Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK

Un repas de famille pas comme les autres

Porte océane du Limousin

Autour d’une table, les parents, les enfants, la tante, le copain de la fille. Une famille comme les autres. Ou pas. Des retrouvailles comme les autres. Ou pas. Un dimanche comme les autres. Ou pas. Un repas où l'on attend quelqu'un qui n'arrive pas. Qui n’arrivera peut-être plus jamais. Peut-être que le copain de la fille est gêné de se retrouver au milieu d’une dispute. Sans doute que le petit frère raconte des blagues, que la tante s’agace. Peut-être que le père rêve dans son coin et que la mère se lève sans cesse de la table. Peut-être que la sonnerie du téléphone rythme le cours du repas jusqu'au coup de fil expliquant l’absence de celui qu’on n’attend plus. Cette création que nous propose La Mégisserie s'inscrit dans la Solitude Système Trilogie initiée en 2012 avec «Le nez dans la serrure». La Compagnie du Dagor poursuit ici son travail autour de la non-parole. Ce n’est pas de la danse, ce n’est pas du mime. C’est raconter une histoire sans un mot, délicatement, avec un geste, un mouvement ou un regard, en convoquant l’imaginaire de chacun, pour parler du thème universel de «la famille». Elle est implantée en Limousin depuis 2001. La plupart de ses membres est issue de l’Académie-Ecole Supérieure Professionnelle du Limousin. Elle a créé une dizaine de spectacles à destination de tous les âges : très petits, petits, moyens, grands, très grands. Dans une volonté de produire des spectacles pas uniquement pour un public ciblé, mais dans un souci de rassembler les spectateurs autour de thématiques spécifiques.  En considérant qu’à partir d’un certain âge elles peuvent nous toucher toutes et tous, chacun à notre endroit. La direction artistique est partagée par Marie Blondel, Julien Bonnet et Thomas Gornet.
«Parler la bouche pleine» par la Compagnie du Dagor, le mardi 16 janvier à 20h30. Durée 1h. Tout public à partir de 12 ans.Tarifs : 16€, 6€ , 4€.
Infos/réservations :
05.55.02.87.98.