Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Nécrologie, Louis BARGET.

Le 28 avril 2017 avaient lieu à Saint-Genest-sur-Roselle, les obsèques de Louis BARGET un enfant du pays, où il aura vécu sa vie de paysan qui aura été marquée par deux évènements tragiques. La Guerre d'Algérie et la mort prématurée de son épouse. Militant actif de la FNACA, et responsable du secteur Briance Ligoure regroupant 11 communes, il aura été accompagné dans son dernier voyage par tous les drapeaux des anciens combattants et des comités FNACA du secteur. Ses obsèques civiles ont rassemblé la foule de ses amis autour de sa famille... et ont été célébrées par les discours officiels de M. Mounier, représentant le comité départemental FNACA et M. Ducher maire de la commune.
Louis était né en 1935 dans le petit hameau de Sevennes de la commune de Saint-Genest dans une famille fermiers. A 21 ans il fait partie de la génération qui ira de l'autre côté de la Méditerranée «pacifier » l'Algérie, une guerre qui marquera sa jeunesse d'une trace indélébile.
Il reviendra sur ses terres fin 1957 dans le village Virolles, commune de Saint-Genest. Il travaille avec ses parents qui sont fermiers mais est aussi chauffeur de la CUMA communale, et de la moissonneuse batteuse d'une petite entreprise de Château-Chervix...
En 1959, il rencontre Madeleine à Vicq-sur-Breuilh et il l'épouse. Ils auront deux filles : Chantal en 1962, Jacqueline en 1965.
Jeune marié et père de famille, il était déjà militant et avait fondé un comité FNACA à Saint-Genest. Pour faire bouillir la marmite, il s'engagea comme salarié agricole dans la commune voisine de Saint-Paul. Hélas en 1983, il n'avait pas 50 ans son épouse décède et il se retrouve seul pour élever ses deux filles tout en continuant se vie de paysan et de militant. Il développa le comité local FNACA, prendre les responsabilités des comités voisins.
Il sera élu au comité départemental FNACA de la Haute-Vienne. Il était titulaire de la croix du Combattant. Il est mort brutalement en avril. Il allait avoir 82 ans... 82 ans d'une vie pleine, marquée par son attachement à sa terre natale, à ses racines paysannes, à sa famille, à ses amis mais aussi à ses idées et à ses convictions.
A ses filles Chantal et Jacqueline, à ses petits-enfants, à sa compagne Antoinette, à sa famille, L'Echo qui l'a souvent accompagné dans son parcours militant présente ses sincères condoléances.
JM Chalifour.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.