Fil info
23:24Dans la brume d'un matin, la quiétude du patelin, vas subitement être troublée, par le passage éphémère du train, à… https://t.co/N3cs7thY5c
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Les Gilets Jaunes défilent dans les rues

 Deux rassemblements de Gilets Jaunes étaient prévus samedi matin dans la cité gantière. Dès 9h, à l’appel du collectif des «Gilets Jaunes réfractaires de Saint-Junien», près de 250 personnes se sont rassemblés sur le champ de foire pour une marche citoyenne. Après avoir descendu la rue Lucien-Dumas, les manifestants se sont regroupés devant la mairie pour une courte prise de parole suivie de La Marseillaise.Dans le cortège ce sont principalement des revendications sociales qui étaient mises en avant, sur les taxes bien sûr, mais surtout sur le divorce qui existe actuellement entre le gouvernement et les classes populaires. Les Gilets Jaunes étaient en effet nombreux à réclamer le maintien de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Les retraités pour leur part dénonçaient sur leurs pancartes la hausse de la CSG. Une couleur «sociale» également présente sur le rond-point d’Hyper U, où avait lieu le second rassemblement, rejoint, en musique, par la marche. C’est en tout cas ce qu’a confirmé Philippe, le porte-parole de celles et de ceux qui occupent ce rond-point depuis deux semaines : «Nous ne voulons plus être dirigés par la finance et par ceux d’en haut. Ils ne comprennent rien à notre situation... Il n’y a pas un ministre qui a déjà vécu avec le SMIC. A un moment il faut bien partager le camembert ! Et puis on en a assez de ce mépris, tout ce que l’on veut c’est pouvoir vivre dignement.»Autour du barbecue, les discussions sont allées bon train sur ces deux premières semaines de mobilisation, alors que commençaient à parvenir aux Gilets Jaunes les premières nouvelles des rassemblements prévus à Limoges et à Paris. «C’est juste que les gens n’en peuvent plus. L’écologie c’est un prétexte, nous avons besoin de notre voiture, et les pollueurs ce ne sont pas les gens comme nous. C’est de plus en plus difficile d’avoir un travail, on nous pressure de plus en plus, on peut pas boucler les fins de mois et on apprend que l’on va en plus supprimer l’impôt des plus riches. Ca rend les gens fous» expliquait Lisa, venue manifester pour la première fois. Alors qu’hier aucune mobilisation n’était prévue au programme de la journée, il est encore difficile de savoir l’impact qu’auront eu sur le mouvement les événements de ce week-end. Une chose est certaine cependant, c’est que ces manifestations lèvent le voile sur la réalité très dure que vivent de nombreux habitants de ce pays, mais aussi sur le cynisme et sur l’incapacité à les comprendre que manifestent ceux qui les gouvernent, ce qui ne pourra qu’avoir des conséquences dans l’avenir.