Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf

Le savoir-faire d’un territoire raconté au fil d’une exposition

Alors que sa durée a été prolongé de quelques semaines de plus, l’exposition «Le cuire dévoile sa cité» s’achève bientôt. Il ne vous reste en effet que quelques jours pour la visiter au siège de la communauté de communes.
Dans le cadre de son opération «Trésors d’hiver», l’office de tourisme intercommunal proposait pendant les vacances de Noël des visites guidées de l’exposition précédées d’une petite séance de dégustation.
Hier, après un petit café dans une boutique du centre-bourg, l’exposition était commentée par Viviane, qui a très vite demandé à son auditoire : «Savez-vous pourquoi il y a cette tradition du travail de la peau à Saint-Junien ?». En fait, la réponse est toute simple : «Déjà, l’eau de la Vienne est très peu calcaire et donc très favorable au travail de la peau. Ensuite, nous sommes une terre d’élevage bovin et ovin même si aujourd’hui il y a beaucoup d’importations. Enfin parce qu’en Limousin on trouve énormément de chênes et de châtaigniers. Ce sont ces essences d’arbres qui sont utilisées pour la conservation des peaux» renseigne la guide qui remarque que donc que «les trois conditions nécessaires pour le travail de la peau étaient réunies à Saint-Junien».
Au fil de la visite et des explications sur les différents objets qui composent l’exposition, la guide touristique note qu’«au début du XXe siècle, il y avait 11.000 habitants à Saint-Junien dont 3.000 qui travaillaient dans le cuir. Aujourd’hui, il y a 12.000 habitants mais plus que 200 personnes» qui perpétuent des savoir-faire traditionnels vieux du Moyen âge.
à côté d’une multitude d’objets, d’outils et de pièces de cuir, l'exposition est enrichie de superbes clichés et d’un petite vidéo dans laquelle des gantiers témoignent sur leur métier.
L’exposition est à découvrir au siège de la POL (1 avenue Voltaire) jusqu’à la fin de la semaine , du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30 ainsi que le vendredi jusqu’à 16h30.