Fil info
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr
19:09Indre : Mieux accompagner les conversions vers le bio -> https://t.co/dbzFGnKZ9R
19:06Indre : Fonction publique et salariés du privé unis contre la casse sociale -> https://t.co/957KkuScm9
18:47Indre : L’UFC-Que Choisir, du côté des consommateurs -> https://t.co/Zex8Oi1MHQ
18:32Périgueux : 1 600 Périgourdins en colère -> https://t.co/tY2ODUFHoS
18:29Coursac : Se souvenir, une grille de lecture de notre avenir -> https://t.co/s86WnRPvmG
17:19Région : Gérard Darmanin attendu par les syndicats -> https://t.co/0K3neHqnnt
17:13# # - -Junien : Zavatta fait son cirque -> https://t.co/FrfUr4exeY
16:27 Visite de l'imprimerie Rivet Presse Édition de Limoges. L'imprimerie du Journal L' Écho du Centre Limousi… https://t.co/rqxEqPHvUh
16:07International : Morsures de serpents: un poison toujours aussi meurtrier -> https://t.co/IJPXdLNl33
15:59France : L'Allemagne avance avec Huawei sur sa 5G malgré les menaces américaines -> https://t.co/MiLyQG9CNW
15:28France : Grand ménage à la tête de la préfecture de police de Paris -> https://t.co/uOD3T4DBs7
12:54RT : Ça fait 8 mois ( affaire Benalla )que la « Macronie » veut la tête du préfet de police . Elle tient enfin son scalp… https://t.co/mrny8hUp9E
12:30Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/UmmPp9SlEA via

Hommage aux 393 poilus du canton morts pour la France

La  Société d’études historiques du canton de Saint-Gaultier rendra hommage aux morts de la Grande Guerre des huit communes de l’ancien canton samedi à 11 h au cours d’un vernissage à la chapelle du collège Jean-Moulin.

La Société d'études historiques du canton de Saint-Gaultier a été créée le 28 septembre 1983 par Henri Déribéré-Desgardes, avec l’objectif ambitieux d’étudier l'histoire locale. La première action menée fut l’édition d’un livre, seul ouvrage retraçant à ce jour l'histoire de Saint-Gaultier depuis sa création au XIe siècle jusqu'à nos jours.
Henri Déribéré-Desgardes en fut le premier président et il le restera jusqu'en 1996. Pierre Jambu lui succédera jusqu'en 1998. Il sera remplacé par Françoise Mérine, puis par Jean-Marie Leclabart et enfin, en 2008, par Jean-Paul Renault. Depuis ce laps de temps, l’association a grandi et est passée de 50 à 130 membres. Son bureau est composé d’une dizaine de membres qui proposent toute l’année des activités liées à la culture et au patrimoine, autour de deux voire trois expositions, six conférences, une sortie au printemps et une autre à l’automne.
Voilà quatre ans, l’un des membres actif du bureau, Didier Bléron,  propose une exposition sur le monuments aux morts de Nuret-le-Ferron. Et pourquoi pas l’étendre aux autres communes de l’ancien canton ? La proposition est validée.
Les membres du bureau sollicitent les municipalités et les volontaires  pour prêter main forte dans leurs  démarches de recherches. Les expostions prennent forme. Après celle de Nuret-le-Ferron en 2014 a lieu en 2015 celle de Rivarennes, puis de Thenay présentée par l’Association du patrimoine thenaysien, (ASPATH). Puis en 2016 Chitray et Migné, Oulches en 2017, avant les deux dernières communes, Luzeret et Saint-Gaultier samedi prochain.
Autant de panneaux que de poilus morts pour la France
A l’intérieur de la chapelle du collège, samedi, ce seront pas moins de 400 panneaux qui seront alignés. Chacun portera un nom, celui d’un poilu mort pour la France. Sous chaque identité, des renseignements issus du  livret militaire, l’acte de décès, les médailles, le parcours et de nombreuses autres découvertes. Les objets et les souvenirs émanent pour la plupart des familles qui les ont prêtés pour la circonstance et qui se mêleront aux visiteurs.
Une certaine fierté dans l’accomplissement du devoir de mémoire anime les membres de la SEHCSG, qui ont su à travers ces quatre années de travail mettre en valeur, non une rétrospective de l’histoire du conflit, mais la mémoire des 393 poilus du canton morts pour la France. « Les bravos vont à toute l’équipe de la SEHCSG et aux  personnes, qui de près comme de loin nous ont permis d’accomplir ce grand chemin »,  a affirmé Jean-Paul Renault, président de l’association. L'ASPATH de Thenay, qui en plus de l’exposition a publié un livre sur ce thème, sera présente à cette exposition.
Jean-Louis Viau

Exposition ouverte le samedi 10, dimanche 11, mercredi 14, samedi 17 et dimanche 18 novembre de 14 h à 18 h.