Fil info
04:44 — Pauvres tis bouts 😢😢😢C est tellement inhumain
23:21 — RT : Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
23:17 — RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
22:38 — France : Le nouveau patron d’Air France payé 4,25 millions ! -> https://t.co/VmlIm5Bulu
22:35 — International : Hommage aux victimes de la catastrophe de Gênes -> https://t.co/sHzJg2ybCN
20:59 — Corrèze : Dec'Ouvrir : un bouillon de culture et de liberté ! -> https://t.co/52DLjhtREj
19:59 — Il a assuré et perso je l'ai préféré !
19:59 — Jamais de légumes seulement des animaux
19:56 — Vegan je supose qui méprise nos ancêtres
19:56 — Dur de passer apres Feu! Chatterton
19:40 — Corrèze : Le Tour du Limousin - Etape corrézienne en images -> https://t.co/lK1BT3uyft
19:11 — Région : Les élus régionaux dénoncent des menaces sur l’investissements public -> https://t.co/GOF31BHrDU
18:51 — Indre : Une visite un tantinet déroutante -> https://t.co/FihuyNZvbc
18:22 — Dordogne : Trois ans de prison ferme pour l’agresseur au couteau -> https://t.co/tDsUDrH90Q
18:15 — Dordogne : Le Roi qu’il fallait abattre -> https://t.co/3TVgowxWmV
18:12 — Région : Le temps de la radio engagée -> https://t.co/UWsgdKPC0x
17:34 — Dordogne : Une pluie d’étoiles Michelin en Sarladais -> https://t.co/bXCIpoQcpT
17:32 — Afin d’annoncer comme il se doit le prochain «Terre en Fête» - les 25 et 26 août à Pigerolles - et les concours de… https://t.co/qWYqlNuLrG
17:31 — Salignac-Eyvigues : Eyrignac et ses jardins : un patrimoine unique en Périgord -> https://t.co/NF0ATma6zH
17:15 — Issigeac : Les Métallies reviennent dimanche après dix années d’absence -> https://t.co/AO10PSwLdx
15:17 — Lurais : Fête des barques : derniers préparatifs avant le grand jour ! -> https://t.co/fk7as6im9Q
12:01 — RT : La troisième étape du se déroule aujourd’hui en , entre et . Avant le dép… https://t.co/uRqMkVmCbc
11:43 — Bravo à vous! Cette Préfet n'a aucune sensibilité! Écoeurant...
11:41 — se souvient de sa libération https://t.co/GtLM3w2ESQ
10:48 — Pour les vegans tout élevage est immoral

Cambriolages et comportements dangereux en augmentation

Si ce titre ne rassure pas et attire votre attention, il ne faudrait pourtant pas trop vite tomber dans la psychose.
Vendredi matin, le chef d’escadron Sylvain Soula, commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Junien, a procédé à l’inspection de la communauté de brigades de la cité gantière. La matinée a débuté par la traditionnelle cérémonie des couleurs durant laquelle le commandant passe en revue ses brigadiers, assiste à la levée du drapeau tricolore avant de saluer les militaires et les élus présents.
Ensuite, une fois un petit déjeuner partagé et quelques mots échangés, le lieutenant Conte, commandant de la communauté de brigades, a présenté l’action annuelle de son unité. Il a d’abord souligné le «gros mercato» de l’an passé avec son lot de départs et d’arrivées. Aujourd’hui, «l’effectif est complet» avec 26 militaires rattachés à la brigade de Saint-Junien, qui surveillent et sécurisent un périmètre qui s’étend sur 12 communes, soit environ 26.000 habitants.
Sans compter les plaintes provenant de personnes résidant sur d’autres communes, 629 crimes et délits ont été commis en 2017, dont 355 ont été élucidés. Si le chiffre peut impressionner, il ne faudrait pas oublier qu’il comprend de nombreux petits délits, tel que que celui d’insulter quelqu’un. Et si l’on regarde les attentes à l’intégrité physique, elles restent plutôt stables ces dernières années, contrairement aux atteintes aux biens. De 309 en 2015, elles sont passées à 391 l’an dernier.
appel à LA vigilance
Sur ce large secteur, les cambriolages sont donc en hausse, comme sur le plan national. Pourtant, certains auraient certainement pu être évités, comme c’est le cas pour encore trop d’accidents mortels, causés par des infractions dangereuses que les gendarmes ne peuvent que déplorer. Voilà sur quoi a voulu insister le commandant qui a rappelé que son «métier, c’est d’être dérangé. Si quelqu’un a un doute, il n’a pas à se poser de question, il compose le 17».
à cette recrudescence des cambriolages, le chef d’escadron voit plusieurs facteurs. D’abord, «une population des pays de l’Est qui en a fait une profession car dès qu’on est sur une crise économique, on a des gens qui ont besoin d’avoir des revenus et qui vont aller les chercher». Il y a aussi «quelque fois ceux qui n’auraient jamais cambriolé mais étant en détresse économique, volent un peu de carburant pour aller travailler». Enfin, d’autres dérobent «parce que c’est extrêmement simple et très lucratif».
Dans un contexte où les cambriolages augmentent partout en France, le monde rural n’est pas épargné. La quiétude des hameaux n’empêche pas les malfaiteurs de sévir :  «Il y a des gens qui n’ont pas pris la mesure que leur environnement changeait» remarque Sylvain Soula qui explique que «le cambrioleur professionnel va choisir un endroit où il est facile de pénétrer, où on ne le voit pas et où il a la possibilité d’avoir un retour sur investissement important». Fermer sa porte, son portail, ses volets lors de son départ, prévenir ses voisins durant ses vacances peuvent déjà s’avérer judicieux pour s’éviter de mauvaises surprises. Le commandant recommande aussi de répertorier sur un carnet les numéros de série de ses outils et autres appareils, pour pouvoir justifier en être propriétaire.
des comportements
qui doivent changer

Le lieutenant Conte s’étonne encore de voir qu’en 2017, 72 infractions pour non port de la ceinture ont été constatées. L’usage du téléphone au volant (55 en 2017 contre 34 en 2015) fait aussi partie de ces infractions graves génératrices d’accidents que les gendarmes sont bien décidés à combattre. «Zéro tolérance» donc pour celles et ceux qui pensent que la route leur appartient.
Malgré tout, «le bilan de 2017 est quand-même très bon, en terme de taux d’élucidation par exemple puisqu’il est largement supérieur à celui de la moyenne nationale» s’est  néanmoins réjoui le lieutenant qui rappelle bien que la «sécurité est l’affaire de tous».

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.