Fil info
11:54Une semaine décisive s'annonce pour . https://t.co/uu5q4vDD7X https://t.co/gD7HPn6ebG
11:50RT : Cette semaine, ça passe ou ça casse https://t.co/DsV07lgRpi
09:07Dans notre édition aujourd'hui : - Nouvelle-Aquitaine : en 2050, 1 million de plus mais à 90% de plus de 65 ans -... https://t.co/prMitTqUwl
23:41La une du Samedi 24 Juin 2017 https://t.co/7i8ntKJA32
22:30International - L’Europe libérale reprend du poil de la bête https://t.co/SQqCfzB7By
22:15Tulle - «Tulle fait sa comédie», le retour de la soirée de l’humour à l’Auzelou https://t.co/fIZB2MVBWE
22:08Corrèze - Ils innovent aujourd’hui pour demain https://t.co/N6PdQ8Kg6W
21:28Corrèze - Les enfants se mêlent de la mémoire de la Grande Guerre https://t.co/wXj9HWdMjM
21:25Région - En 2050, 1 million de plus mais à 90% de plus de 65 ans https://t.co/1b1iddNUBE
19:14Indre - 601 participants au concours national de la résistance https://t.co/LMwxOrzTB8
19:12Indre - La Maison de Reuilly a été inaugurée https://t.co/dAYQsTqrry
19:10Indre - Les jeunes pêcheurs en concours https://t.co/YtkWdCnQMa
19:04Vicq-sur-Breuilh - Poésie, jour et nuit de 15h jusqu’à plus d’heure! https://t.co/CKSRjrdR1t
19:01Saint-Junien - Bravo aux jeunes diplômés de l’Outil en Main https://t.co/CsYhlqpZ7Q
18:43Dordogne - Canicule : les personnes âgées sous surveillance https://t.co/Rsp7uEnEla
18:24Haute-Vienne - Le pastel revient à Feytiat https://t.co/IbllkOaSPA
18:22France - Jidaï, nouveau compagnon de Bruno https://t.co/sMPbVNSQfx
18:19Haute-Vienne - Gagner en vitalité dans les territoires ruraux https://t.co/VTMPu09sub
18:16Haute-Vienne - Le président de l’ALSEA veut «aller de l’avant» et continuer de protéger https://t.co/sU545QtmkJ
18:13Les salariés de GM&S Industry avait un rendez-vous important vendredi matin au tribunal de commerce de Poitiers... https://t.co/WQkwU8NjND
18:11Région - Une dernière semaine décisive https://t.co/tu2t76ViZV
18:09Région - Une dernière semaine décisive https://t.co/8bOt2D8khE
18:08Champagnat : la crèche fermera le 29 juin.... https://t.co/xYhLUTlZ6z
17:41Après la Haute-Vienne et la Corrèze, c’est en Creuse que la direction interdépartementale des routes du... https://t.co/ifMVgo9gZW
17:39Creuse - Aux abords des chantiers, des engins mais aussi des agents https://t.co/sWYqcghyAz
17:37Il était une fois un petit festival qui a fait son trou, à la manière des musiciens de Brême, tout simplement par... https://t.co/izvDLUto7E
17:35Creuse - Mômes à la page, structures au maillage https://t.co/ytgl9OTEIL
17:30Dordogne - Toujours plus pour le tri https://t.co/j3CQ78G5AY
16:37Région - Alain Nocus l’emporte https://t.co/C8py4gY9Xn

La commune fête les 90 ans de son actuel nom

Anniversaire

Aujourd'hui Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle célèbre les 90 ans de son actuel nom. Car cela est peut-être un fait unique en France, la petite commune de Xaintrie est l’une des rares à avoir changé à trois reprises son nom en moins de 150 ans...

D’abord St Bonnet le Pauvre. C’est la loi du 14 décembre 1789 qui a érigé en communes "toutes les communautés d’habitants" (paroisses, villages, bourgs, villes) qui existaient au moment de la Révolution Française, c’est ainsi que naquit officiellement St Bonet le Pauvre.
Sous la Convention, ça change.  Sous la Révolution Française,  plusieurs communes de France  sont renommées d'un nom révolutionnaire (environ 1 200 villes ou villages dont 51 en Corrèze). Par un décret du 25 vendémiaire an II (16 octobre 1793), la convention nationale demande aux « communes qui ont changé de nom depuis l'époque de 1789 de faire passer au comité de division « la nouvelle dénomination ».
Ce changement de nom est voulu par les autorités révolutionnaires : on change les noms des communes commençant par « Saint » ou « Sainte », en raison de la déchristianisation. Pour suivre un décret de la convention, la commune change donc une seconde fois de nom pour « Bonnet le Pauvre ».  Après la période révolutionnaire, le village retrouve sont nom originel.
1925 : Nouvelle dénomination ! Suite à la demande exprimée par son Conseil Municipal, par décret ministériel signé de la main de Gaston Doumergue alors Président de la République,  la commune de St Bonnet le Pauvre devient le 17 novembre 1925, St Bonnet les Tours de Merle.
Cela ne fait donc que 90 ans que cette petite commune corrézienne porte ce «nouveau» nom.
Jugeant à l’époque que son « patronyme » portait des accents péjoratifs, le Conseil Municipal souhaite changer son nom. Un premier avis est donné par le 24 août de cette année 1925, décision  entérinée par une délibération le 23 septembre suivant. Une procédure est donc menée auprès du Ministère du commerce de l’industrie, des postes et Télégraphes afin que le qualificatif de « le pauvre » disparaisse au profit de «les Tours de Merle». Validé par le Conseil Général  de la Corrèze  le 23 septembre de la même année, plus aucun obstacle ne peut entraver le changement de dénomination de cette commune peuplée à l’époque de130 habitants.
Le plus long nom du Limousin ! Avec ses 26 lettres, Saint Bonnet les Tours de Merle devient au côté de sa voisine Camps Saint Mathurin Léobazel (union de deux villages), les deux communes du Limousin portant le plus long nom.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.