Fil info
23:04La une du Lundi 29 Mai 2017 https://t.co/x0T15Sz3ux
22:40International - Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens https://t.co/bTBFwQSymY
22:39France - Total poursuivi pour homicide involontaire https://t.co/akm3U8d2Sn
22:26Cyclisme - Dumoulin en haut, Pinot au pied du podium https://t.co/CA5y9HEXeH
22:24Basket - Le BBD s'offre une belle https://t.co/3VbdDC9LFR
22:22France - Les électeurs face à un paysage politique en plein chamboulement https://t.co/YpskDwOsM9
22:20Football - Le Limoges FC en finale! https://t.co/GeJdqujfmY
22:19International - Plus de 10 000 manifestants pour la paix et la reconnaissance d'un État palestinien https://t.co/5FfTN5Lnb6
21:39Un automobiliste est décédé ce dimanche soir vers 18h dans un accident de voiture à le Grand Bourg sur la d912.... https://t.co/fclhb3XQD1
20:07Le Blanc - Chapitre nature sous le signe de la rencontre https://t.co/eblC2qF8WQ
20:01Indre - Escapages dévoile son quatorzième palmarès https://t.co/k1jFxgSxHs
19:59Issoudun - Des fêtes de la Tour blanche baignées de soleil https://t.co/eLsrveHXds
19:35Dordogne - Dans les roues des champions https://t.co/RYm0FqZlwq
19:33Périgueux - Des valeurs à défendre et transmettre https://t.co/xk7bMTO0AF
18:44Région - Les jeunes agriculteurs en quête de nouveaux débouchés https://t.co/ffBJWDcw0D
18:15Objat - Un premier prix des plaidoyers pour le collège Eugène-Freyssinet https://t.co/MDmnLyREja
18:12Région - De l’Amazone au Limousin https://t.co/pOoJgNtEWq
18:08Corrèze - La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943" https://t.co/D4f7Oqab1U
17:52Haute-Vienne - Du maquis aux combats, une exposition riche d’enseignements sur la Résistance https://t.co/yHfKeaU2FH
17:20Haute-Vienne - Limoges, une ville qui danse https://t.co/DSTmtZzcgd
17:15Haute-Vienne - L’appel à lutter contre les discours de peur https://t.co/HZ6ghcL7fT
16:25Haute-Vienne - Jeff Koons en porcelaine de Limoges https://t.co/i6UJ8ziqym
16:16Manque de reconnaissance et de professionnels, la maladie de Lyme, déjà gratinée en elle-même, laisse bon nombre... https://t.co/lLqqCYGEf3
16:16Creuse - Malades en errance, Lyme en peine https://t.co/s8fkXwjZm1
16:13Qu’elles sont belles ! A leur passage, passionnés ou non, tous se retournent sur les 32 voitures de la Virad’a.... https://t.co/AJxBCzYxDG
16:11Creuse - De belles anciennes sur les routes de Creuse https://t.co/YU6vBevkLN
16:07Près d’un millier de personnes, des habitués ou des nouveaux curieux, se sont pressés samedi à un des plus gros... https://t.co/H1bp37zejj
16:02Il faut une sacrée dose de courage pour venir expliquer au citoyen lambda comment et pourquoi il doit être... https://t.co/u2yEGGnjps
16:01Bellac - Quand la Culture « classique » entre à l'Ed Nat. https://t.co/huU10TiTCN
15:59Ambazac - Le Petit Prince réhabilité… https://t.co/KKF9Jktg85
15:53Avait lieu ce jeudi de l’Ascension le premier marché des producteurs de pays de la saison organisé par la Chambre... https://t.co/UWIt270YNB

Petites pousses et brin de magie

Apprendre à jardiner en famille

Ce jardin-là n’est pas très secret, il est même connu comme le chou blanc partout autour de Saint-Hilaire-la-Plaine, pourtant ça ne l’empêche pas d’être magique d’une certaine manière. Sur le petit potager de l’école, qui accueillera dimanche la journée Apprendre à jardiner en famille, les bottes de carottes et la grappe de tomates apparaissent comme ça, dès que la maîtresse a le dos tourné. L’œuvre de petits lutins ? La magie en question est plus terre à terre, et d’un bon sens tel qu’il y a quelques temps encore, elle n’était que stricte normalité. Non, ce sont simplement les parents d’élèves et les habitants qui se sont appropriés ce qui est à présent bien plus qu’un support pédagogique mais un projet qui vit...
Depuis un an maintenant que les bacs sont sortis de terre entre des pommiers déjà mis à profit, l’école consolide son rôle de cœur de village qui donne toute son importance à l’école rurale. «L’objectif à la base, résume Christine Dupuy, l’enseignante/directrice, était, comme on a la chance d’avoir une vraie cuisinière, de créer un jardin potager qui alimente la cuisine de l’école.» Et le plus naturellement du monde le truc a fleuri... Enfants et maîtresse cultivent, récoltent, lavent, préparent, cuisinent (1) et mangent bien sûr, ensemble.
Le tout à cheval sur le temps scolaire et périscolaire... «C’est aussi ça, l’école rurale, aller au-delà des frontières du temps... Pendant les vacances, des parents viennent poser des pelletées de terre ou arroser parce que la grille est ouverte », témoigne Christine. «N’importe qui peut rentrer. L’été dernier, on voyait apparaître des carottes, des tomates. Plein de choses se passent en notre absence, chacun a compris que le jardin était ouvert et se l’est approprié. Il savent qu’en dehors du round up , ils sont en freelance.»
Un papa ébéniste qui fait des bacs, un papy qui dégotte des plants, viennent donc étoffer une équipe très proche qui réunit la maîtresse, l’animatrice, la cuisinière et la municipalité. «Il se passe plein de choses dans une école rurale, on n’est pas une sous école », commente l’institutrice qui invite les gens, dimanche, au travers de la manifestation Apprendre à jardiner en famille, à découvrir tout ce qui se passe autour de la petite classe unique de 16 élèves...
Il sera toutefois avant tout question de jardinage et de transmission sur un vrai terrain de jeu sur lequel tout le monde pourra faire ses petites expériences. Au programme aussi bien des temps ludiques que des temps de formation pour les jardiniers amateurs (lire ci-contre) et puis sous la surface, une empreinte à long terme. « C’est rigolo, chacun va laisser sa trace. On pourra voir ce qui s’est passé... », sourit Christine qui souligne la continuité, somme toute naturelle du projet. Car germent déjà le retour de la soupe géante à l’automne à la confection de laquelle sont associés les parents et la perspective d’une visite pédagogique du potager de Saint-Hilaire qui apporte son expertise dimanche.
(1) un atelier par période de l’année à vu le jour, le dernier en date, un atelier carot cake auquel est associée une famille britannique...

Programme
10h accueil,
10h30 c’est quoi la permaculture ? par Marin Baudin (CAUE),
12h30 repas partagé sorti du panier,
14h Comment amender et protéger naturellement son jardin ? atelier autour du compostage, des vertus des plantes et leur utilisation sous forme de purin par Laura Lamotte (CPIE) et Christine Dupuis (école de Saint-Hilaire),
15h Comment assurer un compagnonnage végétal ? par Jules Gibaud (le Potager de Saint-Hilaire).
Et toute la journée, fabrication de gîtes à insectes, comment aménager des petits coins pour accueillir les animaux amis des jardiniers, troc de graines, fabrication de pots à semis en matériaux de récupération, coin lecture, jeux...

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.