Fil info
10:31RT : Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
10:18Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

Les Gilets Jaunes défilent dans les rues

 Deux rassemblements de Gilets Jaunes étaient prévus samedi matin dans la cité gantière. Dès 9h, à l’appel du collectif des «Gilets Jaunes réfractaires de Saint-Junien», près de 250 personnes se sont rassemblés sur le champ de foire pour une marche citoyenne. Après avoir descendu la rue Lucien-Dumas, les manifestants se sont regroupés devant la mairie pour une courte prise de parole suivie de La Marseillaise.Dans le cortège ce sont principalement des revendications sociales qui étaient mises en avant, sur les taxes bien sûr, mais surtout sur le divorce qui existe actuellement entre le gouvernement et les classes populaires. Les Gilets Jaunes étaient en effet nombreux à réclamer le maintien de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Les retraités pour leur part dénonçaient sur leurs pancartes la hausse de la CSG. Une couleur «sociale» également présente sur le rond-point d’Hyper U, où avait lieu le second rassemblement, rejoint, en musique, par la marche. C’est en tout cas ce qu’a confirmé Philippe, le porte-parole de celles et de ceux qui occupent ce rond-point depuis deux semaines : «Nous ne voulons plus être dirigés par la finance et par ceux d’en haut. Ils ne comprennent rien à notre situation... Il n’y a pas un ministre qui a déjà vécu avec le SMIC. A un moment il faut bien partager le camembert ! Et puis on en a assez de ce mépris, tout ce que l’on veut c’est pouvoir vivre dignement.»Autour du barbecue, les discussions sont allées bon train sur ces deux premières semaines de mobilisation, alors que commençaient à parvenir aux Gilets Jaunes les premières nouvelles des rassemblements prévus à Limoges et à Paris. «C’est juste que les gens n’en peuvent plus. L’écologie c’est un prétexte, nous avons besoin de notre voiture, et les pollueurs ce ne sont pas les gens comme nous. C’est de plus en plus difficile d’avoir un travail, on nous pressure de plus en plus, on peut pas boucler les fins de mois et on apprend que l’on va en plus supprimer l’impôt des plus riches. Ca rend les gens fous» expliquait Lisa, venue manifester pour la première fois. Alors qu’hier aucune mobilisation n’était prévue au programme de la journée, il est encore difficile de savoir l’impact qu’auront eu sur le mouvement les événements de ce week-end. Une chose est certaine cependant, c’est que ces manifestations lèvent le voile sur la réalité très dure que vivent de nombreux habitants de ce pays, mais aussi sur le cynisme et sur l’incapacité à les comprendre que manifestent ceux qui les gouvernent, ce qui ne pourra qu’avoir des conséquences dans l’avenir.