Fil info
20:09RT : Région : Manifestation réussie pour les cheminots néo-aquitains -> https://t.co/CXtbufFplR
20:08RT : . A Eymoutiers, une éleveuse et son syndicat la coordination rurale sont persuadés que c'est un loup qui attaq… https://t.co/2XLzIzwPhV
20:08RT : Tulle : L'âne Grelot fait tinter la nature en ville -> https://t.co/13I4WFVbAv
18:27RT : Ces vérités rétablies, il est temps que le gouvernement renonce aux manœuvres politiciennes et assume enfin ses responsabilités.
18:27RT : Quand je lis que « assume d’avoir fait traîner la situation pour charger  » alors même… https://t.co/LxwSM3Rp0x
18:24 Rejoint par le train ? 😂
18:24. A Eymoutiers, une éleveuse et son syndicat la coordination rurale sont persuadés que c'est un loup qui attaq… https://t.co/2XLzIzwPhV
18:19Région : Manifestation réussie pour les cheminots néo-aquitains -> https://t.co/CXtbufFplR
18:13. Les cheminots de toute la région Nouvelle-Aquitaine ont manifesté aujourd'hui à Bordeaux https://t.co/6V8VzNAuS1
17:49Tulle : L'âne Grelot fait tinter la nature en ville -> https://t.co/13I4WFVbAv
17:48Argenton-sur-Creuse : « La chemise hawaïenne sous toutes ses coutures » au musée -> https://t.co/EjWwLJqezz
17:47Mérigny : Les petits de maternelle ont inauguré les haies de janvier -> https://t.co/En1dOli403
16:56Sarlat-la-Canéda : Une manifestation qui en appelle d’autres -> https://t.co/pfmMrORjcm
16:23Les cheminots creusois ont rejoint leurs collègues de toute la grande région pour une manifestation à Bordeaux ce j… https://t.co/EV5PiECRWf
15:55Boulazac : Conseil municipal : la voie verte n’avance pas -> https://t.co/aFlcIQbHLC
13:29RT : Il y a 5 ans, je passais mon bac. J'avais 10 de moyenne en Terminale. Avec le système actuel, je n'aurais pas été a… https://t.co/keoZpVf5Fw
12:33RT : Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
11:49Ségur-le-Château : 300 enfants sur le P'tit Tour USEP -> https://t.co/xCphey1Iz5
11:34Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.

400 voix « sans haine, sans armes, sans violence »

Concert

Hk, ses musiciens et ses choristes ont enthousiasmé La Fabrique de Saint-Astier samedi soir, par leur générosité, leur gaîté, leur énergie, entraînant dès la première chanson le public dans une relation partagée. C’est par cette chanson que Hk a débuté ce concert qui marquera les annales de la Fabrique par l’engouement qu’il a provoqué. 400 personnes dans la salle, des spectateurs qui n’ont pas attendu 20 h pour se masser avec bonne humeur devant les portes, un artiste qui avant le début de son tour de chant traversait incognito le hall pour se prendre un petit bol d’air, le ton était donné. On était loin de la superstar, c’est plutôt à une soirée entre copains que semblaient nous inviter le chanteur, ses cinq musiciens et ses deux choristes. Parmi les spectateurs, pas de limite d’âge, toutes les générations étaient représentées, et on y reconnaissait facilement des citoyens investis dans la vie de la société à travers des associations, des syndicats, des mouvements écologistes... Car Hk, ce sont des mélodies entraînantes qui donnent envie de danser, et des paroles percutantes qui donnent envie de sauter. Un mélange détonnant, plein d’optimisme et de partage, qui naît sur scène pour se propager dans une salle acquise dès les premières notes. Hk ne fait pas dans la chanson sentimentale dégoulinante, mais plutôt dans le réalisme et le combat sur tous les sujets qui touchent au respect de l’individu, de sa liberté, de sa dignité. Autant dire tous les sujets d’importance... Les unes après les autres, les artistes ont décliné la majorité des chansons de leur répertoire, reprises en cœur par le public. Revendicatives et festives, écrites avec une simplicité dans la prose et une précision dans les mots choisis  qui n’en font que mieux passer les messages, elles sont pour certaines devenues un signe de ralliement, comme On lâche rien, le tube incontestable de toutes les manifestations, que Hk a d’ailleurs choisi de laisser en téléchargement gratuit pour que chacun puisse l’utiliser à sa guise. Ce soir nous irons au bal, chanson écrite après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Refugee, qui comme son nom l’indique, dénonce le drame de ces populations, les références à Jean Ferrat, Stéphane Hessel, ont comblé les attentes de ceux qui n’avaient pas hésité à braver des conditions météo annoncées catastrophiques, pour partager un réel moment de chaleur et de partage.
Isabelle Vitté

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.