Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Elisabeth Marty jugée pour diffamation

Justice

Elisabeth Marty comparaissait hier pour des faits de diffamation envers un syndicaliste et le syndicat FO.
Elle était poursuivi pour des propos qu’elle avait tenu en cession du Conseil départemental le
15 novembre dernier. Les élus étaient alors en train d’évoquer la triste actualité avec le suicide de deux postières, l’une à Sarlat et l’autre à Saint-Astier. Elisabeth Marty avait alors laissé éclater sa colère déplorant que le syndicaliste « n’ai pas tiré la sonnette d’alarme, on aurait pu ensemble essayer de faire une hospitalisation d’office ». Et devant le tribunal c’est une intervention de la même veine qu’a fait la maire de Saint-Astier déplorant de nouveau qu’on ne soit pas venu la voir et déclarant qu’elle n’avait pas connaissance avant le jour de la cession qu’un syndicaliste était venu voir la postière le matin du 7 novembre à sa demande. Des propos qui ont sidéré Me Pohu-Panier qui assistait les parties civiles, « je suis consternée, je ne pensais pas qu’elle tiendrait un tel discours. Je pensais qu’elle serait désolé mais au contraire elle réitère ses propos que nous considérons comme diffamant car ils font peser la responsabilité du suicide sur les épaules de la victime. Elle déclare qu’elle ne savait pas qu’il s’était rendu a son domicile alors que tout était dans la presse en nous expliquant qu’elle est élue mais ne lis pas les journaux. Elle se défend en disant que si on l’avait alertée elle aurait pu faire une hospitalisation d’office mais que ne l’a-t-elle fait plus tôt puisqu’elle était au courant de la fragilité de la personne, son premier adjoint étant un intime de la famille ». Le jugement a été mis en délibéré et sera rendu le 29 mai à 14 h.

Philippe Jolivet

Nike Kyrie 5