Fil info
23:42Périgueux : Trésoreries : opération portes fermées -> https://t.co/0m6clGU0qp
21:35Périgueux : Me Eric Barateau : "L'Etat se montre assez vicieux" -> https://t.co/yTAPK92Cm0
20:06Brive-la-Gaillarde : De la convergence écologique -> https://t.co/Tzi6qbbKC6
18:43Marsaneix : Elle fait un malaise, sa voiture finit dans un ravin profond de 4 mètres -> https://t.co/FiWiTdavF9
18:19Saint-Gaultier : Journées européennes : un rallye pour découvrir le patrimoine -> https://t.co/R3U7Kql1Ss
18:18Châteauroux : Bientôt une nouvelle vie pour le Pavillon de l’horloge -> https://t.co/sFv7XSmE8F
18:18Indre : Les agents des impôts se mobilisent -> https://t.co/GB1Z7BBJ0z
17:39RT : Donc Mr Ferrand maire de StPourcain, élurégion met des enfants au pain sec et à l'eau car les parents n'ont pas rég… https://t.co/e8jiq62Z1p
17:20RT : La patinoire de vous propose sa journée portes ouvertes handi-gliss jeudi de 14h à 16h… https://t.co/M7H4Mv2X8E
17:03Cornil : Un établissement neuf et du personnel en souffrance -> https://t.co/AHcB1c3qHH
16:00RT : Une bonne nouvelle RELAXE pour Fanny et Pierre Ce ne sont pas les militant.e.s du climat qu'il faut poursuivre et… https://t.co/gtpFUEO6K3
15:58RT : Scandale dans une clinique du Mans : qui a volé les voiturettes pour les enfants malades ? https://t.co/sBpsvdUeP0 https://t.co/N3fDIuQLE5
15:57RT : La déchéance. https://t.co/GkRHozX2HZ
15:52RT : Nombreux nous sommes cher Votre reforme injuste pour les regimes autonomes : on… https://t.co/Qj4bOhlTrP
15:51RT : 4900 postes devraient être supprimés d'ici 2022 à la avec le nouveau plan . Soutien aux agents en… https://t.co/XNUiut6nCo
15:24 Voilà pour les infos sur ce sondage, merci, bonne journée également
15:23 "*Etude menée pour la Fondation 30 Millions d’Amis par l’IFOP du 1er au 2 février 2019 aup… https://t.co/CF9fQQ5qBN
15:19 On n'a pas beaucoup d'info sur ce sondage... Je suis contre l’élevage intensif. Je discute rar… https://t.co/qOSf6fJzHL
14:28RT : Quelle honte ⁦⁩ de traiter de la sorte . C’est à 🤮 https://t.co/Kd9flU5h8H
14:27RT : "Même si je ne suis pas toujours d'accord avec vous..." : après la tribune des 460 journalistes du Monde et l'appel… https://t.co/KPRLffJWos
14:17RT : Migrants noyés en Méditerranée : une médecin légiste se bat pour retrouver leur identité https://t.co/hWnkiZSLEq
14:16RT : Un défilé de mannequins atypiques à Paris pour promouvoir le mouvement « body positive » https://t.co/4sbOTRpx9O
14:13RT : [presse] "Pour la troisième année consécutive, le second degré devrait perdre des post… https://t.co/2aDZ2nPxfH
14:12RT : La situation alarmante du service public a nourri les débats . Médecins urgentistes, salari… https://t.co/gOzD84DRjx
14:02RT : l'Humanité du lundi 16 septembre 2019 sur votre écran d'ordinateur avec https://t.co/iMzZVJWGf7 et sur vos tablette… https://t.co/Vfi4MHQboW
14:01RT : 🍏 La cueillette des pommes a commencé à ! Il n'est pas trop tard pour candidater. Toutes les offres d… https://t.co/jZUs3Q51yD
13:17 Même la CFDT y est ; c'est pour dire...
12:16 Vous êtes au courant que pour les sondages, on utilise un échantillon représentatif de la… https://t.co/OHmucZJUHr
11:51Aubazine : Festival Disjoncté : coup de foudre ! -> https://t.co/lAnL3Pympc
11:43Allassac : Les bénévoles du Téléthon en action sur la tour César -> https://t.co/2QY5xz9veG
11:11Périgueux : Les syndicats unis pour sauver les trésoreries et mes emplois de Dordogne -> https://t.co/6fRjs6vZ8O
09:11Sainte-Eulalie-d'Ans : Chute de cheval : un blessé grave près de Sarlat -> https://t.co/nHjuRboHp0
07:43# # - -Vienne : Au Phare jusqu’au 2 novembre, Toiles urbaines par Sophie Nicaise -> https://t.co/9keqHy1Sl4
07:40# # - : Midi-concerts, L’esprit des pierres -> https://t.co/YlNxPUK3Af
07:38# # - : Les centres culturels font leur rentrée -> https://t.co/CQhq9lD24E
07:36# # - -Vienne : Entre animalistes et paysans, un point de convergence mais deux propositions irréconciliables… https://t.co/TFe8tcTBtI
07:34# # - -Vienne : Luxe: deux étudiants japonais à Limoges -> https://t.co/KofAhvFf58
07:32# # - -Vienne : Le procureur serre la vis -> https://t.co/DGssHWDezd
07:30Région : Une grande vente aux enchères pour célébrer les 90 ans du CSP -> https://t.co/uLFqosJ8g9
07:28Région : Les coulisses du patrimoine -> https://t.co/59q5Q9rvWC
03:47L'écobuage tourne mal : le porte secours à un homme grièvement brûlé près de C dans… https://t.co/ORiwTJRSP7
03:39Hautefaye : L'écobuage tourne mal : un homme grièvement brûlé près de Périgueux -> https://t.co/L9J34iCfmO

Un nouveau schéma pour le maintien de l’ordre

CNEFG

On a rarement vu en Dordogne autant de généraux et de colonels réunis en un même lieu. Il faut dire que les 50 ans du Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (Cnefg) est un événement méritant les honneurs.

Le Cnefg à Saint-Astier est une institution vieille maintenant d’un demi-siècle, et tous les gendarmes en activité aujourd’hui, du nouvel entrant au général, y ont effectué un séjour.
Que ce soit pour des formations continues, du maintien de l’ordre, des plongées dans de nouveaux équipements, le Cnefg dispense de nombreux apprentissages indispensables dans la vie professionnelle d’un gendarme, et il est aussi ouvert aux forces de l’ordre étrangères, qui viennent y apprendre certaines des techniques développées en France. Pour ses 50 ans, il recevait donc de très nombreuses personnalités militaires, mais aussi civiles, dont le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d’état Laurent Nunez. Ils ont assisté à un exercice de maintien de l’ordre dans la ville reconstituée, se sont fait présenter les véhicules blindés avant que tout le monde ne se retrouve dans un hangar de formation, pour un petit discours du ministre suivi d’un buffet. C. Castaner s’est montré égal à lui-même, sans aucune remise en cause de son action malgré les très nombreux blessés occasionnés par les Lbd qu’il continue à défendre, et renvoyant, une fois de plus, la responsabilité des violences aux citoyens qui demandent juste plus de justice sociale et fiscale. Comme il n’a pas souhaité entendre ce que les Gilets jaunes de Dordogne avaient à lui dire, vous trouverez leur lettre ouverte ci-dessous. La seule annonce de cette visite a été la réflexion, engagée par le gouvernement, autour d’un nouveau schéma pour le maintien de l’ordre. Il s’est fait le chantre de la loi anti-casseurs, « outil nécessaire pour réagir » bien que notre arsenal juridique soit déjà bien fourni sur le sujet, s’en prenant une fois de plus aux manifestants paisibles du samedi en estimant que quand les forces de d’ordre étaient soumises à « des provocations, des violences, dont le seul objectif est de vous attein-dre », ceux qui manifestaient au même endroit étaient « de lâches complices silencieux qui laissent faire ». Mélanger casseurs et citoyens désespérés est un camouflet envers tous ceux qui n’ont que la rue pour s’exprimer puisque leurs votes sont confisqués par des hommes politiques appliquant un programme qu’ils avaient noyé sous des promesses démagogiques, et prouve surtout que le gouvernement, ne sachant comment calmer la légitime colère populaire, tente par tous les moyens, y compris les plus grotesques, de décrédibiliser le mouvement.

Les Gilets jaunes s’expriment
Voici les principaux points de la lettre qu’ils désiraient lire à C. Castaner.
« Monsieur Castaner, ministre de l’Intérieur, nous sommes des citoyens français. Nous manifestons maintenant depuis 18 semaines pour que la devise de notre République « Liberté, Egalité, Fraternité » soit respectée par ceux qui nous gouvernent. Nous ne sommes pas des terroristes, des voyous du grand banditisme. Et pourtant vous nous traitez comme tels. Vous avez un terrible bilan M. le minis-tre de l’Intérieur : une vieille dame morte à Marseille, 2 000 blessé.e.s, dont certain.e.s gravement, 18 éborgné.e.s, 5 mains arrachées. Tou.te.s ces français.e.s en garderont des traces à vie. 8 000 gardes-à-vue sans objet, 1 796 personnes condamnées à la chaîne et encore mille quatre cents comparutions en attente : jamais une telle violence policière, avec des armes aussi redoutables ne s'est exercée contre des manifestant.e.s, jamais un tel acharnement à piéger les manifestant.e.s d’une manière aussi violente n’a été mis en place. Vous avez eu justement l’indécence d’en faire une sorte de cours dans une école, schéma à l’appui. Et ne répondez pas qu’il s’agit de maintien de l’ordre ! Qui trompez-vous ? Vous laissez des policiers répan-dre leur haine « Bien fait pour sa gueule !» sans trouver à redire. De même, un ancien ministre déclarait qu’il fallait faire usage des armes à feu contre les gilets jaunes. Où est la violence dans ces cas là ? Que cherchez-vous à faire ? Quel climat social voulez-vous instaurer ? Vous nous direz certainement que votre président a mis en place le grand débat où l’on peut dire nos revendications et qu’il n’y a pas besoin de manifester pour cela. Nous vous répondrons, que « en même  temps », le président et son gouvernement, dont vous faites partie, avancent à marche forcée dans ses réfor-
mes ».

nike free run 5.0 custom