Fil info
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy

Un nouveau théâtre ouvre ses portes

La vie parfois, cela peut ressembler à l’histoire d’un rêve, d’un rêve que l’on réalise au fil des années.
Robert Rousselle et Anne Gaulier se sont installés à Saint-Junien il y a dix ans, au bas de la rue Peyrusson. Et c’est là que le rêve de Robert a pris forme... A force de travail, le sol et les murs se sont couverts de faïences ou de bois, ils ont construit leur maison et il a construit son théâtre, avec détermination, avec précision aussi...
Il n’a pas quitté son travail au Centre Culturel Municipal Jean-Moulin, à Limoges, c’est donc sur son temps libre que son rêve s’est construit. «Ici, on a envie de faire exactement ce que l’on veut» résume-t-il et rien ne semble lui échapper, de la puissance des lumières à la qualité de l’installation sonore, tout est pensé en terme d’efficacité mais aussi de bilan énergétique... «On souhaite agir en accord avec certains principes. Nous n’avons pas de subventions, d’ailleurs nous n’en demandons pas. Il y a 49 places, c’est une petite salle mais nous avons notre scène, notre boîte noire, des lumières et une sonorisation efficace, c’est ce que nous voulions.»
Mais il a encore fallu passer une dernière étape pour que ce P’tit Bidule prenne vie officiellement, celle des autorisations administratives diverses, celle des normes du rêve. Robert s’est alors rendu compte qu’il était autrement plus difficile de construire un dossier qu’un théâtre.
De guerre lasse, il a fait appel à un professionnel... Et les autorisations sont venues.
Aujourd’hui Anne et Robert y sont, la première partie du travail est achevée et leur théâtre va pouvoir accueillir ses deux premières représentations vendredi soir et samedi soir. Une aventure prend fin et une autre va pouvoir commencer, on ne sait évidemment pas pour combien de temps... Parce que l’on ne peut jamais prédire où et quand il peut se passer quelque chose, ni le temps que cela durera. Ce que l’on sait en revanche, c’est qu’ici des rêves se vivent, que des lieux ou des créations autonomes naissent et parviennent à exister.
A l’heure où l’on regrette parfois la normalisation et la standardisation de ce qui est donné à lire, à voir ou à entendre et où l’adjectif «poétique» s'accole à à peu près tout et surtout à n’importe quoi. Le travail qu’ont accompli Anne à Robert a quelque chose d’un «ailleurs» qui nous prouve que tout est toujours possible et qu’il y a des rêves qui peuvent parfois s’accomplir.
Bertrand Catus
Vous souhaitez réagir à cet article?
Ecrivez-nous à forum2@l-echo.fr ou directement sur www.l-echo.info/forum