Fil info
19:05 Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR
12:40On apprend que les Gilets Jaunes de Haute-Corrèze viennent d’ouvrir leur nouvelle Maison du Peuple dans l’ancien Tr… https://t.co/DNFqfLJq3Y

Quatorze jeunes s’investissent au côté d’Amnesty International

Encadrées par des membres d’Amnesty International (AI) et de l’artiste Stéphane Lhomme, 14 internes du lycée Paul-éluard ont été travaillé durant plusieurs semaines afin d’éveiller les conscience sur la négation des Droits de l’Homme à l’échelle de la planète.

C’est sur la base du volontariat que Margot, Britt, Lise, Chloé, Lauriane, Myriam, Shérine, Sheelia, Axelle, Madeline, Léa, Manon et les deux Pauline n’ont pas managé leurs efforts pour compléter l’exposition qui peuple le lycée Paul-éluard jusqu’à la fin du mois. Guidées par les conseils de l’artiste Stéphane Lhomme et ceux d’intervenants d’Amnesty International, les jeunes filles ont ainsi réalisé six panneaux illustrés d’un texte, qui mettent chacun en lumière un cas particulier d’un défenseur des droits : «Jean-Claude Bernard, président du groupe local d’Amnesty International nous a contactés afin de travailler avec nos jeunes autour des défenseurs des droits humains. Ce sont des gens qui, à travers les pays du monde, essaient de faire en sorte que les Droits de l’Homme soient respectés. Mais en faisant cela, ils sont eux-mêmes victimes de pression et parfois même de crime.

L’idée était donc de parler de ces défenseurs des droits qui sont eux-mêmes pris pour cible» explique Fabrice Laurencier, le proviseur du lycée.

C’est ainsi que les jeunes filles ont réalisé six silhouettes représentant pour chacune un défenseur des droits et son histoire : «Nous avions choisi de ne pas communiquer et de faire un happening. Les 30 silhouettes étaient donc installées dans le hall du lycée mardi matin et nous nous sommes amusés à filmer les réactions des élèves qui étaient plutôt surpris» rapporte le proviseur.

L’opération est un vrai succès puisqu’elle fait déjà des émules : Chloé, qui a participé aux ateliers, s’est investie au point de proposer la création d’une antenne junior d’AI au sein du lycée ! L’exposition, éparpillée aux quatre coins de l’établissement, est visible jusqu’à la fin du mois avant de partir vers d’autres horizons.

 

nike air max 90 release