Fil info
04:44 Pauvres tis bouts 😢😢😢C est tellement inhumain
23:21RT : Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
23:17RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
22:38France : Le nouveau patron d’Air France payé 4,25 millions ! -> https://t.co/VmlIm5Bulu
22:35International : Hommage aux victimes de la catastrophe de Gênes -> https://t.co/sHzJg2ybCN
20:59Corrèze : Dec'Ouvrir : un bouillon de culture et de liberté ! -> https://t.co/52DLjhtREj
19:59 Il a assuré et perso je l'ai préféré !
19:56 Dur de passer apres Feu! Chatterton
19:40Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
19:11Région : Les élus régionaux dénoncent des menaces sur l’investissements public -> https://t.co/GOF31BHrDU
18:51Indre : Une visite un tantinet déroutante -> https://t.co/FihuyNZvbc
18:22Dordogne : Trois ans de prison ferme pour l’agresseur au couteau -> https://t.co/tDsUDrH90Q
18:15Dordogne : Le Roi qu’il fallait abattre -> https://t.co/3TVgowxWmV
18:12Région : Le temps de la radio engagée -> https://t.co/UWsgdKPC0x
17:34Dordogne : Une pluie d’étoiles Michelin en Sarladais -> https://t.co/bXCIpoQcpT
17:32Afin d’annoncer comme il se doit le prochain «Terre en Fête» - les 25 et 26 août à Pigerolles - et les concours de… https://t.co/qWYqlNuLrG
17:31Salignac-Eyvigues : Eyrignac et ses jardins : un patrimoine unique en Périgord -> https://t.co/NF0ATma6zH
17:15Issigeac : Les Métallies reviennent dimanche après dix années d’absence -> https://t.co/AO10PSwLdx
15:17Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ

A ne pas manquer: «Optraken» c’est vendredi à La Mégisserie

Cinq circassiens aux prises avec l’acrobatie de situation: c’est à dire comment faire face à un environnement accidenté. Chercher à éviter, tenir débout, prendre la parole, résister ou s’adapter, rétablir sa posture de manière stable, retomber sur ses «pattes»...
Ils sont jeunes, explosifs. Puissants et imperturbables. Ils n’ont pas froid aux yeux et veulent inventer. Tout le temps. Nous surprendre à chaque instant, à en avoir la mâchoire qui se décroche, en nous disant «mais c’est pas possible! Mais comment ils font?» Tout semble facile bien qu’il leur a fallu des années de préparation.
Le hasard est impossible à maîtriser, ils font comme si. Ils esquivent, ils rusent, ils dansent avec le danger. La chute, l’accident, le truc auquel on ne s’attend pas, la catastrophe qui arrive un millième de seconde après leur passage… Leur cirque est un champ de bataille, ils résistent aux balles qui volent, aux obstacles et ils sont comme des chats qui retombent toujours sur leurs pattes.
Ils sont des acrobates et des clowns, restant en équilibre sur une plaque de verglas, risquant leur corps et nous faisant rire par leurs gesticulations, leur situation.
Du rire, de l’émotion, de la stupéfaction, du frisson. Du cirque!
Comme ils l’écrivent: «La notion de résilience se place au coeur de notre réflexion sur le rapport de l’Homme à son environnement. En physique cette notion définit l’aptitude d’un corps à conserver son intégrité, résister aux chocs voire fonctionner malgré des handicaps.
«Les dispositifs que nous imaginons se situent à cet endroit précis, celui où l’intégrité du corps est mise à mal, sa stabilité mise en péril.
«Les implications directes que ces dispositifs imposent aux acteurs créent cette nécessaire adaptation. Nous avons défini plus tôt cette adaptation comme «acrobatie situationniste», c’est à dire faisant appel non seulement à un sens de l’esquive mais aussi de la ruse. La ruse désigne pour nous cette capacité de l’intelligence qui correspond, non pas à l’abstraction, mais à l’efficacité pratique, au domaine de l’action, une forme d’intelligence primaire présente notamment dans le monde animal.»
Une prestation à couper le souffle qui saura réjouir le public à n’en pas douter.
Optraken, par le Galactik Ensemble, le vendredi 2 février, à 20 h 30. Durée 1 h 15. Tout public à partir de 7 ans. Tarifs : 16 € / 6 € / 4 €.
Infos/réservations : 05.55.02.87.98

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.