Fil info
20:16Indre - Apprendre à écouter les autres avec Alma 36 https://t.co/BUgpQjEEsg
20:11Indre - L’UDAF en recherche de bénévoles https://t.co/yWgotDl8yN
20:07Indre - La CGT Educ’action multiplie les critiques https://t.co/eCzm84j8Zl
20:02Indre - La CGT dépose une motion https://t.co/y1CQExaCh0
19:18Champcevinel - Vestiaires pose son sac à l’Aquacap https://t.co/v0Scd5eZgW
19:16Dordogne - La Macromania reste à la porte https://t.co/Lb45tkVbmq
19:10Dordogne - Bernard Cazeau se met en marche https://t.co/2MkXoPtOJN
19:01Région - Le sauvetage en mer depuis la terre https://t.co/GSV0eXXmPU
18:45RT : les salariés attendent toujours des avancées des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/8tm4FWo19U
18:43 les salariés attendent toujours des avancées lors des négociations à Bercy. La colère monte. https://t.co/YiWExAjFfU
18:00L’antenne creusoise de Réseau Bulle, réseau national d’entraide et de solidarité aux familles et aux personnes... https://t.co/mCZuxedN8u
18:00Aubusson - La réalité de l'autisme mise en avant https://t.co/m5hLjoLDD5
17:57Le 70e anniversaire de la MGEN avait donné lieu, le 7 juin dernier à une journée particulière au sein du centre... https://t.co/9oNuN1CEIB
17:55Sainte-Feyre - Quand les personnels tiennent le premier plan https://t.co/v3Eax5fhDg
17:44Le Rugby-Club-Guéret-Creuse (RCGC) a tenu samedi matin son assemblée générale dont l’ambiance était entre le noir... https://t.co/b7Bc0gSNgU
17:41Creuse - Une assemblée générale aux couleurs du club https://t.co/OTi5dupvMR
17:34Haute-Vienne - ça démarre ce matin https://t.co/Itm3toI0w0
17:32Haute-Vienne - Les collégiens de Guy-de-Maupassant ont la main verte https://t.co/7NRNmOXPLz
17:31Haute-Vienne - Laissez circuler les caisses à savon https://t.co/QkVtwGvMmv
17:01A La Souterraine, des commerces ferment, d’autres ouvrent, certains déménagent mais restent dans la cité de... https://t.co/M2fCES3EbS
16:40 la fumée sort de partout. https://t.co/LUYlb42E5Q
16:17 les négociations tournent mal à bercy. Les salariés commencent à mettre le feu à l'usine.
16:13 les négociations tournent mal à bercy.... Les salariés haussent le ton et commencent à mettre le feu à… https://t.co/nY0ezoElaG
15:46Argenton-sur-Creuse - En attendant le cinquantenaire... https://t.co/5UWPd7XSkK
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi

La CGT se mobilise mardi contre la casse sociale

A la veille des assises nationales de l’industrie, l’Union Locale CGT organise une journée de mobilisation mardi, une manifestation est prévue à 14 h 30, place Lénine. C’est pour dénoncer la casse des services publics et contre la mise en place de la loi travail dans les entreprises du privé que la CGT a décidé de  cette mobilisation et, à Saint-Junien comme ailleurs, cette politique fait peser de lourdes menaces sur l’avenir. Comme le dit l’Union Locale dans son appel à manifester: «La menace de fermeture de la maternité de l’hôpital; la fermeture par la SNCF de guichets, de gares et de lignes dans notre région, dont la ligne Limoges-Angoulême; la possible fermeture du Centre de Tri à Limoges, qui menace 70 emplois; la loi Travail qui commence à s’installer sur notre bassin d’emploi... Tout cela doit nous interpeller.» Pour elle, l’industrie est indispensable pour répondre aux besoins de la population et les services publics sont une nécessité pour contribuer au développement économique et à l’aménagement du territoire. C’est pour cette raison qu’elle appelle la population à participer massivement à ce rassemblement.
La situation au centre hospitalier notamment semble particulièrement préoccupante, d’où l’appel à la grève et à se joindre à cette manifestation lancé par la CGT de l’hopital: «Pour équilibrer ses finances,  l’hôpital devient une entreprise devant se restructurer et se réorganiser au détriment du service rendu à la population, de la qualité des soins et de la santé de ses agents entraînant des fermetures de services, la diminution du nombre de lits, une rotation accélérée des patients et un sous-effectif de personnels travaillant à flux tendu ; les patients trinquent, les personnels hospitaliers encaissent.
Cette situation est inacceptable et intenable, le 21 mars agissons pour que l’humain reprenne sa place centrale au sein de notre établissement, notamment par des embauches pour redonner du sens et de la qualité à notre travail… Si la France est bien en état d'urgence, notre système de santé est quant à lui en soins palliatifs!» écrit le syndicat. Et, pour son secrétaire, Dider Lekiefs: «Il faut en finir avec cette logique de rentabilité. Avec l’ARS il s’agit toujours d’engager des réflexions mais dans des cadres intenables. On a une bonne maternité, la seule entre Limoges et Angoulême, l’année dernière 342 mamans ont accouché... Alors qu’on nous en réclame 450, sur quelle base ?

Des menaces contre la maternité de l’hôpital à la loi travail, les raisons de se mobiliser sont nombreuses

C’est la même chose avec la fermeture de l'hôpital de semaine :  soit 12 lits en moins. Et maintenant il est question de mutualiser les lits en soins polyvalents de cardiologie, chirurgie... Et encore 6 lits de moins ! On arrivera à 18 lits supprimés sur une centaine. Derrière cette logique absurde de rentabilité ce sont les patients qui vont voir le service se dégrader. Quant au personnel, on voit bien les conséquences de cette politique: hausse de l’emploi non-statutaire, explosion des arrêts pour cause maladie, parce que les gens sont épuisés physiquement et psychologiquement.» Comme on le voit, la question sociale s’invite désormais dans la période électorale et c’est loin d’être une mauvaise chose.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.