Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via

Deux soirées aux accents salsa à Saint-Aulaye

Culture

Ce week-end aura lieu la 23e édition du festival des musiques épicées qui se déroule à Saint-Aulaye. Cette année encore les organisateurs ont soigné la programmation.
L’événement est organisé par l’association Swing in Eulalia. Créée en 1995 par Yannick Lagrenaudie, devenu depuis maire de la commune, l’association était présidée depuis 2014 par José De Almeida et l’est depuis quelques mois par Ninon Roussillon. Le festival est organisé sur la commune de Saint-Aulaye dans un cadre unique puisqu’il est situé au pied du château. «  Et dès sa création, l’association a voulu associer dans le festival des Musiques Épicées nos racines occitanes à la culture latino », explique Ninon Roussillon qui précise que « cet  événement  invite  à  la  découverte  de nouvelles sonorités dans une ambiance
caliente ». Et pour sa 23e édition, l’équipe des Musiques Epicées convie le public à partager avec elle une  expérience  festive  et  conviviale. Sur  scène,  une programmation  éclectique  avec  des  groupes  de  renommée  nationale  et  internationale qui feront danser les participants sur des rythmes endiablés.  Vendredi,  le festival ouvrira avec Flor del Fango, groupe de rock psychédélique aux influences latino-américaines, formé en 1997 avec des musiciens issus de la scène alternative parisienne des années 1980. Il comprend des membres de la Mano Negra, de Chihuahua et de Parabellum.  La soirée se poursuivra avec Los Yegros. Cette artiste argentine à la    renommée internationale viendra nous faire danser sur des sonorités mêlant électro et cumbia.
Samedi, les Musiques Épicées recevront Sara Curruchich, une artiste guatémaltèque aux compositions engagées pour la cause    Maya, et Salsos  positivos, délicieux mélange de cultures et de styles musicaux qui se réunissent pour offrir le meilleur de la salsa   latino-américaine. « L’orchestre parisien renoue avec les origines de la salsa, née dans les années 70 à New York, en l’explorant  au travers d’un registre allant du latin  jazz au rock avec parfois un détour  par le classique. On apprécie dans leur musique aux sonorités tropicales, qui oscille entre respect de la tradition et renouvellement du genre, les différents styles des onze membres actuels », expliquent les organisateurs.
Entre les différentes scènes Korso  Gomes,  groupe  punk-rock arrivé tout droit de Buenos Aires, viendra accompagner la soirée du vendredi et Retour du Mojito, groupe issu du stage organisé par l’association, celle du samedi pour encore plus de plaisir.

des stages de musique et de danse

En effet, comme chaque année, les organisateurs ont prévu des stages. Ainsi depuis mercredi et jusqu’à samedi un stage de musique est organisé (pour des musiciens ayant au minimum cinq ans de pratique d’un instrument). L’occasion pour les stagiaires de partager une expérience unique avec des intervenants de qualité tels que Laurent Agnes (atelier cuivre), Hugo Motta (atelier harmonique), Ramon Andres Olivero (atelier percussions), et Hugues-Bertrand Penot (atelier basse). « Ce stage a pour but de travailler des standards de musique latino et les interpréter dans différents styles avec les idées de chacun (cumbia, reggaeton, salsa, etc).

Et à l’issue de ce stage, les stagiaires et les intervenants se produiront sur la scène du festival », explique Ninon Roussillon .
Samedi, c’est un stage de danse de salsa cubaine qui est proposé au public. Au programme : de 10 h à 11 h 15, initiation à la salsa cubaine niveau 1. (Pour débutant n’ayant jamais dansé). Les stagiaires apprendront les pas de base en ligne,  les pas de base en couple « position fermée » et la figure en couple « Dile que no » passage en position ouverte.
De 11 h 30 à 12 h 45 initiation à  la salsa cubaine  niveau 2  avec la suite du cours 1, accessible également aux « faux débutants »  ayant déjà acquis le pas de base. Les stagiaires apprendront les figures de salsa cubaine en couple niveau débutant (Sacala, Enchufla, Enchufla doble et Vacilala). Après un repas, le stage reprendra de 14 h à 15 h 15  pour le cours de salsa cubaine niveau 3 qui sera la suite du cours 2 et accessible aux personnes ayant un an de salsa ou ayant déjà quelques bases de figures.
Elles y apprendront les figures de salsa cubaine intermédiaires (setenta, ni pa’ti ni m’a mi, la familia) et la rueda de casino. Enfin de 15 h 30 à 16 h 45 se déroulera un atelier chorégraphique rumba/salsa/reggaeton accessible à tous pour s’initier aux autres danses cubaines. Ce stage se terminera par de la pratique libre. (Tarifs dégressifs : 1 cours : 10 euros, 2 cours : 18 euros, 3 cours : 25 euros, 4 cours : 30 euros). Inscriptions au  06 60 58 72 41.
Philippe Jolivet

Entrées au festival : plein tarif 15 euros, Pass’ 2  jours 25 euros. Tarif réduit 12 euros, Pass’ 2 jours réduit 20 euros. Restauration et buvette sur place à partir de 19 h. Renseignements auprès de l’office de tourisme au 05 53 90 63 74.

jordan retro 11 mens metallic silver