Fil info
21:07Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
20:06RT : T belle cérémonie républicaine remise diplômes au Merci Maire de à M Reliat… https://t.co/ppb98mLr5D
19:58Aubusson a célébré ce week-end le centenaire du retour de ses tapissiers. https://t.co/GQzBckvxgt
19:17Indre : Le Poinçonnet sort vainqueur d’un duel haletant -> https://t.co/4dEprcBmRD
19:16Châteauroux : L’étonnant destin d’Edmond Augras -> https://t.co/5MmvRaRuf3
19:15Châteauroux : Années folles et gousses d’ail pour la cinquième Nuit Polar -> https://t.co/j8aOEW3qZM
19:13Indre : Un millier pour arrêter un train -> https://t.co/RBB4y17rSF
18:49Sarlat-la-Canéda : Le groupe Fred Zeller rend hommage à Denise Larivière -> https://t.co/wBxP5tNsBe
18:48Périgueux : Blebolex dans tous ses états -> https://t.co/6mC28Xfhz6
18:45Périgueux : Tout l’art de rouler de belles mécaniques -> https://t.co/1X8oYaLY1u
18:23Dordogne : De la friture sur les lignes TER -> https://t.co/adYUYjsnpJ
18:21Dordogne : Les Périgourdins s’engagent en faveur de la paix -> https://t.co/1FkZMxZa6T
18:04Retour en images sur la sixième édition de la Course des serveuses et garçons de cafés. A lire demain dans l'Echo H… https://t.co/K6dzQHj7LK
16:09Ussel : Les vieux métiers à l’honneur pour la 30e Journée de l’Elevage -> https://t.co/wScIWDfYPd
15:03don du sang Le 24/09/2018 de 15:00 à 19:00 théâtre - perigueux attention changement de date suite aux travaux d… https://t.co/JvCpVsnYOg

Un hommage aux oubliées de l’Histoire

A l’occasion de la soirée de lecture organisée par les Amis des Mots, salle Laurentine- Teillet, mercredi soir. Marie-Jo Dumasdelage et Lucien Coindeau, pour la municipalité, sont revenus sur la belle exposition consacrée aux femmes dans la Première guerre mondiale, que propose la Halle aux Grains jusqu’au 25 mars.
Comme l’a noté Marie-Jo Dumasdelage : «Avec la guerre et la propagande, on voit très nettement le rôle dévolu aux femmes. Elles doivent être les épouses mais elles doivent aussi remplacer les hommes dans les champs ou dans les usines. La guerre finie d’ailleurs, cela inquiétera le gouvernement qui prendra des mesures pour qu’elles retournent à la maison.»
Après les fusillés pour l’exemple ou les soldats des contingents coloniaux, c’est donc bien une autre part oubliée de la mémoire de cette guerre que fait revivre Saint-Junien dans le cadre de la Mission Centenaire. Et on ne peut que saluer le travail remarquable réalisé depuis quatre ans dans ce domaine.
La guerre de 1914-1918 en effet signe l’entrée du monde dans la modernité, dans son déroulement comme par ses conséquences. Les images de propagande exposées sont datées bien sûr, mais nous ne devons pas oublier qu’elles évoquent aussi des questions qui, sous une forme différente, sont encore les nôtres aujourd’hui. Fils et filles de la guerre, des figures féminines ou masculines se retrouveront unies dans les années 20 et les années 30 pour tirer les leçons de cette terrible boucherie. Les luttes des femmes ou des peuples coloniaux se lieront aux luttes de la classe ouvrière et du monde paysan. La révolution russe et l’Internationale Communiste porteront un temps l’espoir de cette union, mais qu’en est-il désormais ?
Comme on le voit, cette guerre par ce qu’elle aura révélé de la monstruosité capitaliste reste, encore aujourd’hui, d’une brûlante actualité pour celles et ceux qui s’engagent dans la lutte pour l’émancipation.
Bertrand Catus
Vous souhaitez réagir à cet article? Ecrivez-nous à forum2@l-echo.fr ou directement sur www.l-echo.info/forum

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.