur répertoire, reprises en cœur par le public. Revendicatives et festives, écrites avec une simplicité dans la prose et une précision dans les mots choisis  qui n’en font que mieux passer les messages, elles sont pour certaines devenues un signe de ralliement, comme On lâche rien, le tube incontestable de toutes les manifestations, que Hk a d’ailleurs choisi de laisser en téléchargement gratuit pour que chacun puisse l’utiliser à sa guise. Ce soir nous irons au bal, chanson écrite après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Refugee, qui comme son nom l’indique, dénonce le drame de ces populations, les références à Jean Ferrat, Stéphane Hessel, ont comblé les attentes de ceux qui n’avaient pas hésité à braver des conditions météo annoncées catastrophiques, pour partager un réel moment de chaleur et de partage.
Isabelle Vitté

Zoom Kobe Venomenon V 5