Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

350 reproducteurs attendus à la 38e foire régionale ovine

Le comité de la foire ovine et la commune de Saint-Benoît-du-Sault organisent, mercredi 7 août, la 38e Foire régionale de vente de béliers reproducteurs qualifiés. Des primes seront accordées pour tout achat.
Cette journée se déroulera comme à l’accoutumée sur l’esplanade au bout de la place des Augustins, en matinée pour ce qui concerne la vente des animaux, et l’après-midi  pour les festivités autour d’un repas.
Une manifestation qui reste l’une des plus grandes attractions de la filière ovine de la région Centre-Val de Loire au mois d’août et qui s’étend aussi aux départements limitrophes de la Creuse et de la Haute-Vienne en Nouvelle-Aquitaine.
50 reproducteurs
en plus

Un lieu d’échange et de rencontres entre éleveurs locaux et ceux de tout un pays, dont le but est de mettre en avant des ovins de qualité, qui permettront ainsi d’améliorer la production des éleveurs et la qualité bouchère. « Cette foire s’inscrit dans une dynamique régionale, mais aussi de reconquête ovine au niveau national », souligne Jacques Marchadier son président.
Pour l’occasion, les béliers reproducteurs viennent de l’Indre, des départements voisins, voire de plus loin : quinze départements seront représentés par une trentaine d’éleveurs.
Ces derniers présenteront une dizaine de races différentes à savoir : charolaise, vendéenne, suffolk, charmoise, berrichon du Cher, rouges de l’ouest, bleu du Maine, île de France et southdown.
Au cours de cette journée, les visiteurs pourront apprécier la tonte des ouilles avec le vice-champion du monde de la spécialité, et d’autres démonstrations, autour de divers stands.
L’année 2018 aura été une nouvelle fois un bon cru, avec la vente d’une centaine de béliers.

Cédric Vannier développe l’excellence limousine

Cédric Vannier, exploitant éleveur spécialisé dans le mouton à Chaillac, au village du Moulin de Seillant, participera à la foire ovine de Saint-Benoît-du-Sault avec deux casquettes : celle de bénévole et celle d’éleveur.
En 2010, Cedric Vannier a racheté une ferme en reprise hors cadre familial.
L’intéressé, diplômé d’un Bac+2 professionnel, élève au lycée agricole de Montmorillon, raconte ses premiers pas, voilà presque dix ans, dans la profession : « J’ai été ouvrier pendant six ans à Lignac, puis trois ans dans le département de la Vienne à Saint-Savin. Sur place, nous pratiquions l’élevage de pigeons, de vaches, de brebis sélectionnées pure race. Avant la reprise de cette ferme où nous vivons sur les conseils de la chambre d’agriculture. » Cédric Vannier est bien installé dans son exploitation et souligne : « Aujourd’hui, l’exploitation est viable avec 550 têtes. Cependant, nous sommes limités par la surface : 90 ha. Les deux dernières années de sécheresse ne nous ont pas facilité la tâche. Notre surface d’herbage est de 80 ha, dont 10 sont réservés à l’auto-consommation. » Les agneaux sont élevés sous la mère soit 70 jours de lait avant d’être sevrés, puis par la suite mis à l’herbage ou sous stabule. Entre quatre et six mois, ils sont vendus, soit dans la filière ovine labellisée Limousin ou bien à la foire aux Hérolles, au marché au cadran.
« Mon but, depuis mon installation, a été de privilégier la sélection de la race Texel, pour la qualité de sa chair », explique Cédric Vannier. Pour l’avenir, Cédric a plein de projets qui lui trottent dans la tête. Il aimerait trouver d’autres terres à louer, afin d’augmenter son cheptel et, avec son épouse, vendre ses produits d’élevage transformés sur les marchés. Le berger se passionne également pour les volatiles à savoir les pigeons cauchois, les poules Marans mais aussi pour les lapins bleu de Vienne et les borders collies, pour le travail.
Tous ses animaux sont élevés en plein air et certains ont déjà obtenu des prix comme celui de champion d’Europe à Chambéry.
Sans oublier le concours d’agneau de boucherie avec un premier prix d’excellence de toute une région en 2018. Le lot vainqueur a été acheté par le magasin super U de Saint-Benoît-du-Sault.
Cédric Vannier s’investit beaucoup auprès de la filière ovine du canton de Saint-Benoiît avec Jacques Marchadier, le président, fervent défenseur de la race ovine.
JLV
« Cette année, la foire est en augmentation, par rapport à 2018, avec une cinquantaine de reproducteurs supplémentaires », a confié en conclusion le président. Il est à noter, par ailleurs, que la Coupe de France des chiens de troupeau aura lieu à la Maingaudière, du 20 au 22 septembre 2019, dans la commune de Lignac. Contact : tél. 06 50 35 16 49.
Jean-Louis Viau
Info pratiques : midi repas complet de foire (gigot à la broche) au prix de 15 €, renseignements et inscription en mairie, tél. 02 54 47 51 44. Entrée libre, à la foire.