Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via

Sursis d’un an pour Saint-Aulaye

Social

Hier, deux actions étaient organisées par la CGT Finances publiques et Solidaires devant les trésoreries de Saussignac et de Saint-Aulaye menacées de fermeture. Face à la réaction des élus la direction des Finances publiques de Dordogne a finalement ajourné d’un an la fermeture de la trésorerie  de Saint-Aulaye.

La nouvelle avait été annoncée aux organisation syndicales lors d’une réunion informelle fin avril. Deux nouvelles trésoreries devraient fermer au 1er janvier 2019.
Hier matin les représentants du personnel étaient convoqués pour un comité technique qui devait entériner la fermeture de ces deux trésoreries. Une instance paritaire « folklorique » pour Olivier Darrin co-secrétaire départementale de la CGT Finances publiques puisque « même avec un avis unanime des organisations syndicales contre ce projet nous n’avons aucun pouvoir sur la finalité de la décision et la direction fait passer son projet ». Lors de ce comité technique, les représentants du personnel ont donc décidé de lire une déclaration liminaire commune à la CGT et à Solidaires dans laquelle ils ont rappelé à leur directeur qu’ils étaient contre les fermetures de services publics en milieu rural, « puis nous avons quitté la séance en rappelant que notre place était auprès des agents, des usagers et des élus concernés par ces restructurations », poursuit Olivier Darrin. Deux actions étaient donc menées, le matin à Saussignac et l’après-midi à Saint-Aulaye afin « de sensibiliser les élus que nous avions conviés et la population à ce que pourrait être le service public qui leur serait désormais rendu. Les trésoreries étant fermées cela va vouloir dire plus de kilomètres pour les usagers, mais aussi pour les collectivités ». En effet l’une des missions des trésoreries est l’encaissement des régies de certaines collectivités pour les crèches ou les places de parking par exemple. « Les collectivités doivent encaisser ces sommes en liquides auprès des trésoreries ce qui veut dire qu’il va désormais falloir mobiliser un agent pour se rendre dans la trésorerie compétente. Demain Eymet qui dépendait de Saussignac devra se rendre à Bergerac, ce qui représentera une demi-journée de perdue pour un agent alors que jusqu’à présent il y avait une permanence assurée par la trésorerie de Saussignac, une fois par semaine à Eymet », explique Olivier Darrin.
Des difficultés qui avaient déjà été évoquées à l’annonce de la fermeture de la trésorerie de Mussidan, les communes de la zone jusqu’à Villamblard et aux portes du Bergeracois devant désormais se rendre à Ribérac.
« Encore une fois, ces fermetures vont affaiblir le service public et laisser un sentiment d’abandon s’installer en milieu rural. Alors que les services publics sont structurants pour rendre les territoires attractifs pour les ménages et les entreprises qui demain choisiront pour s’installer d’autres secteurs pourvus de service publics et on les comprends ». Des restructurations qui sont présentés par la direction comme une simplification et une « amélioration du service public. Sauf que nous n’en voyons pas la couleur bien au contraire. Une étude du Crédoc a démontré que la dématérialisation des services publics accentuait la fracture numérique entre les Français en fragilisant des populations déjà en retrait par rapport à d’autres sur le plan technologique ou économique comme chez les plus de 70 ans, les personnes handicapées ou encore celles qui sont en difficultés économiques et sociales et qui n’ont pas forcément les moyens de s’offrir un ordinateur et une connexion internet. les usagers ne s’y retrouvent pas puisque non seulement ils ne paient pas moins d’impôts mais en plus leurs démarches leurs coûtent plus cher puisqu’il faut faire plus de kilomètres ou s’équiper de l’outil informatique. ça pose donc la question du consentement à l’impôt. Ce n’est pas un hasard si on a constaté dans ces territoires un sentiment d’abandon de la part de la population et des votes importants pour l’extrême droite alors que l’immigration y est quasi inexistante ».
Des fermetures qui ont aussi des conséquences pour les agents puisque celui en poste à Saussignac devra désormais aller travailler à Bergerac au service des collectivités, « le service impôt des particuliers est lui aussi transféré à Bergerac mais sans transfert de poste cela veut donc dire une charge de travail supplémentaire pour le service », ajoute Olivier Darrin. A Saint-Aulaye cependant, les élus ont réussi temporairement à faire bouger les choses puisque le projet a été ajourné au 1er janvier 2020.
« Ces restructurations sont directement liées au schéma départemental de coopération intercommunale puisque nos directions estiment à terme qu’il faudra une trésorerie par communauté de communes. Apprenant cela, deux communautés de communes  du secteur de Saint-Aulaye ont refusé de fusionner pour ne pas voir disparaître la trésorerie, donc le directeur a été contraint d’ajourner le projet », explique Olivier Darrin. Alors qu’il y a quinze ans la Dordogne comptait autant de trésoreries que de cantons soit cinquante, en 2020 leur nombre passerait largement en dessous de 20, « on aura divisé le réseau par plus de deux », se désole Olivier Darrin, et l’on éloigne une fois de plus l’usager des services publics.

Philippe Jolivet

Air Jordan XX9 Low