Fil info
18:02RT : [ Communiqué ] La mortalité routière en hausse de 8,9% en novembre 2017 ➡️ https://t.co/enekqoFedb https://t.co/zWnsVXGuly
17:44RT : | Opération nettoyage ce week-end au lac de Saint-Pardoux. Bravo aux bénévoles ! 👏 La vidange touche à sa… https://t.co/tpuegiV9cD
17:39RT : venue d' à Chanteix le 14 décembre : merci https://t.co/XI2wuSk6fU
17:36RT : a placé la en vigilance Jaune pour ❄️ et de ce soir… https://t.co/Bmcxdi0S1F
17:23# # - -Gence : Repas des aînés: convivialité échanges et danses de salon -> https://t.co/IHkY9r2cve
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Solutions pour réduire l’usage des phytos -> https://t.co/0lZJC2h1v8
17:15# # - Croisille-sur-Briance : La commune revêt ses habits de lumière -> https://t.co/Xs2GSvcmNW
17:12# # - Dorat : L'Harmonie sur tous les fronts -> https://t.co/hh15Mc2vH7
16:18RT : Il existe 25 centres de rétention administratives répartis sur le territoire français. Mais savez-vous ce qu’est un… https://t.co/YuLJ0RWFps
15:50France : Une base nautique flambant neuve -> https://t.co/cEdWh9XMJZ
14:37Egletons : Les 2e Foulées gourmandes attirent des centaines de coureurs et marcheurs | L'Echo https://t.co/fINZXlV3Tf via
14:34Egletons : Des manifestations en marge de la visite d'Emmanuel Macron | L'Echo https://t.co/wZo8Yep94o via
14:11 Ben merde alors, je pensais que était partie intégrante du programme .… https://t.co/ZqAjVTgw6d
14:00Corrèze : Projet d'usine à pellets torréfiés : sous le feu ardent de la critique https://t.co/6xlk2fU8X1
12:58Le snes Limousin dénonce le coup de rabot sur les subventions de fonctionnement des lycées généraux et technologiqu… https://t.co/QWA08GjBEu
12:11 sera au marché de Noël de Velles Dimanche 17 décembre https://t.co/kWortviE8Q
11:23Corrèze : Sous le feu ardent de la critique -> https://t.co/hqqTGXs67B
07:23"Sa dernière évasion"... fiscale ? Eh ben, ... https://t.co/uoeKefDQeH
23:31Rugby : L’ASSJ s’impose puis résiste -> https://t.co/goc1EMsgbQ
23:30Basket : Le temps maîtrisé -> https://t.co/KnYgMjF8zk
19:32RT : # # - -Bonneval : Du théâtre filmé par TF1 -> https://t.co/MJU89MbhSf
19:32RT : Corrèze : Une marche blanche contre la violence sur les stades -> https://t.co/2y66dSvIGy
19:24Sarlat-la-Canéda : Enfin ouvertes, ça pressait -> https://t.co/D5dEN4G9vc
19:21Périgueux : Un week-end tattoo compris -> https://t.co/JHhZ2TpU0x
19:17Dordogne : Ce que peut encore nous apporter le Che -> https://t.co/WZXD0czfqA
19:01Corrèze : Une marche blanche contre la violence sur les stades -> https://t.co/2y66dSvIGy
18:56Corrèze : Le Téléthon a tissé des liens -> https://t.co/RHkFiTZLU4
18:30Indre : Pyrex brade, les Indriens remplissent leur cuisine -> https://t.co/GR5WnKHlcq

La commune fête les 90 ans de son actuel nom

Anniversaire

Aujourd'hui Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle célèbre les 90 ans de son actuel nom. Car cela est peut-être un fait unique en France, la petite commune de Xaintrie est l’une des rares à avoir changé à trois reprises son nom en moins de 150 ans...

D’abord St Bonnet le Pauvre. C’est la loi du 14 décembre 1789 qui a érigé en communes "toutes les communautés d’habitants" (paroisses, villages, bourgs, villes) qui existaient au moment de la Révolution Française, c’est ainsi que naquit officiellement St Bonet le Pauvre.
Sous la Convention, ça change.  Sous la Révolution Française,  plusieurs communes de France  sont renommées d'un nom révolutionnaire (environ 1 200 villes ou villages dont 51 en Corrèze). Par un décret du 25 vendémiaire an II (16 octobre 1793), la convention nationale demande aux « communes qui ont changé de nom depuis l'époque de 1789 de faire passer au comité de division « la nouvelle dénomination ».
Ce changement de nom est voulu par les autorités révolutionnaires : on change les noms des communes commençant par « Saint » ou « Sainte », en raison de la déchristianisation. Pour suivre un décret de la convention, la commune change donc une seconde fois de nom pour « Bonnet le Pauvre ».  Après la période révolutionnaire, le village retrouve sont nom originel.
1925 : Nouvelle dénomination ! Suite à la demande exprimée par son Conseil Municipal, par décret ministériel signé de la main de Gaston Doumergue alors Président de la République,  la commune de St Bonnet le Pauvre devient le 17 novembre 1925, St Bonnet les Tours de Merle.
Cela ne fait donc que 90 ans que cette petite commune corrézienne porte ce «nouveau» nom.
Jugeant à l’époque que son « patronyme » portait des accents péjoratifs, le Conseil Municipal souhaite changer son nom. Un premier avis est donné par le 24 août de cette année 1925, décision  entérinée par une délibération le 23 septembre suivant. Une procédure est donc menée auprès du Ministère du commerce de l’industrie, des postes et Télégraphes afin que le qualificatif de « le pauvre » disparaisse au profit de «les Tours de Merle». Validé par le Conseil Général  de la Corrèze  le 23 septembre de la même année, plus aucun obstacle ne peut entraver le changement de dénomination de cette commune peuplée à l’époque de130 habitants.
Le plus long nom du Limousin ! Avec ses 26 lettres, Saint Bonnet les Tours de Merle devient au côté de sa voisine Camps Saint Mathurin Léobazel (union de deux villages), les deux communes du Limousin portant le plus long nom.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.