Fil info
21:47 Un fait'div ! Vous ne vous sentez plus à Limoges...
20:36Périgueux : Juste "une pension digne du travail effectué" -> https://t.co/WJfjd1lZNU
20:29Le Blanc : Concert exceptionnel du chœur Mikrokosmos à Saint-Génitour -> https://t.co/NGRUEp7bS2
20:26La Châtre : La gauche se positionne et élabore dix propositions -> https://t.co/QVKtmmPuHT
20:22Châteauroux : Le nouveau quartier sur le site des 100 000 Chemises prend forme -> https://t.co/3YLUgPgWbG
20:19France : La question des enjeux alimentaires fait son cinéma -> https://t.co/FNy0X1qgvB
19:24Boulazac : Face à face poids-lourd-voiture : un mort et un blessé grave près de Périgueux -> https://t.co/JbGEj2ICby
19:19Périgueux : Pour l’égalité des parents devant la loi -> https://t.co/HrDXS6XflH
17:35🛑 en cours près de , route de Buxerolles à . Une voiture serait sur le toit, les pompiers… https://t.co/w8pRkLy9wh
17:00RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:44RT : Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:44RT : Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:43RT : Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:42Jusqu'à ce soir, venez profiter de l'ambiance conviviale et gourmande de la 47e édition de la Frairie des petits ve… https://t.co/AvYoXrK1ER
16:40Sarlat-la-Canéda : Des inquiétudes partagées par les professionnels de santé -> https://t.co/KJMIm8TvxW
16:38Perturbations en Limousin aujourd'hui dans la circulation des trains, après le droit de retrait observé par les che… https://t.co/zH6DyVFLAa
16:35Périgueux : Le Zéro risque, une culture -> https://t.co/WWnBdnpQYh
16:34Viam : Des câbles de fibre optique vandalisés -> https://t.co/USG2IZ4mxU
16:29RT : Maurice Papon qui, faut il le rappeler, aura dans sa vie mis successivement les juifs dans les trains et les arabes… https://t.co/figlLMjJD1
14:03Si le maire de persiste avec pour SON projet ce dernier risque d’ê… https://t.co/sutXSicJhC
10:33RT : Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
10:12Périgueux : Les Trios de Beethoven pour ouvrir la saison Sinfonia -> https://t.co/Le9FUNFHN9
09:49Bel avenir pour le projet Montaigne 😰 https://t.co/U7y9KWCdPu
09:20# # - -Vienne : Olivier Gouéry présente ses «Paysages intérieurs» à la Galerie Obia -> https://t.co/8IM67ZoIXs
09:17# # - -Vienne : Une incroyable collection d’émaux de Limoges aux enchères à Nîmes -> https://t.co/ti1z7sLQYA
09:14# # - -sur-Vienne : Bruno Genest brigue un nouveau mandat -> https://t.co/sTJa2T01Au
09:12France : A Léon-Blum, «on cherche plus à transmettre des valeurs que des connaissances» -> https://t.co/dZlpbUZfLG
09:10Région : Le festival Les Zébrures a posé les bases d’un nouveau projet -> https://t.co/WIaJasnWHL
09:07Région : Journée Mondiale du Refus de la Misère, une braderie gratuite pour 200 familles en situation de précarité… https://t.co/jhJuAG4rgw
09:04Région : "Au bord du r^ve", de nouvelles peintures pour la façade du Secours Populaire de Limoges -> https://t.co/h7Y6IHhA3t

Un nouveau festival voit le jour

Culture

Les associations Troubad’Occ et Les Bel’Mines unissent leurs forces pour créer cette année un tout nouveau festival baptisé « D’la Scène à la Rue » qui se déroulera les 26 et 27 juillet à Saint-Jean-de-Côle. Un festival qui se veut tout public et qui souhaite associer la population du village au projet.

Pour les deux associations, il s’agit en quelque sorte d’un retour aux sources quant à leurs projets initiaux.
L’association Troubad’Occ existe depuis 2010 et a organisé quatre éditions du festival Musicôle. Les Bel Mines quant à elle a organisé depuis 2012 le festival Festi’Plage, tout d’abord à Champagnac-de-Belair et pour ses deux dernières éditions au parc des expositions de Marsac. Les deux associations travaillaient déjà ensemble avec des bénévoles travaillant sur les deux événements. « Puis nos projets respectifs ont pris des dimensions différentes », explique Camille Fauré de secrétaire de l’association Troubad’Occ basée à Saint-Jean-de-Côle, « Festi’plage est devenu un festival de musiques actuelles avec de très belles têtes d’affiches comme Le Peuple de l’herbe l’an dernier ». Et pour Julien Florentin, trésorier-adjoint des Bel’Mines, « notre association était arrivée au bout d’une aventure et nous avons voulu revenir à notre projet d’origine qui était un festival mêlant spectacle vivant et musique en milieu rural ». « Les deux associations se sont demandé comment faire plus que mutualiser les bénévoles, car tout le monde travaillant, il devient difficile de porter deux projets de cette ampleur chaque année », explique Camille Fauré qui poursuit, « il y a eu un changement de bureau au sein de Troubad’Occ et nous avons réinterrogé notre projet Musicôle qui petit à petit comprenait moins de spectacle vivant et devenait un festival à grosse dominante musiques actuelles comme Festi’Plage. Donc nous avons souhaité revenir à davantage de spectacle vivant et à un projet qui interroge le lien en-tre l’association et le territoire et comment travailler avec les partenaires locaux et la population. Les deux associations en étaient à un moment de réflexion similaire donc nous avons voulu monter un projet en commun. Nous avons déjà l’habitude travailler ensemble, nous partageons les mêmes valeurs et habitons le même territoire. Nous avons donc eu envie de co-construire un projet pluri-disciplinaire sur le territoire de Saint-Jean-de-Côle où nous avons déjà une histoire en tant qu’association. Nous avons le soutien des habitants qui ont envie qu’il y ait des choses qui se passent sur la commune et qui intègrent tous les publics. D’autre part nos deux associations sont agréées Jeunesse éducation populaire donc nous travaillons sur ce projet avec les accueils jeunes. Nous avons aussi la volonté de transmettre à d’autres bénévoles ».
Le festival se déroulera donc les 26 et 27 juillet, « il s’agit d’un festival pluri-disciplinaire avec du spectacle vivant et de l’art de rue avec des spectacles de contes musicaux dès l’âge de deux ans, puis des spectacles allant du tout public à un public plus averti, des activités sportives, et des ateliers participatifs pour tous. Nous essayons d’avoir une programmation également militante avec des sujets comme le nucléaire ».
L’idée du festival est que l’ensemble du village en profite en investissant le bourg l’après-midi avec les différents spectacles et ateliers. Le soir sera dédié à la partie musicale qui sera payante et se déroulera dans le parc du château de la Marthonie. Quatre groupes se produiront chaque soir. « Nous avons un partenariat depuis des années avec le propriétaire du château qui nous fait confiance et nous accueille pour le Musicôle dans son superbe parc », explique Camille Fauré.
La carte du local
La volonté des organisateurs est que le festival soit le plus local possible, « la grande majorité des artistes présents sur le festival vient de la Nouvelle Aquitaine. Nous essayons d’avoir une programmation qui puisse convenir à tous les publics mais de préférence des groupes locaux et engagés », explique Camille Fauré. Pour la restauration également les organisateurs veulent jouer la carte du local avec des repas élaborés à partir de viandes et légumes bio et locaux (les végétariens ne seront pas oubliés avec un menu dédié), des jus de fruits bio locaux et des bières de brasseurs artisanaux de Thiviers et Sarrazac pour la buvette. Le festival se veut aussi éco-citoyens, le co-voiturage sera encouragé, des toilettes sèches seront mises en place (le compost en étant issue sera réutilisé pour les jardins partagés du village), et le plastique sera banni autant que possible. Un bénévole a même reçu une formation au SMECTOM afin de procéder à un retri des sacs poubelle. La décoration mise en place est quant à elle élaborée avec des matériaux de récupération.
Le 4 mai dernier a eu lieu une soirée de présentation du festival à la population de Saint-Jean-de-Côle et aux partenaires à laquelle une soixantaine de personnes à participé. Une soirée qui s’est terminée par un repas et un concert de Paradoxal groover. « Le but de la soirée était de mobiliser la population et de lui proposer de s’engager avec nous. La porte est donc ouverte à ceux qui veulent s’impliquer, être bénévoles ou héberger les artistes chez eux. C’est comme ça que l’on veut fonctionner avec ce nouveau projet », explique Camille Fauré. « Nous voulons également faire une soirée de restitution sur le même principe pour faire le bilan de la première édition et échanger avec eux pour savoir quelles sont leurs idées et propositions pour l’édition suivante. Nous investissons le village pendant plusieurs jours, c’est donc normal qu’ils soient partie prenante du festival », conclut Julien Florentin.
Nous reviendrons sur la programmation du festival dans le courant de l’été.

Adidas Neo Shoes Mens Sneakers Sale,Official Adidas Neo Shoes Womens Online