Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Une aire de nourrissage pour préserver le Milan royal

Nature

L'aire de nourrissage a été installée sur la commune de Saint-Bonnet-les-Tours. Le Milan royal figure désormais parmi les espèces vulnérables (liste rouge actualisée en 2008). Notre pays abritant plus du quart de la population mondiale, ce rapace doit être considéré comme une des espèces les plus menacées de France. Il y a encore vingt ans, l’oiseau était un rapace commun. Aujourd’hui, sa population est gravement menacée. Ses effectifs ont chuté et son aire de répartition a considérablement diminué (10 couples en Xaintrie, 25 couples en Corrèze pour 40 en Limousin).
Pour autant, sur la vallée de la Dordogne, c’est un oiseau que l’on voit tous les jours, mais à quelques dizaines de kilomètres plus à l’ouest, cette espèce n’est plus présente.
La mise en service de cette aire de nourrissage, est une première dans la région Nouvelle Aquitaine. Installée à Saint-Bonnet-les-Tours (commune zéro pesticide), site Natura 2000, réserve mondiale de biosphère, elle est l’œuvre de la Société pour l’Etude et la Protection des oiseaux en Limousin (SEPOL). En partenariat avec les services de l’Etat, cette aire a comme ambition, durant la période automnale/hivernale, de nourrir les Milans royaux par l’apport de déchets de boucherie. Ceux-ci sont acheminés par un éleveur bovin/porcin local originaire d’Auriac. Les couples d’oiseaux ainsi aidés par le nourrissage auront un taux de fécondité plus important dès le printemps (plus de jeunes à l’envol).
L’aire de nourrissage se présente comme un emplacement sécurisé d’un point de vue sanitaire, clos, où les agriculteurs locaux y laissent périodiquement des déchets de boucherie consommés par le Milan royal.  
Ce prédateur, en partie charognard, a désormais besoin de ressources alimentaires devenues inaccessibles en raison de la législation (obligation d’équarrissage, fermeture des décharges).
Aujourd’hui, la réglementation reconnaît le rôle positif des rapaces nécrophages qui assument la fonction «d’éboueurs naturels».
La création de cette aire devient  un outil de conservation pour le Milan.  Elle permet aussi d’offrir une alimentation saine (réduisant ainsi le risque d’empoisonnement lors, notamment, des traitements chimiques).  Cette mesure contribue à enrayer le déclin alarmant de l’espèce en préservant la biodiversité. Un observatoire ornithologique a été installé à proximité et permet de voir sans être vu ces oiseaux grâce à des vitres sans teint.    
Contrairement à une idée reçue le Milan royal n’est pas un «mangeur de poule»...
En pleine période de pullulation  des rats taupiers, ce prédateur, comme tant d’autres, consomme essentiellement des petits
rongeurs ! Un seul couple de Milan (avec ses petits), ce n’est pas moins de 6.000 campagnols consommés par an ! C’est donc aussi un auxiliaire précieux de l’agriculture. L’aire de nourrissage sera inaugurée officiellement le 1er juillet prochain.

Undercover Nike Daybreak Release Date