Fil info
22:08Alors que les inquiétudes pèsent quant à l’éloignement programmé du tribunal des justiciables, les justiciables lam… https://t.co/1cP3nMndcy
21:26Tulle : La Ville de demain s’imagine avec Minecraft -> https://t.co/vePlPqyR7I
18:32Indre : Tea time au lycée pour améliorer son anglais -> https://t.co/vraNnZkLtM
17:47RT : Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:33Châteauroux : Saint-Denis : une agence postale à la place du relais, c’est non ! -> https://t.co/V8k36YqyKJ
17:25Bergerac : Journée d’actions de la CGT pour répondre aux urgences sociales -> https://t.co/64rAHkuja0
17:02Pour la plus belle gare de France, Limoges Bénédictins est en demi-finale contre Tours.
17:02Région : Nécrologie: Bernard ! On ne t’oubliera pas | L'Echo https://t.co/dcs9Bd6WWI via
16:59Terrasson-Lavilledieu : Une Sainte Barbe honorée -> https://t.co/zwRpB3tRpg
16:57Sarlat-la-Canéda : La procédure est enclenchée pour la déviation nord -> https://t.co/as1w695VE9
15:51Périgueux : « C’est Macron qui nous a assassinés » -> https://t.co/jkMKeOtuJL
15:47Saint-Aquilin : Une gestion à construire -> https://t.co/XlwvXAoJWi
15:09Région : Bernard Defaix n'est plus -> https://t.co/RJY6Gz1Rey
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv

«Ne pas laisser dire, ne pas laisser faire»

L’assemblée générale du comité de Saint-Junien de l’association nationale des anciens combattants de la Résistance (ANACR) s’est déroulée samedi matin dans la salle
Amédée-Burbaud.
Le dévouement des porte-drapeaux, présents lors de chaque cérémonie commémorative et patriotique à travers le département, a été salué ainsi que l’implication des jeunes Alexandre Brémaud, Mathieu Rougier et Damien Thibaud au service de l’ANACR. Comme dans chaque département, les membres de l’association réfléchissent à toute stratégie qui permettrait de recruter parmi les générations plus jeunes pour envisager la consolidation et la pérennisation de l’ANACR. C’est pourquoi le comité départemental a pris la décision de prendre à sa charge une partie de l’adhésion des jeunes de moins de 25 ans, et de leur offrir un abonnement au journal la première année.
Marcel Chazelas, président de la section saint-juniaude, est revenu sur le Concours National de la Résistance et de la Déportation auquel ont participé 422 élèves en 2017. Il en a profité pour remercier la direction du collège Paul-Langevin de Saint-Junien, ainsi que les professeurs d’histoire pour leur engagement concernant le travail de mémoire. L’assemblée a salué le 6e prix reçu par élise Jude, Déborah Pugellier et Manon Terrade et le 8e prix obtenu par Maelys Georgette, Kiéran Guignand et Laurine Helias dans les épreuves collectives de collèges. élise Jude a également reçu un 9e prix dans les épreuves individuelles de collèges, catégorie dans laquelle Clara Lann a décroché le 2e prix.
La parole a ensuite été donnée à Michel Rouzier, vice-président départemental, qui a rappelé que
l’ANACR demeure la plus importante association d’anciens combattants de la Résistance dans le département. Michel Rouzier a insisté sur la vigilance dont il faut faire preuve : «Aujourd’hui, avec la disparition de nos anciens résistants, nous voyons réapparaître négationnistes et falsificateurs de tout poils. Certains n’hésitent pas à cracher leur venin par des dires, des gestes, des écrits, ou encore par un commerce d’objets nazis sur internet. Ne les laissons pas dire, ne laissons pas faire». Pour illustrer son propos, le vice-président départemental a donné quelques exemples de faits, comme cette tentative de donner un nom de rue à Belfort d’un milicien notoire qui s’est illustré de sinistre mémoire à Limoges, «un des
membres les plus actifs de la milice locale».
Ce combat contre les idées fascisantes sera la feuille de route de l’ANACR pour les idées à venir. «à nous tous de faire en sorte que ces imposteurs qui s’attaquent à la mémoire historique soient avertis que face à leurs entreprises abjectes, ils trouveront toujours en travers de leur route notre association, mais pas seulement, d’autres associations amies seront à nos côtés. Il est de notre devoir d’informer et de guider la jeunesse. Il nous faut plus que jamais rencon-trer les chefs d’établissements scolaire, les professeurs d’histoire pour la préparation au Concours National de la Résistance et de la Déportation, car ceux qui y participent sont imprégnés de la vérité historique et deviennent des adultes avertis qui sauront éventuellement s’opposer aux retour des idéologies criminelles qu’il convient de bannir à jamais», a conclu Michel Rouzier.